Quand je serai grande, je serai Décoratrice d’intérieur et créatrice!

14 Juin

Cette semaine, bienvenue dans l’univers de Cocon de Décoration, une jolie petite entreprise avec à sa tête Julie! Vous pouvez la suivre sur son blog, sur sa boutique ou sur son site internet!

Place à la pétillante et tenace Julie!

1. Une petite présentation rapide

Je suis Julie, j’ai 28 ans. Je suis décoratrice d’intérieur et chef de l’entreprise Cocon de Décoration. Je suis aussi blogueuse. J’ai créé ma boite en janvier, c’est tout frais.

2. Avant vous étiez… et aujourd’hui vous êtes…

Avant j’étais… en train de faire des petits boulots et maintenant je suis… mon chef. J’ai mis 3 ans à sauter le pas.

3. Quel a été l’élément déclencheur ? Depuis quand murissez-vous ce projet ?

L’élément déclencheur?! Il y en a eu plusieurs. C’est une réaction en chaine. J’ai eu l’idée de créer quand j’étais à la fac, après un décès. Ça m’a chamboulée et je me suis demandée ce que je voulais faire de ma vie. Je ne voulais pas être prof. Je me suis demandée ce que je voulais faire pendant une grande partie de mes journées et de ma vie. La déco a répondu à mes  différentes attentes. La création d’entreprise aussi. Comme je l’ai écrit plus haut il m’a fallu 3 ans pour créer. Il a fallu que je sois malade et que je me dise que c’était idiot d’attendre.

4. Votre formation ou vos expériences précédentes sont-elles proches de votre travail actuel ? Si elles sont totalement différentes, quels sont les atouts que vous retirez de votre cursus ?

Je suis diplômée de Lettres Modernes et j’ai un niveau Master. Je suis même spécialisée en syntaxe. Rien à voir avec ce que je fais maintenant. Ce que m’a apporté mon cursus universitaire? Des amies qui me soutiennent même si mon projet est fou. Ça m’a apporté une facilité d’expression, une culture G non négligeable et une curiosité de tout. Ça m’a appris à travailler seule aussi.

J’ai aussi cumulé les petits boulots. Je suis ressortie grandie de chaque expérience.

5. Qu’est ce qui compte le plus : le culot, l’expérience ou les études ?

Pour moi, le culot. Mais il faut quand même faire ses preuves pour que le client te fasse confiance.

6. La qualité essentielle pour la réussite du projet

Avoir foi en ton projet. Il n’y a que toi qui le feras avancer, mûrir et réussir. Même si tu es bien accompagnée et soutenue par ta famille et tes amis, tu reviendras toujours à ta propre foi! On ne te fera pas de cadeaux, au contraire!

7. La question indispensable qu’il faut se poser (et à laquelle il faut avoir répondu pour se lancer dans cette aventure ?)

Suis-je prête à prendre un risque?

8. Si vous deviez regretter une chose

Je suis assez entière. Je m’assume complétement. Si j’avais su, j’aurais créé avant!

9. Vous sentez vous aujourd’hui pleinement épanoui(e) et à votre place ?

Oui… Mais j’en veux plus. Ce n’est pas simple de trouver des clients.

 10. Si un seul conseil devait être donné, ce serait…

Avoir foi en ton projet et en toi.

11. Le mot de la fin…

Merci pour cette interview. Je te souhaite de réussir dans ton projet. Ça vaut le coup !!

12. Et la question qui tue mais à laquelle on n’est pas obligé de répondre : financièrement, comment ce choix a-t-il pu être assumé ?

Financièrement j’étais flipée parce que je suis une quiche en maths et la compta me foutait une trouille bleue. Même si je suis en auto-entrepreneur, ce qui veut dire que je n’étais pas obligée d’avoir de capital de départ, j’ai choisi de m’en créer un qui me permet de gérer les frais de comm de démarrage et les loyers du local qui vont bientôt arriver. Pour ce capital, j’ai la chance d’avoir un peu d’argent de côté. J’ai aussi le droit à l’ACRE du pôle emploi et j’ai choisi d’avoir le versement en 2 fois de mon capital.
Pour la vie de tous les jours… L’air de rien, on a des frais aussi! Mon homme travaille. On vit sur son salaire. Pendant longtemps, on a vécu que sur le mien, donc ça ne nous a pas posé de problème quand il a fallu vivre sur le sien. Mais j’estime avoir de la chance. J’ai plusieurs copines qui sont jeunes chefs d’entreprise et qui doivent bosser à côté parce qu’elles sont célibataires.

Une petite question ajoutée par Julie :

Quel est ton ressenti face au métier de chef d’entreprise?

Le métier de chef d’entreprise est très différent de celui de décoratrice. Il faut toujours prendre du recul vis à vis de ce que tu fais et que tu proposes. Il n’est pas évident pour moi parce que je ne corresponds pas au moule. Je me sens assez « seule » sur le coup malgré les différentes aides que j’ai pu avoir. Mais j’assume aussi le fait de ne pas rentrer dans le moule de la parfaite businesswoman!

Longue route à ta petite entreprise Julie, et promis quand j’ai mon « atelier d’artiste »(c’est plus joli que bureau, non?), que je peux arrêter de travailler pour me consacrer à ce que j’aime, je t’appelle pour que tu me fasses un petit nid douillet!! (On peut rêver, non?)

11 Réponses vers “Quand je serai grande, je serai Décoratrice d’intérieur et créatrice!”

  1. lucie 14 juin 2012 à 07:41 #

    merci pour cette chronique ! d’une on découvre des talents, de deux, cela donne envie de faire pareil : vivre son rêve avant de regretter de ne pas l’avoir fait !

  2. christine 14 juin 2012 à 08:46 #

    super . Son domaine est beau. Elle a beaucoup de talents. Je garde en favoris pour des cadeaux sympas.

  3. Laetii 14 juin 2012 à 09:13 #

    Je suis le blog de Julie depuis un moment et je l’aime bcp!!! Son témoignage est très intéressant!

  4. My Little Discoveries 14 juin 2012 à 09:27 #

    Une chouette interview, bonne chance à Julie!

  5. Ju 14 juin 2012 à 09:34 #

    Merci beaucoup pour cet article Charlotte! J’ai pris beaucoup de plaisir à répondre à tes questions. Il ne faudra pas hésiter à appeler que ce soit pour la déco ou pour autre chose…

  6. harmoniephotography 14 juin 2012 à 12:57 #

    Je lis assidument cette serie Charlotte et je ne suis jamais decue. Encore une belle decouverte et l’envie de se dire « je fonce » moi aussi.
    Plein de belle choses pour l’avenir Julie! Marie

  7. Ô Coco 14 juin 2012 à 13:46 #

    Bonjour Charlotte ! Une belle volonté de réussir ! Un portrait qui donne envie de marcher dans les empreintes.

    • Adèle 14 juin 2012 à 15:46 #

      Que de bonnes idées !! comme je les aime et que je voudrais que ce soit chez moi…. surtout les cuisines !! Bon, l’interview est super sympa aussi et la décoratrice super douée ! c’est décidé, je refais mon intérieur….avec son aide évidemment….

  8. nyfea 14 juin 2012 à 18:46 #

    Tres chouette interview, et tres beau projet qui prouve encore qu’en se lancant dans ce qu’on aime vraiment c est plus qu’epanouissant. Bravo

  9. adele 15 juin 2012 à 10:12 #

    Très intéressant. Julie a beaucoup de talent! Longue vie à son entreprise…

Trackbacks/Pingbacks

  1. Appel à témoins! Envie de petits bonheurs et de grandes rencontres! J’ai besoin de vous! « L'insatiable - 23 novembre 2012

    […] Cécile et ses photos, Mamzelle O et ses carnets, Cécile et ses custom, Marc et ses petits plats, Julie et son cocon, Marie Laurence et ses livres, Anne et ses bons plans, Krystel et ses personnages, Myriam et ses […]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :