Les arbres voyagent la nuit: un premier roman poétique!

2 Avr

Tenir entre ses mains un premier roman est toujours un moment particulier, la promesse d’une nouvelle langue, d’un nouvel univers. Quand, en plus, l’auteur est une blogueuse (en sommeil) que l’on a toujours suivi et qui est un peu à la base, entre autres, de la création de mon blog, c’est encore plus excitant.

Aude Le Corff (alias Nectar du net, j’en parlais dans mon premier billet  de blog!) nous offre un roman poétique et attachant au titre énigmatique et évocateur: Les arbres voyagent la nuit.

9782234074767-GLes premières pages de ce roman vous plongent dans la vie de Manon, petite fille intelligente et ultra sensible qui se trouve délaissée, entre le départ précipité d’une mère et un père à la dérive. Son refuge: les livres, les chats et un arbre, puissant et rassurant. Jusqu’au jour où son vieux voisin grincheux va lui ouvrir les portes d’un monde merveilleux: la littérature et plus précisément l’univers du Petit Prince de St Exupéry.Et soudain, un événement inattendu va projeter les quatre protagonistes: Manon, son père, le vieil homme et une tante mystérieuse dans un road movie ayant pour destination finale le Maroc.

Le décor est planté, trop sommairement: c’est pour cela que je déteste les résumés, ils ne parviennent à rien retranscrire, car dans ce roman, plus que vous raconter une histoire, Aude Le Corff vous embarque dans une bulle de douceur, exacerbée par la pointe de douleur que l’on ressent (une douceur sans aspérités est mièvre, là on en est loin!) chez tous les personnages. Manon, c’est nous, notre part d’enfance. L’attachement à ce personnage est immédiat! Qu’il aurait été bon de croiser un Anatole sur son chemin! L’humanité dans toute sa grandeur, seul on n’est rien. Mélancolique et tendrement taquin, cette histoire est un conte comme on les aime, chacun y trouve ce qu’il cherche, y puise ce dont il a besoin pour avancer!

Un roman sur le partage, la tolérance et la force partagée.

Un roman résolument optimiste, qui donne le sourire et qui réchauffe!

Une réussite!

Un écrivain est né! Faites passer le mot!

Publicités

4 Réponses to “Les arbres voyagent la nuit: un premier roman poétique!”

  1. Ines 2 avril 2013 à 08:59 #

    J’ai lu une autre critique tout autant positive sur ce 1er roman…Je le note précieusement, j’adore le titre et la couverture aussi!!!

  2. Laure 2 avril 2013 à 18:28 #

    J’aime beaucoup déjà la couverture et le titre du livre, ce qui est déterminant pour moi bien souvent (oui il faut bien faire ses choix sur quelque chose à la base 😀 ). Ton avis apporte l’idée du contenu qui m’a l’air vraiment intéressant, je le note pour l’instant 🙂

Trackbacks/Pingbacks

  1. Si on parlait écriture avec Aude le Corff? | L'insatiable - 14 mai 2013

    […] Vous pouvez donc découvrir en librairie son road movie sensible et poétique Les arbres voyagent la nuit. […]

  2. Le passage | L'insatiable - 9 janvier 2014

    […] qui ont donné lieu à de jolies rencontres et que j’attends de retrouver avec impatience (Aude et ses poétiques arbres, Kévin et sa trépidante vie hâtive, Sophie et son doux duo frère/soeur) et puis des […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :