Je t’aime maintenant, again.

2 Déc

Régulièrement, la question refait surface: pourquoi bloguer? Evidemment, écrire des articles ou des textes, les partager, discuter, parvenir à faire livre un roman adoré à une personne (ou plus) est une expérience incroyable. Les soirs de fatigue, on s’interroge, on prend un peu de distance et l’envie revient.

La semaine dernière, je réfléchissais au livre que j’allais présenter sur France Bleu Maine, j’aurais pu parler d’un roman sortant à peine des presses, celui dont on ne parle pas suffisamment et qui le mérite tant, j’ai finalement eu envie de partager un coup de coeur intemporel, le travail d’une artiste que vous connaissez si vous lisez le blog, Sandra Reinflet.

Parce qu’un livre ne doit pas avoir une espérance de vie de trois mois, parce que si les blogs proposent quelque chose de différent, c’est aussi sur ce point, ne pas suivre les vents, les modes, ne pas faire le mouton en hochant la tête.

Si vous ne connaissez pas encore Sandra, vous pouvez cliquer sur ce lien France Bleu Maine ou sur la photo ci dessous pour m’entendre, et ci dessous, vous trouverez un article publiée en novembre 2012 ici même sur cet émouvant livre rouge… et parce qu’il faut inexorablement rappeler aux gens qu’on aime, qu’on les aime.

 

Sandra nous embarque dans vingt quatre heures d’amour, de tendresse et de souvenirs.

Le projet : relater ses histoires d’amour, de la première qui soit (l’histoire entre un père et une fille) à toutes celles qui ont comptées. Histoires platoniques, rêvées, longues, éphémères. Pour cela, Sandra repart à la rencontre de ceux qu’elle a aimées, pour les photographier et pour revenir sur ses souvenirs, pour qu’ils racontent leurs histoires à eux.

Pourquoi ce livre? C’est Sandra qui en parle le mieux:

« J’ai imaginé Je t’aime [maintenant] pour interroger notre rapport à l’instantané et à l’exclusivité dans l’histoire d’amour. Nous savons tous que nous ne sommes pas les seuls à composer le parcours de l’autre, que les mots qu’il nous adresse ont déjà été prononcés pour d’autres.  

Faut-il en faire abstraction, ou au contraire admettre que ce passé construit la personne que l’on aime aujourd’hui ? « 

On s’interroge un peu, mais est ce que cela va me parler? Pas un peu voyeur?

Et quelle surprise!

Une soirée lecture émouvante et saisissante. On se prend à tourner les pages avec envie, à retrouver un peu de nous dans chaque histoire, à apprécier ce mot qui touche, qui sait faire ressortir l’universel de chaque parcours. On se prend à revivre des émotions passées et surtout à s’interroger sur ces personnalités qui ont marqué nos vies.

Moi qui m’interroge souvent sur ce que je peux apporter aux autres, ce livre m’a fait du bien! On le referme en se disant que chaque être est unique et que définitivement on laisse des empreintes sur les êtres que l’on aime (au passé, présent et futur).

Un livre humain, tendre, passionné… et amoureux!

Extrait: « Je ne me suis jamais senti autant moi-même qu’avec elle. Mais tout ce que je suis aujourd’hui, je le dois à mes relations passées. Elles ont façonné la personne que je suis devenue. Même si tu ne le vois pas, il y aura toujours un peu de toi en moi. Toutes les histoires que j’ai vécues sont gravées dans ma personnalité. Ca forme un tout, et ce tout je le vis avec elle, aujourd’hui. » 

Publicités

2 Réponses to “Je t’aime maintenant, again.”

  1. lucie38 2 décembre 2014 à 14:53 #

    c’est grâce à toi que je l’avais acheté et lu. Et comme toi je l’avais follement aimé. Et comme toi j’ai remâché mes histoires passées et j’ai adoré le goût qu’elles m’ont laissé…Oui bloquer c’est important.

  2. Polina 21 décembre 2014 à 10:58 #

    Vous me donnez vraiment envie de le découvrir. La seule phrase faisant allusion à des mots qui nous touchent mais qui ont déjà été prononcés pour d’autres a suffit à me convaincre… 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :