Les deux comparses

3 Déc

J’ai hésité longtemps sur cette photo proposée par Leiloona de Bric à Book et finalement il en est sorti un texte à l’opposé de ce que je fais habituellement, mais j’ai pris plaisir à l’écrire, j’espère qu’il va vous plaire!

Crédit photo: Romaric Cazaux

Crédit photo: Romaric Cazaux

 

« Mais qu’est ce que je fous dans cette bagnole ? Il faut être sacrément barré. On se croirait dans un mauvais film ou pire dans un épisode de Derrick. Si Martha voyait la scène, elle se marrerait bien ! Les pieds nickelés ou le Muppets shows en action. Des Jules et Jim qui ont mal tournés ! Non mais franchement, en plus je fais semblant de lire ce journal dans lequel je ne comprends rien.  Je suis sur la dernière page depuis une heure, juste pour ne pas avoir à tenir le crachoir à Robert.  Parce que si je me retrouve là, c’est à cause de lui. Allez viens, tu vas pas me laisser seul, qu’il disait. Pff, et moi trop bête, je suis en train d’attraper des fourmis aux fesses pour ces beaux yeux !

Encore deux minutes et je me casse. C’est pathétique ! En plus, y a rien qui se passe ! »

« Voilà, comme ça : les mains sur le volant, l’œil vif, ne rien perdre de la scène. C’est comme ça qu’ils font, j’ai regardé tous les films d’espionnage que j’avais chez moi. Ils étaient toujours à deux alors j’ai demandé à Georges de venir avec moi. Il a bien compris son rôle, à feindre l’indifférence sous un journal sérieux.

Le truc, c’est que là ça fait quand même déjà trois heures et je commence à avoir des crampes. Je n’ose pas bouger mais franchement, ça devient inconfortable. Mais il faut que je sache. En même temps, c’est pas mal aussi de pas savoir… »

– Bon Robert, ça suffit! J’en ai ma claque. Ramène moi chez moi. Je ferais bien une sortie de scène du style: claquement de porte et insulte mais à cette heure, je ne vais rien trouver pour rentrer!

– Encore cinq minutes.

– Mais non, y a personne dans cette baraque. Et puis d’abord, je sais même pas pourquoi j’suis là? Pourquoi on attend ce mec? C’est qui d’abord?

– Mais je t’ai dit! J’pense que c’est l’amant de ma femme. Ca fait trois fois que je vois sa voiture garée devant chez moi et l’autre jour, il sortait de ma maison quand j’arrivais en voiture! J’ai pas osé demander  à ma femme, alors une fois je l’ai vu sortir de chez moi, et je l’ai suivi. Il est rentré dans cette maison!

– Ok mais là on fait quoi, on attend qu’il sorte et on se pointe devant lui pour lui casser la gueule?

– Non, je veux juste comprendre qui sait

– En restant scotché dans une voiture?

– Oh, t’es lourd! Tiens, regarde, c’est lui!

– Mais t’es débile ou tu le fais exprès?

– Quoi?

– Ce mec, il est kiné à domicile. Il s’occupe de Martha aussi! Si t’écoutais ta femme un peu plus, tu saurais qu’elle suit des séances pour son dos! Abruti! Allez, maintenant on se casse, Al Capone!

Publicités

21 Réponses to “Les deux comparses”

  1. lucie38 3 décembre 2012 à 08:20 #

    J’aime beaucoup le petit monologue intérieur et la chute !

  2. Laetii 3 décembre 2012 à 08:41 #

    Très sympa et rigolo! Bien trouvé la chute 😉

  3. adele 3 décembre 2012 à 09:30 #

    Super!! On se croirait dans un vieux polar! J’adore ce texte! Bravo

    • insatiablecharlotte 5 décembre 2012 à 18:50 #

      Merci beaucoup Adèle! J’avoue que je me suis bien amusée en écrivant, j’avais « peur » de la réaction mais ravie de voir que cela plait!

  4. V.beLecteur 3 décembre 2012 à 12:10 #

    Bien drôle ton texte ^^ J’aime bien les réflexions et les points de vue différents de chaque personnage !

  5. bbilliet 3 décembre 2012 à 14:28 #

    Très drôle ! Bravo ! J’aimerais bien avoir un ami qui m’accompagne docilement pendant trois heures sans demander pourquoi.

  6. Mamido 3 décembre 2012 à 16:49 #

    Quelle idée d’emmener un copain pour savoir si on est cocu! Texte bien rigolo avec des monologues intérieurs très justes et une belle chute.

    • insatiablecharlotte 5 décembre 2012 à 18:49 #

      Merci beaucoup Mamido! Pour une fois que je fais dans le « drôle », c’est chouette en fait (difficile mais chouette!)

  7. Yosha 3 décembre 2012 à 18:11 #

    Bonne idée l’espionnage ! J’aime beaucoup la chute… Oui, il faut toujours écouter sa femme 😉

  8. Stéphanie 3 décembre 2012 à 22:22 #

    bonne idée la planque! le mec parano, qui est jaloux c’est drole, et l’autre qui le recadre vite fait bien fait à la fin, c’est drole

  9. Leiloona 4 décembre 2012 à 12:07 #

    J’adore ! Oui, justement ce n’est pas vraiment les textes que nous lisons de toi, mais c’est sympa aussi et étonnant de voir qu’une photo peut nous pousser dans nos retranchements ! 😀

    • insatiablecharlotte 5 décembre 2012 à 18:47 #

      Merci Leiloona et merci pour cette photo, je ne pensais pas écrire cela un jour donc génial!

  10. LindaG 6 décembre 2012 à 17:02 #

    Je surkiffe ce petit changement de registre ; çà fait du bien de te voir dans ce genre de registre aussi.

Trackbacks/Pingbacks

  1. La retraite … | - 3 décembre 2012

    […] : Frère de coeur : l’homme de l’ombre Mamido : Dans la limousine L’Insatiable : Les deux comparses Jean-Charles : Ma Bentley Ben : […]

  2. Une photo, quelques mots: L’homme seul « L'insatiable - 10 décembre 2012

    […] la photo de la semaine dernière m’a emmenée sur des chemins légers et drôles, la photo proposée par Leiloona cette […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :