Confidences d’écrivain, Sigolène Vinson

19 Juin

Est il nécessaire de vous rappeler l’importance des écrits de Sigolène Vinson pour moi, la résonnance de son premier ouvrage, J’ai déserté le pays de l’enfance, mon coup de cœur pour son roman Le caillou? Est il nécessaire de vous rappeler que j’ai eu la chance de la croiser et que dans ses yeux toute l’humanité est contenue, dans son sourire mille émotions?

Dans mon sac depuis qu’elle me l’a envoyé, son roman à paraître en août, je n’ai qu’une envie: le lire et en même temps, je prolonge l’instant avant de l’ouvrir, car je sais qu’après il faudra que j’attende pour avoir, à nouveau, ma dose de Sigolène!

En attendant, elle répond à mes questions sur l’écriture avec passion et humour, et avec malice surtout.

 

Crédit photo: Olivier Pontbriant, La presse

Crédit photo: Olivier Pontbriant, La presse

1. Ecrire, à quoi ça sert ?

Alors là…

A tout un tas de trucs.

A fixer.

Une pensée. Une idée. Une histoire.

sans-titre

2.Le meilleur compagnon de l’auteur ?

Le poisson rouge.

Ou, le temps.

Ce qui est presque la même chose.

Un machin qui serait suspendu.

3.Son pire ennemi ?

Le disque dur de son ordinateur quand il plante.

Son incapacité à sauvegarder son travail sur plusieurs supports.

4.Une manie d’écriture ?

Non. Ou peut-être mon lit fait derrière moi (enfin, la couette mise en place. Il ne s’agit pas de faire mon lit au carré avec draps et couverture)

15

5.Que pensez-vous de cette phrase de James Salter : « Si vous écrivez, vous devez être prêt à vous détester vous-même, à être dégouté de vous-même à la fin d’une journée que vous avez passé à écrire. Tant de temps pour un tel résultat! Tout ça pour ça!. » (Extrait d’une interview parue dans Lire, n°429, octobre 2014)

Je dirais que j’en pense du bien. Enfin, ce n’est pas que je me dégoute ni que c’est en fin de journée qu’éventuellement ce sentiment de détestation me saisit.

Voilà mon planning : Quand le soir tombe, je trouve que ce que j’ai écrit tient la route. C’est le lendemain, au réveil (après avoir fait mon lit, cette couette que je tends au mieux), que je trouve ça complètement nul.

6.De quoi l’écriture doit-elle sauver ? (Référence à un extrait d’Ecrire de Marguerite Duras« Se trouver dans un trou, au fond d’un trou, dans une solitude quasi totale et découvrir que seule l’écriture vous sauvera. »)

Ça serait bien qu’elle sauve du feu. Et de plein d’autres choses. Mais si ça se trouve, en réalité, elle nous fait courir des risques.

7.Définissez-vous par :

une œuvre d’art : « le cosmoschtroumpf » . Ben oui, c’est l’histoire d’un tout petit être qui vise les étoiles. Bon, j’aurais très bien pu répondre « le petit prince ». Sauf que ce cher bambin vise la terre…

un mot : déroute

SchtroumpfsLes06

8.Quel est votre rapport à la lecture ? Lit-on pour écrire ?

Je lis beaucoup.

Je ne sais plus si on apprend d’abord à lire avant d’écrire. Je crois que oui. Sinon, l’apprentissage est concomitant.

9.Citez trois ouvrages fondateurs

– Les murailles de Samaris de Peeter et Schuiten

– Le Transperceneige de Lob et Rochette

– Silence de Comès

Trois BD.

10.Le dernier roman qui vous a étonné

La joie de vivre d’Emile Zola (Une joie de vivre franchement triste).

11.Quelle est votre quête ultime (ou absolue) en tant qu’auteur ?

Faire rire.

A paraître le 20 août

A paraître le 20 août

 

 

 

Publicités

2 Réponses to “Confidences d’écrivain, Sigolène Vinson”

Trackbacks/Pingbacks

  1. Votre valise de livres | L'insatiable - 16 juillet 2015

    […] Le caillou de Sigolène Vinson […]

  2. Toute une histoire ce salon du Mans, non? | L'insatiable - 15 octobre 2015

    […] la liste des auteurs (mais ça c’est une autre histoire), tu découvres au hasard de Facebook que Sigolène Vinson y sera, alors tu trembles un peu parce que c’est l’effet qu’elle te fait Sigolène, tu sais […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :