Quand je serai grande, je serai importatrice de bijoux du monde !

9 Août

Aujourd’hui on embarque dans l’univers éthique de Myriam et de sa boutique Nahuacali!

(Si les bijoux vous plaisent, cliquez sur les photos pour atterir directement sur le site de Nahuacali!)

 

1.Une petite présentation rapide

Je m’appelle Myriam, j’ai 30 ans, originaire de Nancy et voyageuse dans l’âme !

J’ai créé Nahuacali en 2011, je vends des bijoux artisanaux en argent et en matières naturelles qui viennent du monde entier sur mon site internet (www.nahuacali.com), en ventes à domicile et je revends également en boutique.

 2.Avant vous étiez… et aujourd’hui vous êtes…

Avant j’étais consultante commerciale et aujourd’hui je suis importatrice de bijoux du monde !

 

3.Quel a été l’élément déclencheur ?

L’élément déclencheur a été mon job de consultante dans lequel je ne me plaisais plus, on me faisait faire des choses qui ne me correspondaient pas. Alors je me suis posé la question de ce que je voulais vraiment faire et de là est né le projet de Nahuacali.

J’avais envie de prendre le risque de la création d’entreprise et je me suis surtout dit : on n’a qu’une vie !

 4.Depuis quand murissiez-vous ce projet ? Quel a été le délai avant de le mettre à exécution ?

Cela a été assez rapide. Lorsque j’ai quitté mon job de consultante je ne savais pas ce que j’allais faire. L’idée d’importer des bijoux m’était déjà passé par la tête mais je n’avais rien concretisé. Puis j’ai commencé à chercher du travail mais me suis vite rendue compte que ce n’est pas ce dont j’avais envie.

J’avais envie de changer d’air, de voir autre chose puis avec mon conjoint on a décidé de partir voyager ! Finalement, en réfléchissant bien, ce que j’avais envie au fond de moi c’était de voyager ; et de là s’est concrétisé mon projet : j’irai chercher des artisans autour du monde qui travaillent les bijoux et je vendrai leur création ! Nous sommes partis un an de l’Asie du Sud Est à l’Amérique Latine.

 Dans mes voyages précédents, j’étais déjà très attirée par l’artisanat local des pays dans lesquels je me rendais et je trouvais cela très original et unique, et surtout ce sont des produits que l’on n’a pas et qui sont très appréciés en Europe !

J’ai décidé de me porter sur les bijoux car je trouvais que ce que l’on nous proposait ici était très classique et je voyais bien autour de moi que mes amies appréciaient les bijoux plutôt « éthniques ». J’ai donc vu qu’il y avait un marché pour cela !

Je ne savais pas ce que j’allais trouver sur place mais j’étais sure de dénicher des choses originales, qui correspondaient à ce que je voulais !

 

5.Votre formation ou vos expériences précédentes sont-elles proches de votre travail actuel ? Si elles sont totalement différentes, quels sont les atouts que vous retirez de votre cursus ?

Oui, totalement ! Car finalement c’est un travail très commercial ! Mais par contre je n’avais aucune connaissance des bijoux, sur par exemple comment reconnaître l’argent ; mais mon travail avant était de choisir et de sélectionner des fournisseurs, alors j’avais déjà les compétences commerciales pour exercer ce métier ! Et pour le reste j’ai appris sur le tas.

Mon  souci principal était aussi de me diriger dans une branche plus « éthique » car dans le commerce, le souci principal étant de faire de l’argent , je ne me sentais pas capable ou plus capable  de travailler pour un secteur non éthique. Je voulais que mon projet soit en accord avec mes valeurs !

 6.Qu’est ce qui compte le plus : le culot, l’expérience ou les études ?

Définitivement le culot !

7.La qualité essentielle pour la réussite du projet

Ne pas de décourager, savoir essuyer les refus, être patient ! (je travaille encore sur ces différents aspects !)

8.La question indispensable qu’il faut se poser (et à laquelle il faut avoir répondu pour se lancer dans cette aventure ?)

Ai-je prévu assez (en termes financiers) pour démarrer et assurer la survie de mon projet ?

9.Si vous deviez regretter une chose

Je ne regrette pas de m’être lancée dans cette aventure. Pour moi, la motivation a été toujours plus forte que tout.

Par contre mon souhait serait de faire ce projet avec moins de stress, pour pouvoir apprécier chaque moment et pour me dire chaque jour combien j’ai de la chance de pouvoir faire ce que j’aime !

 9.Vous sentez vous aujourd’hui pleinement épanoui(e) et à votre place ?

Globalement oui je suis contente de ce que je fais et surtout de ce que j’ai réalisé

10.Si un seul conseil devait être donné, ce serait…

Ne pas se laisser décourager !

11.Le mot de la fin…

C’est une aventure très intéressante, j’en apprends tous les jours !

Je suis heureuse d’avoir mis à profit une passion personnelle au service de mon travail !

12.Et la question qui tue mais à laquelle on n’est pas obligé de répondre : financièrement, comment ce choix a-t-il pu être assumé ?

J’avais mis de l’argent de côté « au cas où » et ce « cas où » m’a bien servi !

 Merci beaucoup Myriam, bravo pour ton initiative et longue vie à Nahuacali!

Publicités

5 Réponses to “Quand je serai grande, je serai importatrice de bijoux du monde !”

  1. christine 9 août 2012 à 12:23 #

    Super article.
    Myriam, j’espère te voir bientôt

  2. ines 9 août 2012 à 16:30 #

    C’est beau de vivre de sa passion…je file faire un tour dans sa boutique car j’aime beaucoup retourner de mes voyages avec un petit bijou de l’artisanat local…

    • insatiablecharlotte 24 août 2012 à 10:13 #

      Cette rubrique livre à chaque fois un joli message d’espoir même si le parcours n’est pas toujours évident!

Trackbacks/Pingbacks

  1. Appel à témoins! Envie de petits bonheurs et de grandes rencontres! J’ai besoin de vous! « L'insatiable - 23 novembre 2012

    […] Il y a quelques temps,vous découvriez ou vous appreniez à mieux connaître: Nicolas et ses fleurs, Sophie et ses contes, Valentine et ses mots, Coquelifo et sa philosophie de vie, Virginie et ses décors, Sidney et ses rôles, Christine et son armoire, Ludivine et ses danses, Caroline et ses oiseaux, Urielle et ses cérémonies, Aldona et ses voyages, Alexandra et ses robes, Marion et ses sites, Cécile et ses photos, Mamzelle O et ses carnets, Cécile et ses custom, Marc et ses petits plats, Julie et son cocon, Marie Laurence et ses livres, Anne et ses bons plans, Krystel et ses personnages, Myriam et ses bijoux. […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :