Lettre à ma fille, contre l’attaque faite aux livres.

12 Fév

Ma fille,

Hier soir, tu t’es endormie avec des larmes au coin des yeux.

Moi, j’avais la nausée, la tristesse dans la gorge face à l’absurdité de ce monde.

Ce matin, je me suis réveillée le cœur lourd.

Je me suis penchée sur ton berceau et tu as souri de tout ton être, avec ce sourire malicieux et doux.

Comme une promesse de bonheur.

Et là, je me suis dit qu’il fallait que je lutte pour toi, qu’il ne servait à rien de se plaindre mais qu’au contraire il fallait remonter les manches et se révolter.

Alors, pour toi, ma fille, je continuerai à combattre cet obscurantisme. Je n’accepterai jamais la bêtise de certains. Je ne laisserai jamais l’indifférence prendre le pas sur la colère.

Parce que ton regard, rempli d’attente et d’étonnement, me pousse à faire de ce monde ce que j’en attends.

Parce que je veux que tu aimes qui tu veux, comme tu veux sans que rien ni personne n’ose poser sur toi un regard suspicieux.

Parce que les livres sont des trésors qu’il faut protéger.

Parce que s’attaquer à la littérature est le signe d’une descente aux enfers, un coup de griffe violent et indélébile dans  le contrat qui permet aux hommes de vivre ensemble.

Pour tout cela, ma fille, pour que tes rêves soient toujours aussi tendres et  que tes compagnons de voyage soient multiples et originaux, je te lirai mille livres ,Tous à poil y compris. Je te lirai sans cesse Petit bleu et petit jaune tant j’ai aimé lire cette histoire, petite.

bleu

Nous lirons et nous discuterons de la richesse du monde, de la tolérance et de ce que l’humain a de grand en lui.

Je ferai de toi une femme libre, ouverte et tolérante.

C’est ma promesse et j’en prends le monde à témoin.

Parce que je crois en toi, en ta capacité à soulever des montagnes, à ne pas laisser la médiocrité gagner,

Nous lirons,

et nous écrirons.

Je dois te laisser, je t’entends m’appeler, tu as fini de rêver… pour le moment. Tu veux découvrir le monde, écarquiller tes jolies billes toutes bleues et grandir.

J’arrive ma fille.

Je t’embrasse tendrement.

Sois libre ma fille! (Sois livre ma fille !)

Publicités

14 Réponses to “Lettre à ma fille, contre l’attaque faite aux livres.”

  1. sabine 12 février 2014 à 17:23 #

    Charlotte, te lire, lire ce message que tu adresses à ta puce et comme lire/souffler/respirer un ballon remplit de bonheur, d’air et de cette volonté de vivre encore et encore. Cette volonté d’un monde où chacun d’entre nous peut et doit espérer trouver sa place.
    Et les livres oui, la culture ont ce mérite d’être vecteurs de tolérance, de beauté du monde, de rêves, de sourire, de soleil…

    Charlotte tu es magnifique… Embrasse bien fort ta malicieuse fille. Embrasse la bien fort pour moi, pour nous, pour toutes celles et ceux qui espèrent et désirent ce monde.

    Vivons ensemble !! Je t’embrasse et à très bientôt… On continue !!

  2. Philippe Guillaume 12 février 2014 à 17:38 #

    Quel beau texte ! Je suis un papa bien atterré par la tournure que prennent certains débats publics…
    Bon choix de livre avec Petit Jaune et Petit Bleu que mes 2 enfants adorent et réclament régulièrement, c’est une superbe leçon de tolérance. Une valeur qui souffre en ce moment au non de je ne sais quel obscurantisme.

  3. Sabine 12 février 2014 à 18:16 #

    J’ai lu ce livre à ma fille… Elle a aujourd’hui 18 ans et elle est devenue une belle personne…

  4. innocente 12 février 2014 à 20:12 #

    Ceux qui sont les ennemis des livres, de la pensée, et sèment discrédit et mensonge ,se sont trompés d’époque…..( de sinistre mémoire …..).

  5. Laeti 13 février 2014 à 09:36 #

    Ton texte m’inspire tellement de choses… que je n’ose pas mettre sur papier, du moins pas encore. ni sur le blog. Parfois je déborde de mots qui ne demandent qu’à sortir. J’espère avoir la force de le faire très bientôt… Aaaahh devenir parents, ça change une vie 😉 bises

  6. christine 13 février 2014 à 11:24 #

    Je suis tellement d’accord. Je croyais vivre dans un pays où la liberté de pensée était à l’honneur.
    Ces livres sont importants pour les enfants et aussi les parents.

  7. Leiloona 13 février 2014 à 12:33 #

    Superbe.

  8. Lulu From Montmartre 13 février 2014 à 14:07 #

    Bravo !

  9. So Manybooks 14 février 2014 à 00:25 #

    Merci !

  10. annie 14 février 2014 à 22:05 #

    tu as mille fois raison …Parfois on se dit à quoi bon se battre et remuer tout ce monde et quand je regarde ma fille je me dit pour elle, pour lui offrir cette ouverture d’esprit….Bisous Charlotte

  11. juristeinthecity 20 février 2014 à 20:52 #

    Quel joli billet !!

Trackbacks/Pingbacks

  1. Lettre à ma fille, contre l'attaque fait... - 15 février 2014

    […] Ma fille, Hier soir, tu t’es endormie avec des larmes au coin des yeux. Moi, j’avais la nausée, la tristesse dans la gorge face à l’absurdité de ce monde. Ce matin, je me suis réveillée le cœur lou…  […]

  2. [10/02-16/02] Dans la presse cette semaine… | - 17 février 2014

    […] Lettre à ma fille, contre l’attaque faite aux livres de l’Insatiable Charlotte […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :