Quand je serai grande, je serai danseuse!

5 Juil

Ludivine, c’est une femme incroyable d’une énergie étonnante, pétillante, passionnée, adorable…

Elle est  à la tête de sa propre école de danse, Ludivine les salons.

J’ai eu la chance de passer un moment avec elle et aprèsseulement quelques mails, elle a su comprendre ce que je voulais pour un enterrement de vie de jeune fille. Si j’avais connu Ludivine avant, c’est sans doute avec elle que mes pieds auraient appris la valse pour mon mariage… Car en plus de vous recevoir avec bonbons et petits cadeaux, elle vous accueille dans un lieu sublime, un moment hors du temps! Vous aurez compris: je suis fan!

Je lui laisse la place pour vous parler de son aventure, avec des étoiles dans les yeux!

J’avais oublié de vous dire qu’en plus, elle était super jolie!! Avec un sourire comme ça, vous n’avez pas envie d’entrer dans la danse?

1.      Une petite présentation rapide

Je suis Ludivine, j’ai presque 36 ans…je fais tourner les robes et virevolter les messieurs 😉

Professeur de danse de salon (j’aime le côté désuet de ce terme), j’ai créé mon école de danse il y a deux ans après avoir travaillé dans une école de danse parisienne où j’avais l’impression de mourir à petit feu…

Depuis le mois d’avril de cette année, j’ai un lieu à moi destiné à l’école pour recevoir les futurs mariés et les futurs danseurs et danseuses…

 2.      Avant vous étiez… et aujourd’hui vous êtes…

J’ai toujours voulu être dans le domaine artistique ! Avant je voulais être comédienne, mais quand tu vis à Nîmes et que tu annonces à tes parents que tu veux être comédienne, ils sont un peu effrayés ! Comme je ne me suis jamais vraiment rebellée, j’ai suivi le chemin qu’on m’avait tracé. J’ai travaillé quelques années dans un service d’urgences, à l’hôpital de Nîmes, le temps de préparer mon diplôme puis j’ai filé…l’air de rien…

 3.      Quel a été l’élément déclencheur ?

l’impossibilité d’imaginer ma vie « par défaut »…ma décision, un jour, de crier plus fort que mon père !

Crédit photo: Cécile Creiche (vous vous souvenez, elle était venue vous raconter son aventure ici même). J’ai une tendresse particulière pour cette photo!

 4.      Depuis quand murissiez-vous ce projet ? Quel a été le délai avant de le mettre à exécution ?

Dès que j’ai commencé à danser j’ai voulu enseigner ! Je danse depuis l’âge de 6 ans, danse classique, jazz, claquettes, puis les danses de salon. Après quelques années de pratique, j’ai voulu aller plus loin, j’ai d’abord fait de la compétition en boogie, puis comme je n’ai absolument l’âme d’une compétitrice, je me suis arrêtée. Je rêvais d’enseigner, j’ai passé mon diplôme qui m’a rassurée en terme de crédibilité puis j’ai foncé…j’ai mis longtemps à me faire confiance et à croire suffisamment en moi pour me dire que je pouvais le faire. Un jour j’ai reçu l’enveloppe d’informations de l’école qui faisait passer le diplôme. Je l’ai posée sur mon lit sans l’ouvrir et je me suis dit : « le jour où je l’ouvre tout bascule »…je l’ai ouverte un mois après…tout a basculé…

 5.      Votre formation ou vos expériences précédentes sont-elles proches de votre travail actuel ? Si elles sont totalement différentes, quels sont les atouts que vous retirez de votre cursus ?

Ce que j’ai fait avant n’a rien à voir avec mon métier. Mais j’ai appris que j’avais suffisamment de patience, d’écoute, d’énergie et de folie de vivre pour pouvoir l’exercer !

 6.      Qu’est ce qui compte le plus : le culot, l’expérience ou les études ?

Pour moi le culot définitivement !

 7.      La qualité essentielle pour la réussite du projet

Etre suffisamment spontanée et enthousiaste pour foncer (un peu tête baissée), être entourée pour garder l’équilibre …

 8.      La question indispensable qu’il faut se poser (et à laquelle il faut avoir répondu pour se lancer dans cette aventure ?)

Est ce que j’ai l’énergie nécessaire…est ce que je serai soutenue, aidée…rien ne se fait seul(e)

 9.      Si vous deviez regretter une chose

Je ne regrette rien….

10.    Vous sentez vous aujourd’hui pleinement épanoui(e) et à votre place ?

Je me sens épanouie, avec la conviction pleine et entière d’avoir réalisé mon rêve…

Crédit photo: Cécile Creiche

 11.    Si un seul conseil devait être donné, ce serait…

Vivez, personne ne vivra pour vous !

 12.    Le mot de la fin…

La vie est belle ?

 13. Et la question qui tue mais à laquelle on n’est pas obligé de répondre : financièrement, comment ce choix a-t-il pu être assumé ?

un projet posé et calculé avant même la création. Une organisation à la création qui a fait que ça a été assez simple à gérer. Mais je fais partie de ces métiers qui n’ont pas « trop » d’investissements puisqu’une fois que j’ai ma salle et ma musique…je tourne

 Merci infiniment Ludivine et longue vie à ton école!

Publicités

11 Réponses to “Quand je serai grande, je serai danseuse!”

  1. eimelle 5 juillet 2012 à 07:16 #

    Très jolie interview! En lui souhaitant une bonne réussite pour cette école!

  2. the bride next door 5 juillet 2012 à 08:16 #

    Ludivine est adorable, pétillante, passionnée…et très bonne prof !

    • insatiablecharlotte 5 juillet 2012 à 17:33 #

      C’est vrai, j’ai oublié de le mentionner. Elle a réussi à nous faire apprendre une vraie chorégraphie en 1h30 alors qu’on était 15 amateurs, fatigués!!!

  3. Ines 5 juillet 2012 à 08:51 #

    Une interview très sympa et la découverte d’une danseuse souriante, charmante, attachante, volontaire et à qui je souhaite beaucoup de réussite pour son école de danse.

  4. Anne Claire 5 juillet 2012 à 09:22 #

    Du pur bonheur, cette interview !!

  5. christine 5 juillet 2012 à 18:32 #

    Superbe!

  6. Ludivine 5 juillet 2012 à 20:53 #

    Merci pour tous ces gentils mots, ça fait un plaisir fou et ça me donne une pêche d’enfer !!

Trackbacks/Pingbacks

  1. Appel à témoins! Envie de petits bonheurs et de grandes rencontres! J’ai besoin de vous! « L'insatiable - 23 novembre 2012

    […] sa philosophie de vie, Virginie et ses décors, Sidney et ses rôles, Christine et son armoire, Ludivine et ses danses, Caroline et ses oiseaux, Urielle et ses cérémonies, Aldona et ses voyages, Alexandra et ses […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :