C’était ça aussi le Mazarine Book Day!

24 Mar

Samedi 19 mars , se tenait au cœur du quartier latin de Paris, le Mazarine Book Day.

Le but : faire se rencontrer des auteurs en devenir, des éditeurs et des (chance pour moi) bloggeuses.

Stephie de mille et une frasques, Alexandra de Bric à book ou encore Caroline de l’Irrégulière ont déjà tout raconté de la journée. (il suffit de cliquer sur leurs noms pour aller découvrir leurs impressions).

10157390_987910367931429_5234661502667101550_n

Que dire de plus ? Peut-être ce qui n’est pas dit, ce qui ne transparaît dans nos sourires.

Les jaloux ou les aigris (n’est-ce pas souvent les mêmes) auront crié haro sur l’événement, la littérature ne se vend pas en cinq minutes. C’est nié le processus créatif, vendre l’écriture à bas coût. Diable, le monde est en péril!

Ceux-là n’étaient pas là samedi, et n’ont pas compris l’idée de la journée. La bienveillance était de mise, oh pas celle que l’on pointe du doigt comme étant de la guimauve mais celle qui rassure et respecte. La bienveillance et l’écoute envers ceux qui porteur d’un projet si intime qu’un roman venaient, tremblant parfois, vous conter leur histoire, leur vie et leur chemin.

C’était exaltant, émouvant, passionnant. C’était allié l’humain et le livre. Etre au cœur de ce qu’il y a de mieux finalement.

mbd-decor

Crédit photo: My boox

Le livre est vivant, et c’est cela l’important. Tous étaient de grands lecteurs, la conversation déviant parfois sur le dernier coup de cœur ou les influences. Que ceux qui hurlent au trop grand nombre de romans édités, ne se trompent pas de cible. Il faut se réjouir que le livre fasse encore rêver, que la publication demeure, pour certains, un graal et une quête, à l’heure où le bilan sur la rémunération des auteurs est pourtant si triste.

On a le droit d’écrire même si on ne vise pas la Littérature, tous ne se rêvent pas en grands auteurs, juste écrire et être lu. Aux éditeurs ensuite, de faire le tri, de choisir le meilleur. Personne n’y perd, les grands auteurs existeront toujours, la littérature sera sauvée.

Les gens ont le droit d’aimer, de lire et d’écrire ; ils ont tous les droits et c’était cela aussi le Mazarine Book Day !

Un merci appuyé à l’équipe de Mazarine pour cette si belle aventure !

 On recommence quand ?

deliberations

Crédit photo: My boox

 

Advertisements

5 Réponses to “C’était ça aussi le Mazarine Book Day!”

  1. Caroline Doudet (L'Irrégulière) 24 mars 2016 à 16:03 #

    Heureuse d’avoir partagé cette aventure avec toi !

  2. Asphodèle 24 mars 2016 à 16:11 #

    Si j’avais été parisienne j’aurais préféré ce genre de manifestation à celle du salon du livre… 😉

  3. Nicole G 24 mars 2016 à 16:24 #

    Oui, le livre c’est vivant, tu as tout à fait raison ! Et plus nous serons nombreux à l’écrire, le lire et le promouvoir, mieux ce sera. Non mais.

  4. Marion 24 mars 2016 à 21:41 #

    Ça avait vraiment l’air très sympa !

  5. Stephie 25 mars 2016 à 09:24 #

    Je suis ravie qu’on ait partagé ça ensemble 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :