Du côté des vivants, David André

4 Jan

« Du côté des vivants » est un film réalisé par David André à voir sur le site Telerama.fr jusqu’à demain, ou sur France 2 demain (mardi 5 janvier à 23h10). Sur ceux (et ce) que l’on perdu le 7 janvier, ceux (et ce) que l’on a voulu réduire

Cette semaine, cela fera un an. Un an et c’était hier. Un an et on en reparlera un peu plus. Des hommages, des leçons où l’on nous expliquera ce que l’on doit penser, ce que ce 7 janvier 2015 aura laissé comme trace en nous. D’autres tenteront des analyses politiques ou géopolitiques. Certains essaieront de comprendre pourquoi. On écoutera, on lira, on verra, on se mettra en colère, on pleurera, on éprouvera ce que ce 7 janvier a changé en nous. On ne le sait pas encore, on sait que cela sera différent, que le monde ne fera plus sans cette date.

Un an et c’était hier, pas un jour sans y penser. Ce Je suis Charlie qui n’a jamais quitté le blog et ne le quittera pas, tant il y a un avant et un après.

Il y a eu cette stupeur en rentrant chez moi, entendre un frétillement, croire que c’est une erreur. Allumer les médias et se prendre la réalité en pleine face. Une angoisse lourde pour un être cher, de ces rencontres qui enrichissent une vie, pour cet auteur qui par ses mots a réussi à me faire changer de vie, à enfin accepter de suivre mon propre chemin, un de ses rares êtres que l’on aime sans davantage la connaître, en ayant pourtant l’impression de tout saisir. Savoir qu’elle est en vie, souffler de soulagement et continuer à entendre l’horreur. La seconde d’après, se dire que ça ne pouvait pas lui arriver, qu’être si humaine et sensible et vivre cela.

Un an après, la retrouver dans ce film, parce qu’elle était là, à cet endroit, à cet instant là mais que son corps est intact, pour l’esprit ne pas poser de questions. Etre là, silencieuse.

1008149-Théodore_Géricault_le_Radeau_de_la__Méduse_

Des hommages, il y en aura. Mais celui-ci est particulièrement touchant, parce qu’il est pudique et non larmoyant, parce qu’il est loin de ceux qui vont faire revivre l’attaque minute par minute, il est digne et il est beau. Il est vivant et vibrant. Il est touchant et sincère. Il est beau comme une œuvre d’art. Il est sincère et sobre. Il est sans doute ce qui se fera de mieux. Il est sans doute l’image que l’on doit garder.

Hier soir, je me suis assise et j’ai arrêté de respirer pendant une heure, les écoutant, les regardant. J’ai souri, j’ai pleuré. L’émotion ne m’a pas quittée, au moment de me glisser dans les draps. Et de tout cela, il ne ressort qu’une leçon : aimer plus, aimer encore. Créer plus, créer toujours. Ne pas les oublier, ces gens biens. Et se tenir debout. Encore plus haut, encore plus droit.

Jamais. Dans un an ou dans dix. Jamais. Y penser et aimer.

683_1451315488_700x394_TOC1

Publicités

2 Réponses to “Du côté des vivants, David André”

  1. doume 4 janvier 2016 à 23:27 #

    J’ai vraiment envie qu’elle reste du côté des vivants, parce qu’avec le temps, un jour elle ira mieux.
    Je l’espère très fort.
    J’attends son prochain roman.

  2. doume 7 janvier 2016 à 09:32 #

    Et ce matin la radio diffuse « en exclusivité » le son des tirs à Charlie Hebdo.
    Quelle indécence ! 😦

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :