Une photo, quelques mots

3 Nov

Leiloona du blog Bric à Book propose toutes les semaines des photos superbes et émouvantes. Je les laisse filer de plus en plus, celle là a provoqué quelques choses, dix minutes, une sensation, un texte.

Crédit photo: Maman Baobab

Crédit photo: Maman Baobab

 

C’est à cet instant que j’ai compris.

Ni avant, ni juste près. A cet instant précis.

Elle m’avait dit qu’elle t’attendait, qu’elle t’attendrait quoi qu’il advienne. Elle tiendrait.

Nous avions poussé la porte sans faire de bruit, tu étais endormie, la route avait été longue. Elle était assise dans son fauteuil, les yeux clos.

Elle.

Elle, qui avait essuyé d’un coup de torchon mes larmes, frotté mes chaussures, brossé avec force mes ongles pour qu’il ne reste plus trace, pendant que ses doigts prenaient la marque du travail, irrémédiablement.

Elle que j’avais tenue trop éloignée de ma vie en grandissant.

Elle que nous retrouvions trop tard.

Elle dormait, les mains à plat sur les accoudoirs.

Ses mains. Elle répétait que les mains livrent plus que les yeux ou le visage, ce sont elles les témoins du temps passé, des drames et de la sécheresse des cœurs. Ses mains comme en veille, en repos.

Doucement, papa t’a posé sur ses genoux.

Et ensemble, vous avez ouvert les yeux, avant de te regarder et de t’embrasser, comme un instinct elle a glissé ta main dans la sienne, a inspecté des ongles, à caresser chacun de tes doigts, et a déposé un baiser dans chacune de tes paumes.

Et seulement après, elle a levé la tête.

Tu n’avais pas bougé, toi qui jamais ne reste en place, tu avais compris que l’instant était solennel. De l’ordre du rituel.

Tu pouvais grandir maintenant.

Elle t’avait déposé dans les bras de papa, s’était levée difficilement, avait fait les quelques pas qui me séparaient d’elle.

Ses mains avaient effleuré mes joues, l’une après l’autre, puis s’étaient arrêtés, le contact plus ferme, mon visage tenait dans cette corolle, cette tête trop souvent penchée, elle la tenait bien droite.

C’est à cet instant que j’ai compris.

A cet instant que j’ai su que j’étais mère.

Publicités

26 Réponses to “Une photo, quelques mots”

  1. paikanne 3 novembre 2014 à 06:52 #

    Beaucoup d émotion…

  2. Mark in Mayenne 3 novembre 2014 à 07:37 #

    Yes

  3. milleetunefrasques 3 novembre 2014 à 08:22 #

    Oh que c’est joliment dit !!

  4. titine75 3 novembre 2014 à 09:51 #

    J’aime beaucoup ton texte, beaucoup d’émotions s’y expriment, beaucoup de tendresse. La fin est vraiment belle. Bravo !

    • insatiablecharlotte 17 novembre 2014 à 11:41 #

      Merci. Je suis toujours bouleversée de voir que mon texte peut provoquer des émotions à d’autres. Incroyable!

  5. sabariscon 3 novembre 2014 à 16:20 #

    Oui beaucoup d’émotions et une très grande tendresse!

  6. Ludo 3 novembre 2014 à 17:46 #

    Un passage de relais, la fille qui devient mere. Tout en émotions, bravo!

  7. Vudemeslunettes 3 novembre 2014 à 18:39 #

    Un très joli texte, beaucoup de tendresse et d’émotions 🙂
    Bravo

  8. sarah 3 novembre 2014 à 19:35 #

    Je suis totalement séduite… c’est vraiment un texte très fort.

  9. cleoballatore 3 novembre 2014 à 20:55 #

    C’est un texte très touchant, très beau aussi sur ce passage de témoin.

    • insatiablecharlotte 17 novembre 2014 à 11:39 #

      Merci. Cette photo est tellement touchante en elle même, le reste était facile!

  10. saxaoul 3 novembre 2014 à 21:23 #

    Devenir mère ne se fait pas si facilement qu’on pourrait le croire. Beaucoup d’émotions dans ce texte.

  11. Leiloona 3 novembre 2014 à 21:55 #

    Bon … comment te dire … j’ai les larmes aux yeux. Cela fait écho en moi, tu ne peux pas savoir. Mille mercis. ♥

    • insatiablecharlotte 17 novembre 2014 à 11:39 #

      Tu ne peux pas imaginer combien ton commentaire m’a fait plaisir, Leiloona. Provoquer des émotions par l’écriture est un sentiment tellement intense.

      • Leiloona 17 novembre 2014 à 17:19 #

        Oui, je peux comprendre … et tu touches souvent ton but avec moi. 😉

  12. Rouge velours 5 novembre 2014 à 19:13 #

    Très poétique et très sensible! Superbe!

  13. les tribulations d'une lectrice 5 novembre 2014 à 20:44 #

    J’aime beaucoup ton texte qui est très touchant 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :