En attendant demain, Nathacha Appanah

11 Mar

product_9782070147755_195x320

L’air va manquer, on le sait dès les premières lignes mais on y glisse avec avidité. Victime consentante.

Anita, Adam, Adèle. Le triangle du drame. Un triangle amoureux. Le pitch est classique, trop lu, trop vu. Aucunement quand il est dressé par la plume de Nathacha Appanah.

Elle s’empare des états d’âmes, de ces pensées fugaces que l’on voudrait taire sans fard.

Anita et Adam, la rencontre évidente de deux êtres qui se reconnaissent; l’un se rêve peintre l’autre écrivain. Ensemble, ils se croient plus fort, prêt à faire quelque chose d’unique, à créer l’œuvre de leur vie.

Portrait sans concession des petits renoncements du quotidien, de la facilité à s’oublier pour rentrer dans les attentes du couple, dans les attentes de la société, de ces solitudes dans lesquelles il est si facile de s’enfermer.

Une plongée menée avec brio dans le sentiment déchirant de la culpabilité, culpabilité d’être soi quand on doit d’abord être femme, mère ( à noter: des passages justes et bouleversants sur la place de l’enfant) et tenir son rang. De l’impossibilité à se détacher sans haine de soi, sans haine de l’autre.

Une réflexion intelligente sur l’oubli des rêves et des ambitions, sur la facilité à mettre de côté l’essentiel.

Un roman violent, dans la même veine que Dans le jardin de l’ogre de Leila Slimani, avec cette sensation d’enfermement, ce huit clos chabrolien où l’on palpe l’enfer derrière chaque porte.

La langue est superbe, enlevée et graphique, musicale et envoûtante.

Extraits:

« Non, se persuade alors Anita, cette vie n’est pas moins courageuse qu’une autre au-devant du monde, dans les transports, chez les nounous, dans les crèches, non, cette vie n’est pas moins honorable qu’une autre dans le bruit du monde, à écouter, à parler, à réfléchir, à écrire. »

 « Peut être que dans cette répétition, elle finira par découvrir ce qui lui échappe, retrouver ce qu’elle a perdu (mais quoi?), obtenir la solution (mais à quel problème? ) ou la réponse (mais à quelle question?). »

Publicités

9 Réponses to “En attendant demain, Nathacha Appanah”

  1. Laure Micmelo 14 mars 2015 à 08:37 #

    Tu es sacrément convaincante !

    • insatiablecharlotte 17 mars 2015 à 10:24 #

      Parce que ce roman est très bon! L’atmosphère est vraiment singulière, on a vraiment l’impression de regarder par le trou de la serrure, d’entrer dans le monde intime de ces personnages!

  2. clara 30 mars 2015 à 08:54 #

    Comment veux-tu que j’écrive mon billet après ta superbe chronique???

Trackbacks/Pingbacks

  1. La folle aventure du Prix Orange du Livre! | L'insatiable - 12 mars 2015

    […] Delphine Bertholon dans son sompteux Corps inutiles. Sans oublier Amours de Léonor de Récondo et En attendant demain de Nathacha Appanah ou le dément Ultra violette de Raphelle Riol, l’indomptable Théorie du capital […]

  2. Confidences d’écrivain, Nathacha Appanah | L'insatiable - 7 mai 2015

    […] En attendant demain, nouveau roman de Nathacha Appanah est un de mes coups de cœur de la rentrée d’hier, un roman d’une densité absolue, d’une écriture riche et belle. Je l’ai défendue ardemment pour qu’il figure dans la présélection du prix Orange, à mon grand bonheur il a été retenu. Il était toujours dans mon trio de tête pour la sélection ultime, j’ai du me rallier à la majorité non sans regrets tant ce roman mérite d’être lu et soutenu! IL ne figure pas dans les finalistes que vous pouvez découvrir sur le site Lecteurs.com, mais il reste l’un de mes finalistes à moi! ( Et pour vous dire combien j’ai aimé ce roman, je viens de commander l’intégralité des romans de Nathacha Appanah chez mon libraire!) C’est avec grand bonheur que je vous propose donc de soulever un peu le voile sur le rapport de cet écrivain brillant avec l’écriture (et puis quand on choisit Giacometti, j’aime encore plus!) […]

  3. La noce d’Anna, Nathacha Appanah | L'insatiable - 8 juillet 2015

    […] Natacha Appanah, il vous faut découvrir son dernier roman, En attendant demain tout aussi abouti et Blue Bay Palace qui vient de sortir en Folio! Vous ne pourrez plus dire que […]

  4. Votre valise de livres | L'insatiable - 16 juillet 2015

    […] En attendant demain de Nathacha Appanah […]

  5. En attendant demain | Ma collection de livres - 25 janvier 2016

    […] Autres critiques Babelio L’Express Télérama Culture Box On l’a lu (Sylvie Tanette) Blog L’insatiable […]

  6. Tropique de la violence, Nathacha Appanah | L'insatiable - 25 août 2016

    […] y a dans ce nouveau roman la moiteur de Blue Bay Palace, la profondeur d’En attendant demain et  la délicatesse de la Noce d’Anna dans cette évocation de l’amour maternel, dans le […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :