Une photo, quelques mots.

23 Nov

Je ne pensais pas écrire pour l’atelier de Leiloona, et finalement quelques minutes, ce texte, sans relecture, comme une pensée, furtive et éphémère.

Une photo

Crédit photo: Julien Ribot

Crédit photo: Julien Ribot

Quelques mots

 

Allez, viens !

On va boire un verre en terrasse, ou se faire un ciné, on va se promener le long de la Seine.

On va se mêler à la foule, voir que l’humain n’est pas seul.

Allez, viens !

Il faut continuer, avancer, se tenir debout.

Enfile tes bottes, glisse-toi dans ton manteau et éteins cette radio.
On va entendre les rires, voir les sourires, on va sentir que l’on n’est pas seul.

On va savourer les premiers froids, enfouie sous ton énorme écharpe, ta tête couverte de ce bonnet qui te grattera à être trop laineux. On va sentir le corps saisi par le froid aussitôt réchauffé par ce manteau que tu aimes tant.

Allez,viens !

Tu ne peux pas rester là, à trembler, à pleurer, à te demander quoi faire. Tu les entends, tu es vivante, tu n’as pas le droit de te plaindre, de sentir cette lassitude, cette non envie qui irrigue ta vie.

Sors, danse, hurle, mais vis.

Allez, viens, on sort.

 

Non.

Je l’éteins cette radio mais je veux juste que là, dans l’obscurité, tu me prennes dans tes bras et que tu me dises que tout va bien aller, je veux que tu me berces d’illusions à me faire croire à nouveau au Père Noel, je veux que tu me racontes des histoires où les écureuils chantent et où le méchant ne résiste jamais longtemps. Je veux du beau et du bon, m’en fous si c’est pas vrai. M’en fous de ce qu’ils disent, ils y sont eux dans ma peau ? Dans ce truc qui me colle et ne veut pas me quitter, ils en savent quoi, on doit tous faire la même chose, tous ressentir la même chose. Je m’en fous de ce qu’ils disent. Je ne veux que toi.

Je veux que tu me prennes dans tes bras et que tu me dises que tout va bien aller.

Parce que tout va bien aller, hein ?

Publicités

8 Réponses to “Une photo, quelques mots.”

  1. Benedicte D. 23 novembre 2015 à 17:47 #

    Bonsoir,c’est tellement vrai qu’on ne reagit pas tous de la même façon!….Il y en a à qui il faut un peu plus de temps que d’autres.C’est tres bien dit….

  2. laurielit 23 novembre 2015 à 17:52 #

    très beau texte, Charlotte, oui allez viens, je vais te le dire moi que tout va bien aller…parce que j’ai aussi besoin de le dire et de l’entendre…

  3. blogadrienne 23 novembre 2015 à 18:47 #

    très joli texte! tu dis bien d’un côté cette envie de continuer et de l’autre cette envie d’être rassuré, de ne plus avoir peur…

  4. L MARIANNE 23 novembre 2015 à 20:29 #

    la peur c’est normal , ne pas en faire une phobie sinon ils auront ce qu’ils voulaient-
    bien inspirée !! bonne continuation-

  5. sabariscon 24 novembre 2015 à 03:51 #

    « Oui allez viens! », une jolie exhortation !

  6. Anne-Véronique 24 novembre 2015 à 16:53 #

    Comme j’aime ce rythme double. Cette envie de vivre, de rire, de bouger, de danser, mais ce besoin d’amour, de rester lovée dans les bras de l’autre, de s’entendre dire je t’aime et penser que l’on aime. Etre rassurée. Retourner dans les bras de l’enfance, de l’insouciance. Ton texte m’a portée, Charlotte. Merci !

  7. sarah 24 novembre 2015 à 23:11 #

    Joli choix que ces deux voix.
    Et comme elles se complètent!
    On a tous envie de se dire « oui, allez, viens! » mais on a aussi tous envie que quelqu’un nous prenne dans ses bras.
    C’est la difficulté qu’il y a à continuer de vivre après l’horreur… et malgré la peur.

  8. Stephie 3 décembre 2015 à 07:11 #

    Oui, oui, oui, on sort ! A vendredi 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :