Deux plumes de qualité: Julia Deck et Julie Otsuka!

21 Nov

Aujourd’hui, place aux femmes et à deux romans à la langue singulière.

Le premier, on en parle beaucoup: Viviane ElisabethFauville de Julia Deck. Un premier roman détonnant.

La quatrième de couverture donnait le ton:  » Vous êtes Viviane Elisabeth Fauville. Vous avez quarante deux ans, une enfant, un mari, mais il vient de vous quitter. Et puis hier, vous avez tué votre psychanalyste. Vous auriez sans doute mieux fait de vous abstenir. Heureusement, je suis là pour reprendre la situation en main. »

Une identification immédiate dûe à l’utilisation du vouvoiement. C’est à nous qu’on parle? Tout de suite, on se retrouve face à une femme étrange et dont on ne sait délimiter la pensée de la vie, où la folie guette derrière chaque porte fermée.

Une fuite parfois absurde, un retrait du monde, une course folle sans escale. Un rythme haletant, le tournis nous guette à chaque page, parfois on s’y perd un peu.

Un premier roman maîtrisé, une écriture acérée. Auteur à suivre!

Le second est un petit bijou!

Certaines n’avaient jamais vu la mer de Julie Otsuka

Par où commencer pour présenter ce roman?

Vous parler de l’écriture fine, poétique et puissante de Julie Otsuka? Vous dire que cette histoire de femmes japonaises prenant le premier bateau pour San Francisco dans l’espoir d’une meilleure vie est troublante et poignante?

Rien ne semble à la hauteur pour définir ce roman. Il est unique, puissant et rend hommage à des voix oubliées, à des fragments de l’Histoire inconnus ou que l’on préfère oublier. Le parti pris de l’auteur dans le style de narration inclut le lecteur, inévitablement. On a la sensation d’être au milieu de ces femmes, de ressentir le mal de mer sur le bateau, les odeurs, les sentiments.

Un roman humain et profondément touchant.

Une perle!

 

 

Publicités

4 Réponses to “Deux plumes de qualité: Julia Deck et Julie Otsuka!”

  1. adele 21 novembre 2012 à 07:38 #

    Tu as piqué ma curiosité avec le premier roman! Je le note. Mais avec la pile des livres que je commence à lire et que je ne finis pas faute de temps, je vais attendre un peu…

  2. Laetii 21 novembre 2012 à 08:25 #

    Avec Viviane Elisabeth Fauville, tu vises juste en disant qu’on s’y perd un peu, c’était mon ressenti aussi, même si le tout m’a plu tellement je trouvais la narration originale et l’histoire de fond intéressante. Pour le second, tu attises ma curiosité aussi!!! je le note immédiatement!

  3. Aurel 21 novembre 2012 à 10:01 #

    La vie est beaucoup trop courte pour lire tous ces livres que tu me donnes envie de dévorer… et dire qu’il y en a encore plein qui m’attendent chez moi et d’autres qui me passionnent dans ma valise.
    Merci

  4. clara 21 novembre 2012 à 20:49 #

    J’ai adoré le Julia Deck ( quelle écriture!) et le second n’est pas encore à la biblio…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :