Karen et moi (bis)

17 Mar

Billet déjà publié le 12 janvier 2012 ( pour cause de vacances, les billets de la semaine du 11 au 17 mars seront des rediffusions!). 

Voici une petite douceur… Après les déceptions de mardi, voici une des jolies découvertes de 2012… Et un premier roman pour couronner le tout!

C’est un de ces livres baumes, comme Les souvenirs ont pu l’être.

C’est un roman d’une tendresse folle. L’auteur voue une passion pour l’oeuvre et la personnalité de Karen Blixen qui a changé sa vie, a fait naître en elle la force et l’envie d’écrire.

Le concept est original: Nathalie Skowronek avait pour ambition d’écrire la biographie de la grande conteuse qu’est Karen Blixen, ce qu’elle parvient à faire admirablement bien: une biographie romancée n’est pas toujours chose aisée.

C’est l’auteur qui en parle le mieux: «  Je le porte en moi, ce livre que je voudrais écrire. Je voudrais raconter la vie de Karen Blixen. Cette femme me parle. Karen est ma soeur, son chemin est le mien. Je voudrais dire ses désirs, ses épreuves, son besoin d’exister. Tracer les contours de ce qui l’amène à créer. J’ai l’impression qu’en parlant d’elle j’arriverai à parler de moi. Je suis lasse, lasse de mentir. Et, comme Karen, j’ai l’espoir que l’écriture pourra me sauver. »

L’alternance entre la vie de Karen Blixen et les réflexions sur la vie de l’auteur (ses doutes, ses envies d’écrire, ses états d’âmes) est une douce valse lente. Savoureux. Un livre qui démontre encore une fois la force de l’écriture, le pouvoir salvateur des mots; un roman rempli d’espoir (et pourtant la vie de Karen Blixen n’est pas une longue vie facile et calme)…

J’aurais adoré écrire ce livre, avoir ce talent, cette admiration pour un écrivain qui change une vie (je n’ai toujours pas trouvé mon écrivain fétiche…)

Et vous, vous avez trouvé votre Karen ?

Extrait (J’en ai six pages…)

« Je sentais en moi l’appel de l ‘ailleurs. J’avais en tête ces mots de Van Gogh « Vouloir voir une autre lumière »; ce n’était pas grand chose mais ils me serviraient de boussole. Je voulais surtout essayer là bas ce que je n’avais pas réussi ici. Recommencer à zéro. Me sentir moins désoeuvrée. Autour de moi, on trouvait l’idée mauvaise: j’étais trop prometteuse pour me risquer à l’idéalisme ou au vagabondage. »

Publicités

5 Réponses to “Karen et moi (bis)”

  1. Laetii 12 janvier 2012 à 09:22 #

    Ce n’est pas le genre de roman vers lequel je me dirige instinctivement mais ta critique me donne envie d’en découvrir plus! ça changera de ce que je lis d’habitude 😉 Pas de Karen, non. Avant, je t’aurais répondu Amélie Nothomb mais j’ai décroché!! Bises et belle journée à toi!!

    • insatiablecharlotte 12 janvier 2012 à 20:16 #

      Si tu aimes lire, le processus créatif, écrire alors ce livre est pour toi… Vraiment sympa!

      Hygiène de l’assassin est son meilleur roman… Les autres, nettement moins bien et maintenant j’ai lâché…

  2. Leiloona 16 janvier 2012 à 07:43 #

    Je l’ai lu pour le prix Elle il y a quelques semaines, et j’ai énormément aimé cette histoire, la délicatesse de l’auteur.

    Ma Karen s’appelle Milan, oui. 😉

Trackbacks/Pingbacks

  1. Et une sélection, une! « L'insatiable - 13 décembre 2012

    […] Karen et moi de Nathalie Skowronek […]

  2. Si on parlait écriture avec Nathalie Skowronek ? | L'insatiable - 23 octobre 2014

    […] Karen et moi avait été un coup de coeur, ces livres que l’on garde auprès de soi pour en relire des passages, pour s’en imprégner. Max, en apparence, son second roman, dont il faut que je vous parle sur le blog sans attendre, a confirmé le talent de cet écrivain, de cette plume sensible et en prise directe avec le coeur de l’humain. […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :