Le sommeil le plus doux, Anne Goscinny

5 Mai

« Le visage de ma mère s’illumine. Je ne suis pas dans ces souvenirs-là. Et ça n’a aucune importance, je ne suis pas un souvenir. »

9782246859437-001-X

Le résumé de ce roman peut faire peur, une fille accompagne sa mère mourante dans la ville qui l’a vu naître, avec à ses côtés sa grand-mère atteinte d’Alzheimer.

Et pourtant, et en seulement 140 pages, Anne Goscinny livre un roman délicat et pudique, puissant et doux, sans jamais tomber dans la facilité ou le pathos.

A l’instar de la superbe lettre, Le bruit des clés, l’auteur parvient à sortir le beau du pire, à faire prendre corps à ces odeurs, ces objets, ces habitudes qui parce qu’elles sont telles deviennent invisibles et qui prennent sens quand l’autre n’est plus.

La construction de ce roman est prodigieuse, notamment avec une double narration, à deux titres : deux narrateurs Jeanne et Gabriel, deux temps, passé et présent, pour ne faire qu’une vie, tout imbriquer. Il est question de famille et d’absence, d’amour et de désamour, de ces émotions essentielles que chacun expérimente avec ses propres bagages. Il est question de nous, de l’autre, de sa construction par l’autre.

C’est d’une délicatesse infinie, d’une écriture tendrement poétique, d’une force et d’une intelligence narrative rare.

Un vrai coup de cœur.

 Sur France Bleu Maine, aussi.

Cliquez sur le logo pour la chronique radio

Cliquez sur le logo pour la chronique radio

 Extraits

« Elle jette un galet qu’elle imagine avoir ramassé sur une marelle qui irait de la naissance au bonheur. Elle oublie, je le vois, l’échéance des trois jours. Elle oublie que le temps est compté, elle oublie l’ombre et son murmure. »

Pour la première fois (et c’était bien!), j’ai fait une lecture en parallèle avec Anne du blog Dans la bibliothèque de Noukette, vous pouvez retrouver son avis sur ce délicieux roman!

 

Publicités

3 Réponses to “Le sommeil le plus doux, Anne Goscinny”

  1. noukette 5 mai 2016 à 11:05 #

    Je suis ravie d’avoir pu partager cette belle lecture avec toi, ça me tenait à cœur et ce titre là s’est imposé comme une évidence… Doux, tendre et beau… ❤

  2. Sophie Lemp 10 mai 2016 à 10:52 #

    Tu me donnes très envie de le lire, Charlotte!

  3. flyingelectra 15 mai 2016 à 14:00 #

    Je le note ! Ton billet me donne très envie. J’ai commencé aussi les lectures communes (avec une autre blogueuse) et j’y ai pris goût !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :