L’écriture et la vie, Laurence Tardieu

5 Fév

Qu’est ce que fait un écrivain lorsqu’il est en panne de mots, en perte de sens? Il écrit!

41ANIZd5V4L._SY445_

C’est ainsi que Laurence Tardieu nous offre un court essai sur les méandres de l’écriture, sur cette quête acharnée de la vérité dans l’écriture, ne plus raconter une histoire, la vivre à corps perdu, ne plus simplement aligner des lettres les unes après les autres mais les ressentir, les livrer avec tripes et boyaux.

« Je vous propose quelque chose, un pari: que ce livre soit une plongée dans ma nuit pour, peut-être, dans l’écriture, par l’écriture, retrouver une lumière. Pouvoir écrire à nouveau. C’est le seul livre possible aujourd’hui. Le seul livre possible parce que précisément impossible. C’est sans doute un projet périlleux, effrayant, mais je n’ai pas d’autre désir. Seulement celui-ci, immense. » (extrait)

De Laurence Tardieu, j’aime la plume légère pour toucher la gravité, libre pour raconter l’enfermement et simple pour toucher la complexité des êtres et des sentiments.

De Laurence Tardieu, j’admire la fragile délicatesse.

La fragilité est sans conteste, en écriture, ce qui offre le plus d’émotions, ce qui vient chercher nos failles pour les ré-ouvrir un peu avant de les panser.

« C’est tout simplement, miraculeusement, qu’écriture et vie commençaient à se rejoindre. L’écriture n’était plus quelque chose que je faisais et qui n’avait aucune incidence sur ma vie, qui se situait en dehors de ma vie. L’écriture devenait du sens. » (extrait)

Cet essai est la suite logique de La confusion des peines, l’exergue le laissait présager et si ce roman a permis à Laurence Tardieu, comme elle le dit elle même, de passer de fille à femme, il a marqué un tournant dans sa vie d’écrivain. Cette panne d’écriture- ou peut être est ce davantage une remise en cause, une obligation de se reconstruire après avoir fait bouger ses piliers- semblait inévitable et promet le renouveau d’un grand écrivain.

DownloadedFile

 » Tout parcours de libération est difficile, car il nécessite une immense énergie, du courage, de l’obstination, mais c’est un parcours que je qualifierais de « jalonné »: on y trouve tout du long des rails qu’on suit en les découvrant un à un, on ne savait pas précisément où ils étaient disposés mais on les reconnaît en cheminant, et, les reconnaissant, on avance sur ce chemin balisé. Tout nous pousse, de rail en rail, vers la liberté. »

Une nouvelle fois touchée par la plume de cet auteur dont je n’ai manqué aucun ouvrage (et dont j’ai relu certains), comme happée par cette réflexion en temps réel, j’ai succombé totalement à la fin lorsqu’elle parle de son projet d’écriture avec des malades psychiatriques et qu’elle évoque la folie (thème qui m’est cher » je travaille sur ce que nous avons en nous d’immensément vulnérable et donc, d’immensément humain. Je reconnais ma part de désordre en explorant, avec ces personnes, la leur. La mienne demeure recroquevillée au fond de moi, la leur depuis des années la dévore. »

Plus qu’une simple réflexion sur l’écriture, Laurence Tardieu livre le cheminement vers la liberté, le but de toute vie: trouver du sens, trouver le vrai.

A découvrir!

A lire également: La confusion des peines (son meilleur roman selon moi!), Rêve d’amour ou Puisque rien ne dure… et pourquoi pas les trois!

(Evidemment, le titre rappelle l’essai de Jorge Semprun L’écriture ou la vie, ouvrage puissant et riche, à lire également!)

Publicités

11 Réponses to “L’écriture et la vie, Laurence Tardieu”

  1. Le Monde de Mirontaine 5 février 2014 à 14:11 #

    Il me tarde de le découvrir depuis que je suis entrée dans l’univers de Laurence Tardieu. J’ai beaucoup aimé Puisque rien ne dure, je poursuis avec les autres titres. Bonheur assuré.

    • insatiablecharlotte 5 février 2014 à 14:13 #

      Selon moi, chaque roman de Laurence Tardieu est meilleur que le précédent, tu as donc des jolies promesses de lecture en perspective!

  2. Eidolie 5 février 2014 à 14:18 #

    Merci Charlotte.
    J’ai tous les livres de Laurence Tardieu que je relis avec une délectation non dissimulée.
    Il me faut celui-ci ! Et, ton article intensifie l’envie…
    Merci (comme toujours).

  3. nath choco 5 février 2014 à 15:41 #

    j’aime ce qui touche à l’écriture, la reflexion qui sous tend ce travail ( ou cette passion, ou les deux !). Le titre m’avait interpelée car m’avait fait penser à L’Ecriture ou la vie de J Semprun. Finalement ils se rapprochent par la nécessité d’écrire pour témoigner. J’ai vu que tu y avais pensé aussi et j’imagine que l’auteur n’a pu manquer cela

  4. Laeti 5 février 2014 à 15:43 #

    Je ne connais absolument pas cette auteure… si me premier extrait ne me dit trop rien, les suivants, un peu plus! Je serai par contre plutôt tentée vers ses romans… A voir!

  5. lorouge 5 février 2014 à 16:58 #

    Comme toi c’est une auteure que j’aime énormément… J’adore son écriture qui touche au plus haut point. C’est sensible, c’est fort, c’est vrai… Le sujet de celui ci ne peut que m’attirer. J’ai déjà noté suite au billet de Cathulu, maintenant j’ai hâte de le lire, il ne me manque plus qu’à le trouver !!

  6. clara 10 février 2014 à 10:51 #

    il est à côté de moi… je vais y plonger !

  7. jostein59 19 février 2014 à 07:06 #

    Une autre de mes auteurs préférées. Et je vais vite essayer de trouver ce petit livre en attandant un prochain roman de l’auteur.

Trackbacks/Pingbacks

  1. Post-it 1 (tentative de sélection) | L'insatiable - 18 août 2014

    […] L’écriture et la vie de Laurence Tardieu et Buvard de Julia Kerninon […]

  2. Une vie à soi, Laurence Tardieu. Indispensable. | L'insatiable - 13 octobre 2014

    […] phrases sonneront encore et encore. Et si à chaque fois, le miracle se produit, les lectures de L’écriture et la vie et d’une Vie à soi auront atteint un stade supérieur, comme des douces gifles pour m’inviter […]

  3. L’écriture et la vie, de Laurence Tardieu | Cultur'elle - 27 janvier 2015

    […] par Le Carré jaune, Antigone, Cuné, Cathulu, Charlotte, […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :