Une photo, quelques mots

18 Fév

Cette photo était proposée la semaine dernière par Leiloona, je n’avais pas eu le temps, mais elle me plaisait vraiment. Voici donc mon petit texte du lundi matin. Je n’étais absolument pas partie dans cette idée là et puis les mots ont fait leur place. Texte un peu dur, surtout au regard de cette photo pourtant colorée!

Crédit photo: Romaric Cazaux

Crédit photo: Romaric Cazaux

Tu te souviens de cet après midi là?

Notre caprice avait fonctionné, on les avait ces robes!

La veille, alors qu’ils nous pensaient endormies, nos parents avaient regardé un film où deux jolies femmes chantaient qu’elles étaient soeurs jumelles. Dans le couloir, cachées, nous avions savouré cette chanson, s’imaginant à la place des actrices. Ca tombait bien j’étais brune, tu étais blonde.

Le sommeil avait été difficile à trouver. La chanson m’avait troublée plus que de raison.

Le lendemain, dès que tu avais ouvert un oeil, je t’avais raconté mon plan. Nous allions devenir jumelles!

Tu m’avais regardé avec un peu d’effroi, tu étais passée à autre chose. Oui, on allait jouer, chanter mais pour de faux.

Pour de faux.

Toute ma vie, j’allais l’entendre cette phrase.

J’aurais tout fait pour que tu deviennes ma soeur, pour empecher tes parents de t’emmener au bout du monde, loin de moi.

Ta famille était mon soleil, ta mère radieuse et toutjours souriante qui lorsqu’elle m’appelait ma chérie me transportait au delà du réel.

Ma mère, à moi, était toujours triste. Je crois qu’elle ne m’aimait pas. Pas un geste, un mot, une caresse. Jamais.

Mon père toujours absent.

Alors cette nuit là, je me la suis inventée ma vie, avec toi à mes côtés pour toujours. Deux soeurs, ça ne se sépare pas.

Vous étiez ma famille, la vraie, celle des films et des livres. Le famille parfaite.

Vous êtes partis.

Tu m’as promis de ne pas m’oublier.

Chaque mot compte.

Il faut toujours tenir ses promesses.

Il ne faut pas briser les rêves d’enfants. Jamais.

Je regarde cette photo et je donnerai tout pour retrouver cette innocence.

Mon innoncence.

Cette photo, c’est mon ciel, collée sous les barreaux qui me servent d’horizon.

Publicités

2 Réponses to “Une photo, quelques mots”

  1. christine 18 février 2013 à 13:12 #

    très beau.

  2. L'or des chambres 18 février 2013 à 13:49 #

    Un très joli texte qui colle vraiment bien à la photo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :