Dieu surfe au pays basque, Clémence Lange et autres souvenirs de lecture…

27 Juil

Une fois n’est pas coutume, commençons par le meilleur : Dieu surfe au pays basque d’Harold Cobert (bientôt dans les interviews du mardi!)

J’avais découvert l’univers de cet auteur avec Un hiver avec Baudelaire (à lire vraiment), c’est donc tout naturellement que je me suis dirigée vers son nouveau roman.

Touchant, tendre et étonnamment plein d’espoir. Pourtant, il aurait pu être sombre tant le sujet est douloureux : la perte d’un enfant en cours de grossesse. Vision originale, c’est l’homme qui nous raconte cet épisode douloureux. Une construction narrative originale, on navigue entre les ressentis liés à cette perte et le récit de la rencontre amoureuse. Une très belle déclaration d’amour à la femme aimée, une vision du couple moderne et rempli de confiance. Un très beau roman.

 

Le second est une semi déception, tant j’ai entendu parler de ce livre : Les sauvages de Sabri Louatah

Ecrit par un jeune auteur, cette saga (le tome 2 est déjà sorti et 5 tomes sont promis) était présenté comme remarquable. Un roman digne des talents américains.

Il y a du bon dans l’histoire de la famille Nerrouche : du drôle, du caustique, de l’acide, du réalisme, un lien inévitable et bien mené avec l’élection présidentielle qui vient de s’écouler… mais pour moi, il manque quelque chose: du liant, l’envie de s’attacher aux personanges. Ce n’est que le tome 1 donc il fallait sans doute mettre en place les personnages ( peut-être trop nombreux), mais pas certaine de lire le second tome… Pas mal mais pas un coup de cœur pour moi !

A vous de juger !

Le troisième est un roman dont le titre et le pitch me plaisaient bien : Ma vie précaire d’Elise Fontevieille.

Un écrivain se retrouve obligé de quitter son appartement, pour cause de problème d’argent, se libère de tous ses biens et vit une vie un peu vagabonde, faite de rencontres, de voyages et d’écriture. Intéressant mais pour moi, pas construit. On a plutôt l’impression de se retrouver face à des notes prises dans un carnet intime. Peut-être est-ce le parti pris voulu par l’auteur. J’ai été un peu déçue, un peu lassée parfois, l’impression de traverser le livre sans m’attacher vraiment.  Là encore, agréable à lire mais inabouti selon moi. Cela n’engage que moi (je déteste dire du mal d’un livre, je respecte trop l’auteur pour cela !)

Le dernier est une jolie surprise. Un thriller, le genre que je fuis et vers lequel je ne me tourne pas mais j’ai découvert la personnalité de Laura Sadowski (et oui Laura, je parle quand même de votre livre, c’est mérité !) et un billet chez George a fini de me convaincre. Je me suis plongée dans L’affaire Clémence Lange.

Les rouages du monde judiciaire, un personnage d’avocat comme je les aime (ironique bien sûr, mais étrangement proche de ces gens que je côtoie dans la vie réelle), une intrigue bien menée, un huit clos saisissant et enfin une chute inattendue ; le tout teinté d’un réalisme saisissant. Une critique juste et sans excès du système judiciaire français. Je ne connais pas ce genre là, mais sincèrement un bon roman que je n’ai pas lâché facilement !

 Et vous, vos lectures d’été?

Publicités

14 Réponses to “Dieu surfe au pays basque, Clémence Lange et autres souvenirs de lecture…”

  1. George 27 juillet 2012 à 08:45 #

    Je suis contente d’avoir pu te permettre de découvrir le roman de Laura !!

    • insatiablecharlotte 27 juillet 2012 à 15:08 #

      Je le regardais avant, tu m’as fait sauté le pas et il est d’un réalisme fort… un très bon moment de lecture!

  2. christine 27 juillet 2012 à 08:48 #

    Mon préférée semble le dernier.
    Je garde précieusement tes avis sur les livres.

  3. Ines 27 juillet 2012 à 08:49 #

    J’ai déjà lu d’autre critiques positives sur le 1er roman que j’ai inscrit dans ma liste des livres à lire, je suis quasi certaine de l’aimer, surtout après avoir lu ton avis, ms pour l’instant, je ne suis pas « prête » pour lire un roman sur ce thème…Les autres, j’avoue, me tentent moins…

    • insatiablecharlotte 27 juillet 2012 à 15:08 #

      J’espère ne pas comprendre ce qui semble évident au regard de ton commentaire, mais si c’est le cas, je pense que sincèrement tu peux le lire car il est d’un espoir et d’un amour incroyable! Assez léger pour le thème, il traite cela avec pudeur et tendresse.

  4. lucie 27 juillet 2012 à 08:55 #

    je note le polar et le premier roman (j’adore cette maison d’édition !!!), je viens de terminer « les dieux voyagent toujours incognito » et « quatre petits bouts de pain : des ténèbres à la joie ». Billets à suivre, le dernier devrait te plaire !!

  5. My Little Discoveries 27 juillet 2012 à 09:32 #

    Comme j’adore le Pays Basque, je serais curieuse de découvrir le premier livre dont tu parles…(mais non, pas que pour ça!) Ca se passe là-bas? ;o)

  6. lucie38 7 octobre 2012 à 09:49 #

    voilà j’ai enfin exprimé mon ressenti sur le roman d’Harold Cobert et je te dis un grand merci pour cette découverte !

Trackbacks/Pingbacks

  1. Si on parlait écriture avec Harold Cobert? « L'insatiable - 28 août 2012

    […] Je vous ai parlé du merveilleux Hiver avec Baudelaire et du touchant Dieu surfe au Pays basque… […]

  2. Escale en émotion #6 « L'insatiable - 29 octobre 2012

    […] Si ce sujet vous interpelle, je vous conseille de lire Dieu surfe au pays basque d’Harold Cobert. Un livre émouvant et tendre dont je parlaisici! […]

  3. Si on parlait écriture avec Laura Sadowski (enfin du thriller sur le blog)? « L'insatiable - 11 décembre 2012

    […]  Je ne suis pas la reine des polars et thrillers, mais quand j’ai lu le billet de George sur l’affaire Clémence Lange, j’ai été intriguée. J’avais déjà croisé la route de ce roman mais là il fallait qu’on se rencontre. J’ai été happée par l’histoire et surtout par son réalisme. Les séries américaines diffusées en boucle sont loin de refléter la justice française, ce roman y parvient sans enlever d’interêt et de suspens, vous avez compris j’ai beaucoup aimé L’affaire Clémence Lange dont je vous ai, d’ailleurs, déjà parlé! […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :