Quand je serai grande, je serai Graine de carrosse (et j’ouvrirai un magasin de mots!)

25 Jan

Quand j’ai découvert l’univers de Graine de Carrosse, j’ai succombé! Déjà quand on me dit: mon rêve, c’est d’ouvrir un magasin de mots, je succombe. Je me dis que le projet est un peu fou mais superbe! Mais quand en plus on réalise des créations jolies, intelligentes et poétiques, c’est le coup de foudre! J’aime tellement ces petits objets qui rappellent un souvenir, une émotion et Gaelle a ce pouvoir de réaliser ces petites choses! Je vous laisse entrer dans l’univers de Graine de carrosse!

Bon voyage!

Retrouvez Gaelle sur son blog et dans sa boutique virtuelle (en attendant la vraie!)

Son rêve? avoir un magasin de mots... Je cautionne, soutiens et je serai la première cliente!

Son rêve? avoir un magasin de mots… Je cautionne, soutiens et je serai la première cliente!

1.Une petite présentation rapide

Je m’appelle Gaëlle. J’ai 34 ans. Je suis amoureuse de Julien et nous sommes les heureux parents d’une petite Zélie de bientôt 21 mois.

2.Avant vous étiez…Bibliothécaire. Je travaille au Service Animation d’une Médiathèque. et aujourd’hui vous êtes… Imprimeuse Typographe & Entrepreneuse rêveuse

3.Quel a été l’élément déclencheur ?

Il y en a 3.

-Julien mon amoureux. De l’avoir rencontré, d’être tombée amoureuse de lui. Le fait qu’il m’aime aussi et que nous ayons réussi à construire quelque chose autour de cet amour, cela m’a libéré. Je n’ai plus besoin de chercher l’homme qui m’aimera et m’estimera. Julien je l’aime pour toujours, je peux donc consacrer mon énergie à autre chose qu’à chercher l’amour maintenant.

– Et puis il y a eu la naissance de notre fille. J’ai eu besoin d’essentiel. Je voulais savoir pourquoi je la laissais 8 à 10h par jour et que ce temps passé sans elle soit employé à être heureuse aussi professionnellement.

– Le dégoût d’un milieu professionnel qui favorise et encourage l’incompétence.

J'avoue être fan de ces cabinets de curiosités, surtout quand il est dans un livre!

J’avoue être fan de ces cabinets de curiosités, surtout quand il est dans un livre!

4. Depuis quand murissiez-vous ce projet ? Quel a été le délai avant de le mettre à exécution ?  

J’ai crée mon blog « Graine de carrosse » en mai 2009. L’idée était de fixer ce nom sur la toile pour pouvoir m’en servir plus tard. A la base mon projet était de créer une activité autour de la création d’expositions itinérantes.

5.Votre formation ou vos expériences précédentes sont-elles proches de votre travail actuel ? Si elles sont totalement différentes, quels sont les atouts que vous retirez de votre cursus ?

Je souhaite créer un magasin de mots. Actuellement je suis encore bibliothécaire à temps partiel. Les mots restent donc au centre. A la médiathèque je travaille au service Animation et en particulier sur la mise en place d’expositions et ce qu’on appelle la « mise en valeur » des documents. Je fais donc beaucoup de déco sur des tas de thèmes très variés.

J’ai aussi appris à monter un projet, à le structurer, à animer des ateliers et à lire à voix haute devant toute sorte de public de 0 à 99 ans. Tout cela me sert maintenant dans mon entreprise.

6.Qu’est ce qui compte le plus : le culot, l’expérience ou les études ?

Le culot ! Sans aucun doute pour moi peu importe le chemin qu’on a emprunté il faut savoir sortir des chemins tout tracés. Savoir vendre son projet, aller en parler et comme dans le livre de Laurent Gounelle « L’homme qui voulait être heureux » on s’aperçoit vite que l’on récolte très peu de « Non ». dans la mesure de leur possibilité les gens essayent toujours de nous aider.

Des petites boîtes personnalisables, pour se rappeler les choses essentielles

Des petites boîtes personnalisables, pour se rappeler les choses essentielles

7.La qualité essentielle pour la réussite du projet 

l’endurance

8.La question indispensable qu’il faut se poser (et à laquelle il faut avoir répondu pour se lancer dans cette aventure ?)

Est-ce que je suis prête à assumer toutes les conséquences qu’implique mon choix qu’elles soient positives ou négatives ?

9.Si vous deviez regretter une chose

Je ne suis pas quelqu’un qui a des regrets. Je pense que « Tout ce qui m’arrive est bon pour moi » même les mauvaises passes.

81041560_p

10.Vous sentez vous aujourd’hui pleinement épanoui(e) et à votre place ?

A 95%  mais je m’en rapproche de très près. Je me sentirai totalement à ma place le matin où j’ouvrirai la porte de ma boutique pour la première fois. Repose-moi la question dans un an, la réponse sera OUI.

11. Si un seul conseil devait être donné, ce serait

Soit en accord avec toi-même quel que soit tes choix.

12.Le mot de la fin

Je pense que les gens devraient mettre l’énergie qu’ils mettent à râler et à récriminer dans des projets positifs. Et que c’est facile d’accuser la terre entière de ses propres manques.

13.Et la question qui tue mais à laquelle on n’est pas obligée de répondre : financièrement, comment assume-t-on une telle transition ?

La chose la plus importante c’est que j’ai un amoureux qui soutient à 100% mon projet et qui est près assumer avec moi les sacrifices que cela implique.

Financièrement j’ai fait le choix de travailler à 80% donc de subir une perte de salaire puisque lors d’un congé parental pour un 1er enfant on ne touche une compensation de la CAF que les 6 premiers mois.

L’argent que je gagne par et pour Graine de Carrosse est directement ré-injecté dans Graine de carrosse pour de l’achat de matériel. Je suis à un tournant puisque je suis entrain de soupeser toutes les possibilités qui s’offrent à moi pour prendre mon envol:

– Prendre un mi-temps et compenser ma perte de salaire en développant suffisamment Graine de carrosse pour pouvoir me sortir une rémunération.

– me mettre en disponibilité ce qui impliquerait de faire le choix de ne plus avoir de rentrée d’argent du tout le temps de développer Graine de carrosse.

OU

-démissionner de mon poste dans la fonction publique pour bénéficier de la loi qui permet à un fonctionnaire qui démissionne  pour création d’entreprise de négocier une « Prime de départ volontaire » allant jusqu’à deux ans de salaire brut (il est entendu que cela doit être un cas marginal et que je ne peux pas espérer autant).

Ce choix me permettrait de me consacrer entièrement à Graine de Carrosse en réussissant à continuer à me payer 1000 euros de salaire pendant une période d’environ 1 an ce qui me laisserait le temps de développer suffisamment mon entreprise afin de pouvoir me salarier.

 

1

Si une autre question vous semble pertinente et qu’elle n’apparaît pas ici, n’hésitez pas à l’ajouter ! OUI, j’en ai quelques unes pour toi…

-Mais comment se fait-il que les coins des Choco-rems sont toujours cassés dans le paquet ?

– Pourquoi les gens se croient-ils toujours obligés de râler contre le temps alors qu’on en peut rien y changer ?

– Si on prend le trésor au pied de l’arc-en-ciel est-ce que tout devient terne comme dans Oui-Oui ?

Merci Gaelle pour cette interview!

Publicités

14 Réponses to “Quand je serai grande, je serai Graine de carrosse (et j’ouvrirai un magasin de mots!)”

  1. lucie38 25 janvier 2013 à 07:31 #

    Je suis déjà fan du travail de Gaëlle et compte parmi ses clientes, tu penses bien ! J’ai offert à mes amies graines de bonheur, de carrosse, de sourires et boîtes à soucis. Longue vie à sa petite entreprise !!!!!

  2. christine 25 janvier 2013 à 08:22 #

    Pas simple les choix mais le projet est tellement beau.

    • insatiablecharlotte 4 février 2013 à 10:31 #

      Tu es bien placée pour savoir que ce n’est pas simple, mais quand on est passionné, on a des ailes!

      • insatiablecharlotte 4 février 2013 à 10:31 #

        Tiens, c’est marrant, cela ne m’étonne pas du tout!

  3. Onee-Chan 25 janvier 2013 à 09:41 #

    Coucou ! Alors moi j’en avais une question, que je trouvais la plus importante mais ça vient peut être de moi ou de ma lecture : je lis d’abord ton article avant de cliquer sur les liens. Du coup je me demandais tout du long : C’est quoi le concept exactement du magasin de mots ?? Bien sûr, j’ai eu la réponse à la fin en cliquant sur les liens : « Dites le avec des mots! » , « Parce qu’il est nécessaire mais difficile de dire aux gens qu’on les aime, qu’ON LES AIME j’ai décidé de fabriquer de petits objets poetiques qui n’ont pour autre but que de vous faire rêver…ainsi que la personne à qui vous le destinez. ».
    Voilà, je trouve ça beau, une très jolie idée ! Merci Charlotte pour cette découverte !

    • insatiablecharlotte 4 février 2013 à 10:30 #

      Quelle jolie définition, n’est ce pas! Ravie de t’avoir fait découvrir cet univers si singulier!

  4. amande 25 janvier 2013 à 10:17 #

    C’est très original, j’adore son idée 🙂 et son histoire donne tout le charme de cette aventure. Bonne continuation !

  5. Gaëlle 25 janvier 2013 à 12:12 #

    Merci Charlotte! Et MERCI les filles !!! c’est grâce à vos gentils mots à vous que je continue à y croire!

    • insatiablecharlotte 4 février 2013 à 10:29 #

      Evidemment qu’il faut continuer à y croire! Ton magasin de mots verra le jour, c’est certain!!!!

  6. valentyne 26 janvier 2013 à 07:39 #

    une très belle idée que ce magasin de mots 😉 je file voir le blog 😉 merci pour la découverte Charlotte

  7. Arsinoé la Crapaude 27 janvier 2013 à 11:19 #

    Que c’est poétique, tout ça… Je suis séduite !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :