Archive | Les mots des autres RSS feed for this section

La rencontre. Un duo attachant et détonnant vient vous parler amour et création!

11 Avr

Il y a quelques mois, j’ai eu le bonheur de participer à un nouveau projet, hélas qui n’a pas résisté au temps. J’avais alors demandé à deux de mes chouchous de participer à une rubrique qui s’appellait Emulsion. L’idée: raconter ce que chacun apporte à l’autre. Mettre l’humain et la rencontre au centre de tout. Ils avaient accepté et puis le projet n’a pas vu le jour. J’aurais aimé les faire découvrir à d’autres, en parler ailleurs qu’ici… et puis…

Les voilà donc, de nouveau sur le blog, mais différemment. Vous les connaissez séparément. Ils sont encore plus savoureux ensemble. (Interview en deux parties pour savourer leur conception du couple et de la vie. Photos inédites réalisées par Nora Aguerguan.)

DSC_0045

Crédit photo: Nora Aguerguan

Vous les reconnaissez?

Elle :sourire ravageur, regard pétillant, énergie débordante.

Lui : chevelure folle, regard à l’affût, sourire chaleureux et humour généreux.

Point commun : les mots, écrits, lus, murmurés, chantés, partagés, vécus.

Leur couple : un duo décapant, créatif et incroyablement attachant.

Sandra Reinflet et Erwan Larher. Cinq minutes avec eux et vous voilà dans un univers où l’humain, la création et la liberté sont les valeurs essentielles. Un couple exigeant, dévoreur de vies avec une seule volonté : vivre sa vie pleinement, ne rien regretter et surtout créer !

Erwan est un « orfèvre de l’écriture », auteur de l’inimitable Autogenèse, un roman ambitieux et inclassable qui nous embarque au côté d’un Candide des temps post- modernes (Suite à venir) et du vibrant L’abandon du mâle en milieu hostile.

Sandra est multiple : musicienne (Marine Goodmorning), voyageuse, auteur, photographe. Son dernier ouvrage : un livre tendre, émouvant et universel où elle retrace, avec justesse et sensibilité, les amours qui ont marqué sa vie : Je t’aime maintenant.

1. Dans vos dédicaces respectives, on sent le rôle essentiel joué par chacun dans le travail de l’autre : pour Sandra, Erwan est « son ancre » et pour Erwan, « la seule présence de Sandra dédore tout superlatif », hormis un soutien inconditionnel, quelle est la place de l’autre dans votre travail ? Premier lecteur ? Muse ? Conseil ?

Erwan: Ecrire est un processus très intime, très personnel, très solitaire. La place de l’aimé(e) ne peut être qu’excentrée, et redevient centrale en dehors des phases d’écriture. Comme Sandra écrit aussi, elle comprend mon besoin d’isolement – dans ces moments, je deviens son « ours du Berry ».

N’étant pas romantique, nul besoin de muse. Par contre, je suis attentif au regard et aux avis de Sandra, qui m’importent beaucoup, il va de soi (comment être amoureux de quelqu’un dont on mépriserait les opinions ?). D’autre part, sa personnalité passionnée, son rapport pétillant aux gens, aux choses, au monde me questionnent, m’enrichissent, me perturbent parfois ; indirectement, cela nourrit mon travail, mes personnages, mes points de vue.

Sandra: Erwan lit tout ce que j’écris. Il est mon premier critique, et comme je le sais sans concession, j’accorde beaucoup d’importance à son jugement. Je suis impatiente, et absolument pas perfectionniste, alors à la différence de lui, je montre facilement mes travaux. La seule chose que je garde secrète est le petit carnet que je porte toujours dans mon sac. C’est ma soupape de décompression. Entre ses pages, je couche des idées sans queue ni tête, dessine, sans chercher à bien faire. Si je savais que quelqu’un pouvait un jour le feuilleter, je ne m’autoriserais plus la même liberté, le même droit à l’erreur.

Erwan: Ah oui, il y a des choses très bien dans ton carnet, c’est vrai.

2.Deux personnalités fortes, deux projets de vie, et le quotidien, ça donne quoi ?

Erwan: Nous n’habitons pas ensemble. Sandra vit à Paris et je suis en résidence d’écriture dans le Berry. Nous ne nous voyons donc que pour le meilleur, épargnés par les chaussettes sales et la vaisselle à faire (heureusement, parce que Sandra et la vaisselle…). Grâce à Sandra cependant, qui est de la génération 2.0 (moi, j’en suis resté au Minitel), nous nous parlons tous les jours au téléphone. Je ne manque ainsi aucun épisode de son quotidien trépidant.

Sandra: C’est vrai, je suis une catastrophe ménagère ambulante, alors qu’Erwan est méticuleux, organisé. Je ne suis pas sûre que notre couple survivrait plus de deux mois dans un 40m2 parisien (d’autant plus que l’un et l’autre travaillons à la maison). Mais si nous ne subissons pas le quotidien, nous apprécions de le partager, une ou deux semaines par mois. Erwan est très doué pour les petites attentions au jour le jour, tandis que je suis en quête d’inédit et d’extra-ordinaire. J’admire sa constance, sa sérénité, son humour. Ils m’apaisent, équilibrent mes maladresses et mon tempérament enflammé.

erwanetsandra

Crédit photo: Nora Aguerguan

3.Votre lieu de rencontre ne pouvait être qu’un lieu culturel, il fut le salon du livre du Mans, la 25ème heure, une évidence ?

Erwan:Ah non, pas du tout une évidence au moment au nous nous sommes rencontrés puisque je sortais d’une rupture, j’habitais encore avec mon ex et je n’ai pas été très aimable avec Sandra, lui affirmant que je n’étais pas prêt à commencer une histoire. Comme quoi, elle est de bonne composition et n’est pas une rancunière…

Sandra: Pour moi, cette 25ème heure était un signe oui. Elle faisait tellement écho à mon travail en cours sur les 24 heures ayant composé mon histoire d’amour… Ce ne pouvait être une coïncidence. C’est Erwan qui est venu vers moi, puis lui qui s’est éloigné. Entre temps il m’avait mimé Véronique et Davina au réveil. J’étais mordue…

Erwan:Je croyais que c’était mon interprétation de Mireille Matthieu qui avait fait la différence ! Comme quoi… Plaisanterie mise à part, il y avait oui une évidence telle dans cette rencontre que je ne me suis même pas soucié (fatuité ?) des don Juan littéraires qui ont tourné autour de Sandra toute la journée : j’étais certain que.

4.S’il fallait choisir un lieu pour symboliser votre couple ?

Erwan: Chinon. C’est là que nous nous sommes retrouvés, deux mois après notre rencontre, pour un déjeuner. Qui s’est prolongé jusqu’au lendemain soir…

Sandra: Moi je dirais Le Mans tout de même, parce que je suis une adepte (pour ne pas dire addict) des premières fois.

5.La devise de votre couple ?

Erwan: Tout pour l’aventure !

Sandra: Non ça c’est la mienne (quoiqu’il progresse). Pour nous deux, je dirais plutôt «Liberté». Erwan a l’intelligence – ou le fatalisme – de laisser la cage ouverte. Si je rencontre quelqu’un qui me plait, il m’encourage à le voir, expliquant «Soit c’est quelqu’un qui te conviendra mieux, auquel cas je veux que tu sois heureuse et le serai pour toi, soit non, mais je veux que tu le connaisses, pas que tu l’idéalises ».

Même si je ne suis pas jalouse, je n’ai pas encore atteint son stade de sagesse… Mais je l’admire tant que j’y travaille.

6.Deux adjectifs pour définir l’autre 

Erwan: Sandra ne peut se résumer en deux adjectifs mais comme je suis un garçon obéissant, je dirais solaire et intrépide. Et joueuse. Et créative en diable.

Sandra: Persévérant, généreux, drôle, droit, déterminé, fidèle (je suis nulle en maths).

 7.Un mot pour représenter l’œuvre et le parcours de l’autre 

Sandra:Vertical.

Erwan: Brillamment éclectique.

 

Quelques pensées…

30 Juil

Quelques extraits des Pensées pour moi-même de Marc Aurèle pour bien démarrer la semaine, pour tenter de toujours y croire, pour ne pas faiblir, pour ne pas tout lâcher… Jolie semaine à vous!

Crédit photo: MaxMet

 » N’estime jamais comme utile à toi-même ce qui t’obligera un jour à transgresser ta foi, à quitter la pudeur, à concevoir de la haine pour quelqu’un, à suspecter, à maudire, à dissimuler, à désirer ce qui a besoin de murs et de tentures. »

« Ne suppose pas, si quelque chose t’est difficile, que cette chose soit impossible à l’homme. Mais, si une chose est possible et naturelle à l’homme, pense qu’elle est aussi à ta portée. »

« Recouvre ton bon sens, reviens à toi et, une fois sorti de ton sommeil, rends-toi compte que c’étaient des songes qui te troublaient; une fois réveillé, regarde les choses comme auparavant tu les regardais. »

Blogging is magic!

20 Juil

Le titre se suffit à lui même! Longtemps, j’ai été méfiante vis à vis des blogs, par ignorance bien sûr.

Je ne comprenais pas pourquoi les gens étalaient leurs vies privées sur internet, sans pudeur et sans retenue… et puis j’ai appris à aller chercher plus loin.

Vous vous baladez un peu et Abracadabra, vous entrez alors dans un monde magique!!

Il y a les hésitants et les confirmés, ceux qui affirment tout savoir et ceux qui veulent tout partager, les filles qui parlent chiffons et les garçons qui parlent ciné (et vice et versa), la jolie web’blogosphère et la richissime blogosphère littéraire.

il y a de tout! C’est la vie quoi!!

Je ne vais pas vous dire encore une fois tout ce que mon blog m’apporte… (même si en ce moment, c’est vraiment cela qui me fait tenir, surtout quand des journalistes trouvent que vos petits mots sont intéressants et acceptent de publier sur leur site de news mes petites interviews d’écrivains… youpi!)

Je voulais juste vous parler de deux ou trois petites choses…

La première est pour vous faire partager un article écrit par le talentueux Gilles Paris. Quand un auteur reconnaît l’importance des  blogs littéraires (j’ai du mal à intituler mon blog ainsi…) et que votre petit nom apparaît au milieu de talentueux blogs, ça fait chaud au coeur… Je vous laisse donc découvrir l’article Jamais sans mon blog sur le très chouette site The Pariser!

Merci infiniment Gilles, ça fait vraiment chaud au coeur!

La seconde est un prétexte pour vous présenter un roman qui fait le buzz sur la blogosphère: la vie commence à 20h10 de Thomas Raphael.

Couverture illustrée par la talentueuse Margaux Motin!

Laeti nous proposait le clip réalisé par l’auteur pour la promotion de son livre, il est très bon et surtout il met en valeur les blogs qui ont parlé de lui, une idée originale et très intelligente, vu qu’elle m’a poussée à lire ce livre!!

Et là surprise, un bandeau précise que ce livre est « recommandé par les blogueurs » et à l’intérieur, on retrouve les avis des mêmes blogueurs! J’adore, j’adore!!

Et ce roman est un vrai régal!! Un bon roman, léger et fun, qui vous emporte dans les coulisses de la télé en suivant les pas de la jolie Sophie qui se rêve écrivain mais se retrouve à mener une double vie pour atteindre son but!

Attention, prévoyez du temps devant vous pour le lire car une fois plongé dedans, vous ne le lâcherez plus!

Parfois, ça fait du bien de simplement se laisser porter par une histoire, de sourire par moment et de savourer la légèreté »!!

Si vous avez aimé Le diable s’habille en Prada,  vous êtes dans la même trempe! A découvrir donc!

A quand l’adaptation cinéma?

Enfin, je finirai par une jolie idée mise en avant par Delphine books and more : garder un souvenir papier de votre blog (définitivement, je ne suis pas prête à passer aux livres numériques!! Je veux faire l’inverse moi!!). Le site Blook up propose de garder vos souvenirs sur papier! J’adhère!

Voilà un article un peu décousu, comme ma forme du moment mais je voulais partager tout cela avec vous!!

Joli week end à tous et vivent les blogs!! (et surtout merci à vous les lecteurs de blogs!!!)

Proust la suite: principal défaut!

27 Mai

On reprend le petit questionnaire de Proust dominical… (premier épisode:ici!)

Mon principal défaut

Sans doute l’impatience: je veux tout, tout de suite, ne sait pas me satisfaire de ce que j’ai: je veux toujours plus… Alors peut être que mon plus gros défaut, c’est d’être… INSATIABLE!

« Une petite impatience ruine un grand projet. » Confucius

« Plus il est nourri de joies, plus le coeur est insatiable ».Gabrielle Roy

« Soyez insatiables! Soyez fous! »Steve Jobs (discours en entier ici)

Excellent dimanche à vous!

15 Avr

Crédit photo: MatMi

« On n’est pas homme si on n’est pas libre et pas libre si on ne jouit pas de sa liberté, si on ne s’en sert pas, pour décider, se constituer, puis lutter pour se garder et pour grandir.« 

Réjean Ducharme

Et pour les petits retardataires, le concours Calepino se termine mardi… Tirage au sort et résultat mercredi!!!

Joli dimanche à tous!!

8 Avr

Joli dimanche à tous!!!

N’oubliez pas le petit concours carnet ici… si vous n’avez pas encore laissé votre petite participation!!!!

Crédit photo: MaxMet. Jardin du Petit Bordeaux.

Deux citations pour le prix d’une:

 » Je ne veux pas être riche. Je veux être merveilleuse. » Marylin Monroe (j’adore cette phrase!)

 » Le moment présent est la piste désignée à tout nouveau départ. » Louis Marie Parent

Un petit carnet, un petit crayon… juste pour vous!!!

3 Avr

Vous connaissez mes douces addictions: les livres, les mots… et tout ce qui va avec… c’est à dire… les carnets et les crayons!!

J’ai donc cédé dernièrement à un appel du pied de Calepino mais je n’aime pas savourer toute seule… Je préfère partager le gateau plutôt que le manger tout entier!!!

Du coup, ni une, ni deux, j’avais envie de vous faire gagner un petit lot… pas d’anniversaire de blogs, pas de choses particulières à fêter… les cadeaux sans raison, c’est tellement mieux!!

 

Connaissez vous Calepino? Une super fabrique française (oui oui française!!) de petits carnets adorables, de crayons bics rétro et de vrais crayons de bois jaunes avec la gomme rose au bout!!!

Je vous propose donc de gagner un lot de petit carnet (3 carnets bleus de 48 pages chacun à l’intérieur) accompagné d’un crayon bic et un crayon bois Calepino!! Tout cela rien que pour vous!!!

 

Alors, règle du jeu drastique? Obligation de m’adorer tous les jours? de m’envoyer 10000 commentaires…??

Non, rien de tout cela!!!

Juste un petit mot en commentaire pour me faire part de votre participation et parce que j’affectionne particulèrement cela: une petite citation qui vous touche…

Je ne choisirai pas ma citation préférée, ce sera un tirage au sort pour connaître la gagnante!

Vous avez jusqu’au 17 avril!!!!

 

Ps: ATTENTION: si jamais, le nombre de participants dépasse les 30, j’ajoute un lot en plus (le même que le précédent)… Il y aura donc deux gagnantes!!