Tout ce que nous aurions pu être… : un livre magique! (bis)

16 Mar

Billet déjà publié le 1er août 2012 ( pour cause de vacances, les billets de la semaine du 11 au 17 mars seront des rediffusions!). 

Tout ce que nous aurions pu être toi et moi si nous l’étions pas toi et moi d’Alberto Espinosa.

Le titre vous saisit à l’instant où vous posez les yeux dessus : une promesse, un songe, une vérité douloureuse ? Mille et une interprétations possibles.

La couverture ensuite vous happe,  cet oreiller sur lequel on voudrait simplement poser sa tête pour  s’endormir, rêver, se couper du monde l’espace d’un instant.

Vous ouvrez le roman un jour où vous êtes fatigués, un peu déprimés et là vous partez, vous embarquez dans l’univers irréel de Marcos.

Au début, vous êtes un peu déroutés : où suis-je ? Quel est ce monde où par une simple injection les gens décident de ne plus dormir ? Une vie sans dormir, mais pourquoi, dans quel but ? Décontenancés un instant, vous poursuivez, vous tentez d’apprivoiser les sentiments de Marcos, narrateur qui vient de perdre la femme qu’il aime le plus au monde : sa mère. Et là, se déroule sous vos yeux une histoire incroyable, un conte d’un autre temps où le fantastique rejoint le quotidien, où les sentiments sont bruts et purs.

Une fable qui vous transporte loin du quotidien, loin des considérations parfois épuisantes sur la vie que l’on mène. Ce livre vous emmène à l’essentiel, à ce qui fait le sel de la vie d’une façon incroyable.

Alors, installez-les vous bien, prévoyez une demi-journée de libre, acceptez de  lâcher prise, fermez les yeux dix minutes, respirez et plongez-vous dans ce conte fantastique.

Une fois le livre refermé, vous relèverez la tête avec la sensation d’avoir voyagé très loin, vous mettrez un peu de temps à atterrir (surtout profitez de ce moment de flottement), et ensuite… vous vivrez !

Ne le répétez pas, c’est un secret mais ce livre est magique!

Epoustoufflant, grandiose!

 Extraits

« En revanche, j’ai toujours pensé qu’une part de nos cauchemars, de nos problèmes et de nos rêves est blottie au cœur de nos oreillers. Voilà pourquoi nous les enveloppons dans des taies : pour ne pas voir les traces de notre vie. Personne n’aime voir son reflet dans un objet. »

« Dans la rue, rien n’avait changé. Les gens marchaient sans but, les voitures circulaient nerveusement et la nuit demeurait à l’état latent. Qui doit donc mourir pour que le monde soit entièrement paralysé, pour que nous renoncions à nos habitudes quotidiennes ? Qui est donc assez important pour que tout change viscéralement ? »

« Je crois que rien n’est plus difficile que d’admettre que notre veine artistique ne nous offrira jamais d’avenir professionnel. Il y a quelque chose de désolant, de triste, dans le fait de sentir qu’on est comme toutes  ces personnes pour qui travail et création ne vont pas de pair. »

« Elle m’avait écrit : « Ne va pas te perdre, Marcos , les limites du monde sont là où tu le décides. »

« J’adorais m’asseoir, en été, sur un banc, dans un de ces parcs immense, avec des lacs, et me sentir comme Will Hunting : un observateur de la tranquillité d’une ville qui n’exige rien de nous, qui n’attend pas qu’on aspire à quelque chose. C’est dans cette ville que j’ai senti qui j’étais, que j’ai identifié mon moi le plus intense. »

Publicités

18 Réponses to “Tout ce que nous aurions pu être… : un livre magique! (bis)”

  1. clara 1 août 2012 à 08:23 #

    Je me suis laissée embarquer dans ce livre au charme magnétique!

  2. lucie 1 août 2012 à 09:18 #

    si pour Clara et pour toi c’est décollage garanti alors je suis o-bli-gée !!!

    • insatiablecharlotte 2 août 2012 à 17:35 #

      Tu vas voyager avec ce livre, Lucie, c’est obligé… te sentir légère l’espace d’un instant!

  3. Ines 1 août 2012 à 12:26 #

    Et bien après avoir lu ta critique, je crois qu’on ne peut qu’être conquis et avoir q’une envie le lire…Allez hop, un de plus à ajouter dans ma pile à lire;)

  4. bandedelitteraires 1 août 2012 à 18:37 #

    De même, direction la WISHLIST !

    Ce titre, mais ce titre ! *

  5. Petite fleur 1 août 2012 à 21:37 #

    Euh, mais ça semble carrément irresistible là… c’est THE coup de coeur de l’été? de l’année???

    • insatiablecharlotte 2 août 2012 à 17:34 #

      Peut être pas, Nos vies désaccordées et les impurs restent deux livres d’une force incroyable mais celui là est un OVNI, je n’ai jamais lu un truc pareil … donc ne résiste pas !

  6. Les Sens Ciel 2 août 2012 à 12:13 #

    Je ne connais pas du tout mais ça m’intrigue fortement….!!! merci pour le partage 😉

  7. Célestine Causette 16 mars 2013 à 11:53 #

    Rho oui, c’est un énorme coup de coeur! Et il sort en format poche la semaine prochaine donc pas d’excuse pour passer à côté 🙂
    Célestine

  8. Une Comète 17 mars 2013 à 10:26 #

    Quel beau titre et quel beau billet… Ça fait envie …

Trackbacks/Pingbacks

  1. Et une sélection, une! « L'insatiable - 13 décembre 2012

    […] Tout ce que nous aurions pu être toi et moi d’Albert Espinosa […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :