Aveu de faiblesses, Frédéric Viguier

24 Avr

Avec son premier roman, Ressources inhumaines, Frédéric Viguier avait frappé fort, offrant une histoire glaçante et percutante sur les coulisses d’un supermarché, sur le petit pouvoir que chacun détient dans la hiérarchie d’une entreprise et dont il use pour asservir et blesser. Par son écriture concise et chirurgicale, il avait dressé un monde, en tout point semblable au nôtre, où l’humanité semble avoir désertée.

Aveu-de-faiblesses-de-Frederic-Viguier-Albin-Michel

Dans son second roman, il confirme son talent de créateur d’atmosphère, et de personnages totalement déroutants, la cruauté au bord des lèvres. Dans un village du Nord de la France, Yvan, jeune adolescent souffrant de sa laideur et de l’indifférence des autres, enfant d’une mère aux plaisirs singuliers (faire des statues de beurre, collectionner les étiquettes de camembert), erre et devient le premier suspect lorsque son jeune voisin est assassiné. Interrogatoires de police d’une réalité frissonnante, manipulations psychologiques, personnages troubles et multiples, Aveu de faiblesses est un roman que l’on lit avec cette étrange malaise, que l’on termine en s’exclamant du tour de force de l’écrivain. Thriller, roman noir, roman social, peu importe le classement qu’on serait tenté de lui donner, c’est un roman, un grand qui laisse le lecteur, perdu et percuté, et qui laisse dans la tête du lecteur un souvenir persistant.

Diable, que c’est bon!

 

Publicités

Une Réponse to “Aveu de faiblesses, Frédéric Viguier”

  1. lilylit 25 avril 2017 à 08:11 #

    Je l’ai aussi trouvé très impressionnant !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :