Dis, Véronique, c’est quoi un éditeur? (édition Au delà du raisonnable)

9 Avr

Véronique Ducros, journaliste, a lancé en 2010 sa maison d’édition: Au delà du raisonnable. Portée par une passion intacte et l’envie de proposer autre chose dans le monde du livre, elle vient vous livrer ses secrets d’éditions…

 644083_407582125962245_108140806_n

1. Qu’est-ce qu’être éditeur ?
Découvrir en lisant, imaginer comment accompagner le texte qui nous a emporté auprès de son public. L’éditeur est un passeur… Et un gestionnaire aussi, mais le plaisir réside presque toujours dans la transmission, rarement entre les lignes des feuilles de calcul.

2. Pourquoi vouloir devenir éditeur ?
Par goût de la maïeutique. Éditer fait appel à des compétences très différentes de la création pour laquelle nous avons un grand respect et qui resterait lettre morte sans ce “ service après-conception “.

3. Comment définir votre ligne éditoriale ?
Au-delà du raisonnable publie des œuvres de fiction, et depuis 2012 des livres d’art photographique. Les romans que nous choisissons sont en prise avec les aspects sociétaux, l’Histoire, nous publiaons principalement de la littérature noire.

36044_127943587259435_7267925_n

5. Le livre que vous auriez rêvé d’éditer : De Sang froid, de Truman Capote.

6. Trois mots pour définir la relation auteur- éditeur :  partenariat, respect, compréhension de l’autre. Pour ma part, j’évite toute collaboration avec les auteurs qui ne partagent pas cette conception du travail ensemble.

7. Trois qualités essentielles pour qu’un premier roman soit publiable :
Qu’il ne soit pas écrit “à la manière de”, que le style, la forme soient au service du fond et non le contraire, qu’à aucun moment de la lecture on n’ait l’impression qu’il appartient à une famille de romans au point d’en être devenu un membre banal.

ADR_COUV_LignesCroisees.indd
8. L’auteur que vous éditeriez les yeux fermés :

Éditer les yeux fermés, c’est faire un coup marketing sur le nom d’un auteur bankable. Je n’éditerai personne les yeux fermés (même si je subodore que ce n’était pas votre question).

9. L’avenir du livre, vous l’imaginez comment ?
Numérique et imprimé, une cohabitation des supports, avec, à assez court terme, une supériorité en volume pour le numérique.

10. La question que vous aimeriez que l’on vous pose :
Que pensez-vous de la notion de nouveauté en littérature ?
bolshoi_cover
11. Et la réponse ? (Ça va être long, il ne fallait surtout pas me poser cette question !)
La notion de nouveauté est une ineptie et si un jour un phénomène tue le codex ce sera celui-là. Les nouveautés sont le levier d’une sorte d’économie virtuelle emballée : les livres sont produits en masse par les gros éditeurs pour occuper le terrain (les têtes de gondoles, les tables des libraires, l’espace médiatique) et en chasser les productions à moins gros budget, ne bénéficiant pas de réseaux de distribution-filiales (qui rapportent plus d’argent que les livres eux-mêmes) ni de grosses machines de guerre promotionnelles (concentrées le plus souvent sur quelques titres seulement de leur catalogue de l’année, les autres titres étant laissés dans une ombre épaisse). De l’aveu même de certains employés des majors, jusqu’à deux tiers du volume des livres imprimés partent au pilon. Les nouveautés asphyxient les libraires, les journalistes, l’ensemble de l’édition indépendante, à savoir l’immense majorité de la filière. C’est un système qui va mourir en faisant de longs dégâts et qui en attendant cache au public la vérité il y a autant d’excellents romans et d’œuvres potentiellement impérissables chez les petits que chez les gros (au bas mot ;-).

Publicités

6 Réponses to “Dis, Véronique, c’est quoi un éditeur? (édition Au delà du raisonnable)”

  1. Jostein 9 avril 2013 à 07:16 #

    Merci pour cet interview et pour la découverte de cette maison d’édition que je ne connaissais pas. Une éditrice qui a du punch, nul doute qu’il doit y avoir de bons romans à découvrir chez « Au delà du raisonnable »

    • insatiablecharlotte 10 avril 2013 à 09:56 #

      Lignes croisées notamment vaut le coup! Il faut d’ailleurs que je fasse un billet dessus!

  2. Laetii 9 avril 2013 à 08:31 #

    Je trouve que le design de cette édition est très beau!

  3. Olivia Billington 9 avril 2013 à 18:00 #

    Merci pour la découverte…

    • insatiablecharlotte 10 avril 2013 à 09:56 #

      De rien, Olivia! Et connaissant (un tout petit peu) tes goûts, tu devrais trouver de bonnes lectures dans cette collection!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :