Max et les poissons, Sophie Adriansen

28 Fév

couverture

Celui qui parvient à émouvoir et à faire grandir avec humanité un enfant a tout réussi. C’est cela que j’ai eu envie de dire à Sophie Adriansen en refermant son livre Max et les poissons, le cœur serré, les yeux humides.

Parvenir à trouver la justesse sans égale du discours de l’enfant, se mettre à sa hauteur sans le déresponsabiliser ou sans le protéger, le prendre dans son être en devenir et lui montrer le monde tel qu’il est. Lui expliquer un peu plus mais ne pas le prendre de haut. A sa hauteur. Juste au niveau du regard.

Tout est dit dans ces 80 pages, l’abomination de l’extermination, la rafle, les camps, les justes. Tout y est condensé avec une puissance folle. Max, on lui tient la main, on le voit grandir, on sourit devant Auguste son poisson, on a le cœur serré lorsque l’on comprend son avenir.

Un roman à faire lire dès 9 ans et à lire pour les plus grands, à lire ensemble pour en discuter après; pour ne pas oublier mais pour qu’ils comprennent. Pour qu’ils crient plus jamais ça et qu’ils soient citoyens du monde.

Un roman absolument nécessaire.

Mesdames et Messieurs les professeurs, achetez le par dizaines, faites le lire, faites le vivre.

Et vous parents, courrez vite dans la librairie la plus proche, il est indispensable à votre enfant.

Et surtout, lisez le que vous ayez 9, 29, 49, 59 ou 79 ans!

 Extraits

« La guerre, ça fait marcher les Allemands dans les rues et serrer fort les mains des petites garçons. »

« Je le sens. Et quand les grands ont peur, c’est comme une couverture toute rapée par laquelle passe le jour : ça ne protège plus de rien. »

 

Publicités

4 Réponses to “Max et les poissons, Sophie Adriansen”

  1. sabine 28 février 2015 à 09:38 #

    frissons. Superbe !

  2. Caroline Doudet 28 février 2015 à 10:11 #

    Tout à fait. Ce petit roman est d’une justesse incroyable !

  3. Hélène 1 mars 2015 à 11:27 #

    Oh oui je te rejoins, il faut l’acheter, !

Trackbacks/Pingbacks

  1. Max et les poissons : revue de blogs | Sophielit - 5 avril 2015

    […] L’insatiable Charlotte https://insatiablecharlotte.wordpress.com/2015/02/28/max-et-les-poissons-sophie-adriansen/ […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :