Si on parlait écriture avec Léonor de Récondo?

28 Mar

Léonor de Récondo est une artiste accomplie. En plus d’être une musicienne classique de renom, elle possède une plume délicate et puissante qu’elle nous fait voir dans son premier roman: Rêves oubliés, publié chez Sabine Wespieser.En préparation de son nouveau roman Pietra Vida, à paraître en septembre toujours chez Sabine Wespieser, elle a pris quelques minutes pour venir parler écriture. Merci Léonor et longue route littéraire à vous!

Crédit photo: Cyril Auvity

Crédit photo: Cyril Auvity

1. L’écriture : c’est inné ou acquis ? C’est 90% sueur et 10% de talent ou l’inverse ?               

90% de sueur, 8% de talent et 2% de surprise

2.Combien d’heures par jour pour l’écriture ? (avant votre premier roman et maintenant ?)

Ce n’est pas régulier. Des jours 5 heures, d’autres rien et certains où on y pense sans écrire.

3.Votre premier roman, c’était quand, quoi, où, comment ?

Mon premier roman (non publié) , c’était pendant ma grossesse en espérant le finir avant l’accouchement ! C’était l’histoire de quatre moments de la vie d’une femme, écrit à Paris en ailleurs, au gré de mes tournées de concerts.

4.Quand peut-on être satisfait de son manuscrit ? Peut-on l’être vraiment ?

Je ne suis jamais , jamais satisfaite d’un manuscrit, mais un jour, je sais que je ne peux pas faire mieux….

5.Combien de refus pour arriver au St Graal ? Combien de textes proposés avant ce premier roman enfin publié ?

 J’ai eu beaucoup de chance, un manuscrit refusé et le second a trouvé preneur.

9782848051079_1_75

6.Comment se déroule votre travail d’écriture ? Un premier jet en combien de temps ? Une lecture acharnée ? Des lecteurs ? Un projet que vous laissez grandir en vous avant de le coucher sur le papier ?

Un projet qui grandit en moi des années avant de l’écrire, puis des notes, ensuite, un plan, et enfin un premier jet, ensuite deux lecteurs en qui j’ai une confiance totale, notamment mon éditrice S. Wespieser. C’est très important la confiance avec son éditeur !

7.Quel est le plus difficile dans l’écriture d’un premier roman ? Comment surmonter les doutes et les angoisses sans tout arrêter et sans se demander à quoi finalement tout cela sert-il ? 

Le plus difficile, c’est de ne pas vouloir tout dire d’un coup, de comprendre qu’on a le temps.

8.Faites nous rêver… Quelle sensation éprouve t on lorsqu’on a son premier roman, publié entre les mains ?

J’ai pleuré, pleuré, pleuré. Le manuscrit va être porté par d’autres, son aventure propre commence, on coupe le cordon, enfin !

9.Si vous deviez juger votre premier roman aujourd’hui, vous en diriez quoi ?

Heu… Je peux juste vous dire que je suis très exigeante avec moi-même…

10.   Etre écrivain, c’est… être libre.

11.Si vous aviez un conseil à donner à ces petits auteurs en herbe qui rêvent un jour d’être à votre place, ce serait…     

Ne jamais lâcher le morceau, y croire toujours, rester soi-même.

Advertisements

2 Réponses to “Si on parlait écriture avec Léonor de Récondo?”

  1. Auvity Armelle 30 mars 2013 à 08:57 #

    J’ai adoré ton livre Léonor, ! Vite septembre afin de dévorer ton nouveau livre avec passion et émerveillement. Tu sais si bien emporter le lecteur avec toi, ta plume est divine.

Trackbacks/Pingbacks

  1. Pietra Viva | L'insatiable - 16 septembre 2013

    […] Sa plume avait su me séduire dès son premier roman Rêves oubliés. Elle avait alors répondu à mes questions sur l’écriture. C’est donc avec impatience et sans attendre plus d’un jour après sa sortie que son […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :