Sujet inconnu, Loulou Robert.

31 Août

« Avoir le choix de sa vie sans savoir qui l’on est entraîne un certain nombre d’erreurs. Je me retrouvais livrée à moi-même. Je devais choisir, construire mon avenir, mais l’avenir était un concept lointain. »

Par où faut-il commencer ? Comment aborder ce roman qui me dit tant de choses de moi que j’ignorais, qui met en mots des sensations qui me poursuivent sans que je les saisisse ?

Parler de lui, c’est parler de moi, comme à chaque lecture marquante ,mais il y a, dans ce roman, quelque chose d’une violence et d’une urgence qui fait trembler mes doigts au moment de poser mes mots sur ceux de Loulou Robert.

9782260032465ORI

C’est avec Bianca qu’elle a débarqué Loulou, il y avait déjà une fougue et une façon de voir la vie, une autorisation à voir le monde bancal et sombre quand on était pourtant plutôt bien né. Magnifique Bianca dans son hôpital psychiatrique. Il y a eu Hope que j’avais trouvé un ton en dessous.

Et là, comme si en trois romans, et à seulement 25 ans, elle se renouvelait déjà, comme si elle avait fait voler les carcans qui ne l’autorisaient pas à se dire écrivain, comme si elle assumait enfin, elle nous livre une histoire brute de désir et de vie, de perte et de manque qui remue autant qu’elle fait grandir. Comme si  elle se libérait et qu’elle nous murmurait : viens, je t’emmène avec moi, je t’ouvre la porte, allez viens, vis. Passe par la fenêtre s’il faut, mais vis.

L’écriture incisive ne baisse jamais la garde, assène coup sur coup et finit par un KO magistral. Parce que la vie, le désir, l’amour et le chemin qu’on trace sont autant de combat de boxe, qui n’empêche pas la tendresse et la douceur, mais pas étalée, en arrière plan pour aider à vivre tout de même et à canaliser la violence.

«  J’ai peur de me regarder dans la glace. De constater celle que je deviens. Mais je garde une certitude. Elle ne bouge pas, ne fléchit pas. Tête haute. Celle que je deviens écrit et écrira. Sans ça, plus rien n’a de sens. Sans ça, je te laisse gagner. Me prendre tout entière ?. Sans ça, je ne compte plus. N’existe plus. Je perds min identité. Je redeviens fantôme. »

Il est question de racines qui enserrent sans savoir quoi en faire, de rapport aux parents, de façon d’être au monde. Elle nous donne à voir la fureur qui nous habite et dont il faut trouver le moyen d’expression pour ne pas qu’elle nous bouffe.

Il est question d’elle sans doute. Mais surtout de nous. Et beaucoup de moi.

On s’en fout de savoir ce qui est vrai ou non dans le livre, la seule certitude qui demeure est qu’un auteur capable d’écrire ce texte est un écrivain, un vrai, un grand. Et que Loulou Robert comptera. Nécessairement. Viscéralement.

Ce livre, comme un rappel incandescent: n’oublie pas de vivre, bordel, c’est court.

« Je ne veux pas briller. Juste ressentir. Chercher la vérité. »

 

3 Réponses vers “Sujet inconnu, Loulou Robert.”

  1. Solène Vosse 1 septembre 2018 à 03:57 #

    Merci pour cette chronique. Je note. Un de plus en attente.
    Oui Loulou Robert est écrivain. Et ce n’est pas une question d’âge. Françoise Sagan était je crois encore plus jeune lorsqu’elle a écrit  » Bonjour tristesse » que Loulou lors de la sortie de Bianca, son tres prometteur premier roman. Troisième rentrer litteraire, elle est au RDV.
    Je pense que celui-là a rempli une mission particuliere, en en devoilant beaucoup sur son auteur ( beaucoup plus qu’elle ne pourrait en dire lors d’une interview), il eclaire en même temps le lecteur qui met ( enfin) des mots sur sa part d’ombre. Si j’ai bien compris. (?)….
    C’est sûrement un bon livre. D’autant plus que Loulou Robert a aussi une écriture, un style bien à elle au rythme soutenu, une voix. Elle a tout bon.

  2. lespagesdesam 1 septembre 2018 à 18:27 #

    J’avais repéré ce roman sur le site de l’éditeur sans être certaine de vouloir le lire. J’ai toujours du mal à le cerner, son intrigue reste encore assez obscure 😊

  3. AMBROISIE 4 septembre 2018 à 13:19 #

    Les deux chroniques que j’ai lu de ce livre en font grandement l’éloge et j’ai très envie de courir l’acheter.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :