Tag Archives: interview auteur

Les écrivains sont des gens presque normaux… (teasing)

5 Juin

Les mythes auxquels on croit sont ceux que l’on se construit, ceux auxquels on accepte d’adhérer.

Quand ils sont installés en vous et que leur croyance est profonde, ils vous poursuivent longtemps et les déconstruire est chose compliquée.

Mon mythe à moi… Les écrivains !

(Johnny Depp et Brad Pitt peuvent aller se rhabiller, ils ne m’intéressent pas.)

Manuscrit de Marcel Proust. Source

Petite, on m’a très tôt inculqué (Merci Maman !) le goût des livres. On m’a appris à considérer les livres comme des beaux objets dont il fallait prendre soin. Alors, il fallait forcément être incroyable pour les écrire ces petits trésors et pour concocter ces jolies promesses.

Une petite explication s’impose :

Considérer les écrivains comme des idoles, c’est croire qu’ils sont hors normes donc complètement inaccessibles et surtout qu’ils vivent sur une autre planète.

C’est  ne pas oser le regarder quand on passe devant eux dans un salon, encore moins aller les voir, sauf pour une dédicace en tendant le livre les mains moites, n’arrivant qu’à sortir un tout petit Charlotte quand ils vous demandent votre prénom.

Mystifier les écrivains, c’est imaginer qu’ils ont une vie incroyable et se prendre à rêver de vivre leur vie.

C’est surtout ce sentir toute petite, minuscule, à côté d’eux.

Manuscrit de Candide de Voltaire. Source.

Et puis j’ai grandi…

Mais ça n’a rien changé, j’ai toujours l’impression d’être une petite fille devant ces auteurs.

Et puis, un jour, j’ai compris que les auteurs étaient des êtres humains, qu’oser leur dire que l’on a beaucoup aimé leur livre leur fait plaisir, que certains sont touchés et qu’ils font des promesses qu’ils tiennent… Ils s’intéressent à vous, petite fille aux yeux émerveillés.

Et ça, c’est un bouleversement.

Vous allez sans doute trouver tout cela ridicule, mais prenez vos idoles à vous et imaginez que vous discutez avec et même que parfois vous échangez des mails… Le bonheur non ?

Et puis moi, une fois qu’on m’entrouvre la porte, je rentre. Je rentre et j’y crois.

Je me suis dit que peut –être on pouvait discuter, que peut-être mon petit blog pouvait en intéresser certains qui accepteraient de venir faire un petit tour dessus.

J’ai cherché, j’ai envoyé des mails (parfois sans y croire, ne sachant même pas si cela arriverait à la bonne personne) et là mes yeux se sont écarquillés… Des réponses, des envies de partage…

Tout cela pour vous dire, que les écrivains sont des gens presque (je vous ai dit que déconstruire les mythes était une chose difficile… et puis finalement je ne suis pas certaine de vouloir arrêter d’y croire) normaux mais surtout ce sont des êtres humains, pour certains d’une générosité et d’une gentillesse incroyables.

Alors, tous les mardi, je laisserai ma place pour qu’ils viennent vous parler de leur façon d’écrire, du souvenir du premier roman publié et de leur vision de leur travail…

Rendez-vous mardi prochain avec une interview tout en douceur pour commencer.

Un indice pour deviner l’auteur de la semaine prochaine (toutes les semaines, vous aurez un indice sur l’auteur ou sur ses ouvrages pour connaître l’auteur suivant) : Australie.

Etre écrivain, c’est avoir le monde entre les mains, c’est créer quelque chose qui n’existait pas l’instant d’avant, c’est poser sa pierre à l’édifice d’un monde en construction, c’est être libre et pouvoir changer le monde avec ses mots! Et rien que pour cela, je continuerai à penser que les écrivains ne sont pas des gens ordinaires!!