La noce d’Anna, Nathacha Appanah

8 Juil

Le jour des noces de sa fille, une mère se doit d’être présentable, de sourire en étant émue, de ne pas faire d’ombres à sa fille, de l’aimer pas trop proche, de ne pas hurler face à ce moment comme un symbole du détachement de cet être porté, bordé et démesurément aimé.

sans-titre

Le jour des noces d’Anna, Sonia sera tout cela et bien plus, elle sera l’amante folle amoureuse du père éphémère d’Anne, elle sera l’écrivain qui ne vit qu’à travers le prisme de l’écriture, en compagnie de ces personnages qui obsèdent et détachent du monde, qui sont plus vivants parfois que la chair et le sang.

Elle sera la femme qui n’a fait que laisser passer les hommes sans les retenir, sans construire. Elle sera la mauricienne loin de ses terres qui cherche l’endroit où se sont posés ses racines.

Elle sera surtout la mère qui interroge le rôle de sa vie, qui reconnait les failles de la mère imparfaite, la culpabilité toujours renouvelée face à son enfant, les doutes quant aux choix établis, la tête penchée face à ce modèle qu’il faudrait suivre.

Avec une langue enivrante et dense, reconnaissable à chaque roman, Nathacha Appanah livre le portrait d’une femme sensible et sincère, qui ne se cache pas derrière le bien pensant et les non-dits, qui ose nourrir la femme derrière la mère et admettre qu’elle a failli parfois, qu’elle voudrait une fille à son image, que rien n’est facile et que l’instinct ne suffit pas toujours. Sonia, un personnage multiple comme sait les inventer Nathacha Appanah, saisir le défaut caché, donner corps à l’ambivalence, aux pensées cachés et sombres.

Un roman qui infuse encore une fois le dernier mot lu, qui longtemps diffusera sa douceur et sa vérité acide parfois, qui fera grandir le lecteur dans la compréhension du monde et de ses émotions et qui serra le cœur quand il deviendra souvenir.

Une déclaration d’amour maternel subtil et passionnel, qu’un jour je déposerai sous l’oreiller de ma fille, sans rien dire. En guise des trois mots si difficiles à dire et que pourtant elle entend tous les jours.

De Natacha Appanah, il vous faut découvrir son dernier roman, En attendant demain tout aussi abouti et Blue Bay Palace qui vient de sortir en Folio! Vous ne pourrez plus dire que vous ne saviez pas, plus d’excuses!

 

 

 

Advertisements

4 Réponses to “La noce d’Anna, Nathacha Appanah”

  1. Martine 17 juillet 2015 à 15:46 #

    Réservé à la médiathèque! Merci Charlotte!

  2. framboise 8 juillet 2016 à 10:26 #

    Jamais lu alors commandé tout de suite ! Après un billet pareil, comment résister ?!

    • framboise 8 juillet 2016 à 10:26 #

      Et moult moult bises ❤

Trackbacks/Pingbacks

  1. Votre valise de livres | L'insatiable - 16 juillet 2015

    […] La noce d’Anna de Nathacha Appananah […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :