Point commun entre une violoniste virtuose et un homme politique? Les livres!

30 Jan

Deux romans aujourd’hui, l’un qui n’a sans doute pas besoin d’être défendu, dont j’ai hésité à vous parler mais pas de limite ici, je parle de tout ce que j’aime donc il avait sa place dans ce billet et un autre paru aux Editions Wespieser, un petit bijou!

Musique absolue

Ne pas s’arrêter au nom de l’auteur. Lui laisser le bénéfice du doute.

Lors de ma période « je vais changer le monde, le meilleur moyen pour cela est de le diriger », je lisais des romans bien sûr mais aussi pas mal d’essais ou récits politiques (je précise que je lisais des ouvrages des deux mouvances politiques, donc aucun partage d’opinion ou connotation politique dans ce billet). J’avais alors lu Des hommes d’Etat du même auteur, journal intime racontant les liens équivoques et troubles d’un triangle « amoureux » : J. Chirac, D. De Villepin et N. Sarkozy. J’avais trouvé le style assez remarquable, ce qui avait rendu la lecture de ce livre plaisante avec l’impression d ‘être face à un vaudeville avec la trahison comme étendard.

J’ai découvert Bruno Le Maire, romancier à la 25ème heure du livre lors d’une conférence donnée en compagnie de Jean Marie Rouart. Une heure intéressante et drôle avec deux hommes passionnés.

J’avais déjà lu des critiques assez bonnes de ce roman. Cela finit de me convaincre.

121101livre

L’auteur nous dresse une biographie romancée de Carlos Kleiber, grand chef d’orchestre. Un homme porté aux nues par certains, raillés par d’autres pour son ascendance (son père était un très grand chef d’orchestre). Le parti pris est romanesque, le livre s’écrit comme une rencontre entre un journaliste français et un violoniste proche de Carlos Kleiber. Une discussion passionnante sur le pouvoir de la musique, sur le génie de ce chef qui parvenait à incarner la musique même et des transgressions délicieuses sur l’amitié franco-allemande, la construction de la nation européenne et la politique.

Un roman qui pourrait être un essai, le romanesque servant juste de décor. Une lecture riche et foisonnante.

Une jolie surprise donc !

Monsieur Le Maire, un conseil : arrêtez la politique, on sauvera davantage le monde par les mots !

Reves oubliés

Trois raisons me poussant vers ce livre : la maison d’édition (Sabine Wespieser), le titre comme un étendard à se mettre sous les yeux pour justement ne pas lui donner raison et l’auteur, une musicienne virtuose qui se lance dans l’écriture.

Résultat : un roman rythmé et musical, délicat et intense.

RVES_O~1

La fuite et l’exil racontés au temps du franquisme avec pudeur et violence, un subtil mélange que l’auteur manie avec brio. Quelques passages où le regard se fait plus fuyant, la métaphore de la violence est parfois plus insoutenable que la violence mise à nu.

Un roman sur la perte des repères, la solitude et la volonté de vivre malgré tout, face à la folie des hommes. Un roman sur l’amour aussi, celui qui élève et sans qui rien ne vaut la peine.

Un roman murmuré pour ne pas réveiller les fantômes, pour ne pas brusquer le monde mais juste pour éveiller les consciences. Un roman doux et puissant. Une réussite !

Extraits:

« M’aveugler encore un peu, juste un peu. »

« Aïta m’a dit que ce n’était pas un bol pour boire, mais un récipient à rêves, où ce ne sont pas les lèvres qui se posent mais les yeux qui se perdent. »

Publicités

2 Réponses to “Point commun entre une violoniste virtuose et un homme politique? Les livres!”

Trackbacks/Pingbacks

  1. Si on parlait écriture avec Léonor de Récondo? | L'insatiable - 28 mars 2013

    […] elle possède une plume délicate et puissante qu’elle nous fait voir dans son premier roman: Rêves oubliés, publié chez Sabine Wespieser.En préparation de son nouveau roman Pietra Vida, à paraître en […]

  2. Pietra Viva | L'insatiable - 16 septembre 2013

    […] le nouveau roman de Léonor de Récondo. Sa plume avait su me séduire dès son premier roman Rêves oubliés. Elle avait alors répondu à mes questions sur l’écriture. C’est donc avec impatience […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :