Les grandes et les petites choses, Rachel Kahn

21 Avr

« Il faut du courage pour se prendre le monde dans la gueule, pour changer ses perspectives et ses repères. »

1540-1

Nina Gary est une et multiple, elle est métisse, d’un père congolais musulman et d’une mère yiddish, elle est le mélange harmonieux de ce que le monde offre de diversité et de culture.

Nina Gary est en construction  à un âge où la facilité n’est plus de mise ou l’innocence cruelle mais teintée d’insouciance de l’enfance s’efface, 18 ans le moment de choisir où l’on va, l’heure des choix difficiles qui guident une vie.

L’heure aussi du regard de l’autre, parfois haineux, jaloux ; heureusement aussi amoureux et tendre. De la confrontation de soi au monde, de la brutalité du choc des illusions au réel.

Rachel Kahn livre ses grandes et petites choses, ces instants éphémères et ces vérités qui demeurent, cette façon d’être au monde, grave et solaire. Elle parvient alors qu’elle aurait pu basculer dans un roman revanchard ou sombre, à livrer un récit lumineux et souriant, où l’insoutenable légèreté de l’être n’enlève rien à sa noirceur. Elle livre un hymne à vivre pleinement, tout en chérissant les différences et ce qui nous construit, sur la construction d’un être sans avoir à se départir de son héritage, sur le dépassement de soi pour devenir quelqu’un.

Un premier roman délicieux dans le traitement du propos et dans sa justesse; un récit d’apprentissage porté par une forme de candeur même au cœur de la tempête.

 (Chronique radio diffusée le lundi 18 avril, en podcast en cliquant ici ou sur la vignette ci-dessous)

Cliquez sur le logo pour la chronique radio

 

Ce roman fait partie de la sélection des 68 premières fois, opération que vous pouvez désormais suivre sur Facebook ou Twitter.

Grand merci à Sabine du blog Carré Jaune pour ce nouveau visuel!

Crédit: Sabine Faulmeyer

L’avis d’Antigone sur ce roman: « Alors, en fin de lecture, je n’ai plus tellement cru à la légèreté, mais seulement à quel point Les grandes et les petits choses croyait en l’humain. »

Publicités

6 Réponses to “Les grandes et les petites choses, Rachel Kahn”

  1. clara 22 avril 2016 à 01:49 #

    Oh, je vais le lire et l’offrir !C’est certain !

  2. Mokamilla 19 mai 2016 à 19:54 #

    Un livre dont j’ai aimé tourné les pages sans pour autant être marquée par cette plume…

Trackbacks/Pingbacks

  1. Les grandes et les petites choses | Ma collection de livres - 15 mai 2016

    […] Blog Les lectures d’Antigone  (Christelle Heron) Blog Les lectures du mouton (Virginie Vertigo) Blog L’insatiable (Charlotte Milandri) Blog Les battements de mon cœur (Albertine – Joelle […]

  2. Les grandes et les petites choses – Rachel Khan – Moka – Au milieu des livres - 19 mai 2016

    […] chroniques de Charlotte, d’Antigone, de Virginie et […]

  3. Si on parlait écriture avec Rachel Khan? (68 premières fois) | L'insatiable - 30 septembre 2016

    […] khan a offert, en janvier dernier avec Les grandes et les petites choses, l’un des plus premiers romans les plus tendres et doux, de ceux qui donnent envie de sourire […]

  4. Les grandes et les petites choses – Rachel Khan – 68 PREMIERES FOIS - 26 octobre 2016

    […] Charlotte : https://insatiablecharlotte.wordpress.com/2016/04/21/les-grandes-et-les-petites-choses-rachel-kahn/ […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :