J’ai mal et j’ai honte

8 Juin

Pas de petite histoire pour Olivia aujourd’hui. En phase de relecture (2ème relecture) de mon histoire, pas le courage de vivre une autre histoire, de rencontrer d’autres personnages.

Juste un texte, insignifiant, comme une réaction incontrôlée à des images vues, à des choses entendues et qu’il est inhumain de supporter.

Crédit photo: Bulent Kilic. Source:libération

J’ai mal et j’ai honte.

J’ai mal quand je vois ces images balancées, comme ça, juste quelques secondes. Ca ne mérite pas plus, après tout! C’est la routine.

J’ai mal quand je vois ces enfants qui n’ont pas eu la chance d’être nés au bon endroit, au bon moment.

J’ai mal quand eux, qui devraient jouer à la marelle ou foot, rire à s’en décrocher la mâchoire se retrouvent allongés, à même le sol, avec simplement un linge sur le visage.

J’ai mal de voir qu’ils ont été victimes de la folie des hommes, de la folie d’un homme qui se croit maitre du monde.

J’ai mal de voir que l’on annonce cela sans vraiment s’y attarder, le match de foot est plus important, vous comprenez !

J’ai honte quand j’entends dire que l’on ne peut rien faire.

J’ai honte d’être dans un pays qui regarde sans bouger.

J’ai honte de vivre dans un monde où les intérêts économiques prennent le pas sur les vies humaines.

J’ai honte que des dirigeants se réfugient derrière le principe de non-ingérence, eux qui savent pourtant se défaire de ces lois quand ils le veulent.

J’ai honte de ne pouvoir rien faire, à part écrire ces mots.

J’ai mal et j’ai honte de vivre si bien, d’être si bien née et de ne devoir me battre que pour mes rêves.

J’ai honte de mon impuissance.

N’avoir pour seule arme que mes mots me révolte et me fait prendre conscience de leur inutilité.

Je pleure.

23 Réponses vers “J’ai mal et j’ai honte”

  1. blogclara 8 juin 2012 à 07:57 #

    ton texte me touché…moi aussi souvent j’ai honte j’ai mal.

  2. christine 8 juin 2012 à 08:03 #

    Rien à dire de plus : j’ai le même ressenti mais ne sais l’exprimer.

  3. hachinyu 8 juin 2012 à 08:42 #

    Tout est dit !

  4. Laetii 8 juin 2012 à 10:08 #

    Malheureusement, un sentiment que beaucoup partage… C’est bien que tu aies réussi à poser des mots sur cette situation!

  5. harmoniephotography 8 juin 2012 à 11:37 #

    Tu n’as peut etre que tes mots mais quelques fois ce sont ces mots qui peuvent faire bouger les choses……….tu as sorti ta douleur et c’est un premier pas que beaucoup deja ne peuvent pas faire.
    C’est vrai qu’on se sent facilement impuissants devant une telle situation, devant un monde qui regarde un peuple se faire massacrer et qui ne dit rien. Moi aussi ca me fait mal de voir ca et de me dire que je ne peux rien faire………….
    Tres beau texte Charlotte.

  6. Douchka de chez Catbibi 8 juin 2012 à 11:42 #

    Mal à la vie……………..

  7. AnneLaureT 8 juin 2012 à 11:55 #

    Des semaines et des semaines que j’essaie de dire ma douleur mais que je n’y parviens pas… Tes mots me bouleversent… Merci.

    *

  8. Alice 8 juin 2012 à 12:46 #

    c’est un joli texte. Et je me crois trop sensible… mais c’est le trop plein d ‘impuissance qui me peine

  9. Illyria 8 juin 2012 à 13:33 #

    Je suis tout à fait d’accord avec toi, c’est dur cette injustice… J’y repensais hier en voyant la traque à l’homme qui enlève les enfants dans jsai plus quel pays d’Afrique pour en faire des enfants soldats et des esclaves sexuels… Et tout ce qui se passe dans les pays comme la Syrie, on regarde impuissants, et là bas les enfants souffrent plus que de raison, c’est dur…..

  10. Lieve 8 juin 2012 à 13:39 #

    « J’ai mal de voir que l’on annonce cela sans vraiment s’y attarder, le match de foot est plus important, vous comprenez ! »

    D’autant plus que quand on sait qu’avec 1€ on peut faire vivre un enfant, avec leurs salaires on pourrait sauver tout un continent.

    Mais c’est tellement plus facile de commenter la coupe d’euro que de parler du génocide qui est en train de se passer en Congo depuis ces dernières années. Encore une fois c’est un sujet tabou pour l’onu puisque les plus grandes puissances de ce monde s’en mettent plein les poches.

  11. Gie Oia 8 juin 2012 à 16:37 #

    J’ai mal, mal que ces gamins ne connaissent pas l’insouciance, la légèreté et la liberté…

  12. FleurDeMenthe 8 juin 2012 à 19:41 #

    Ca me fait çà aussi parfois… Mais mon impuissance me fait encore plus mal dans ces moments là… Alors je garde ma colère pour moi, je me dis qu’elle ne fera pas avancer les choses, sauf si je suis dotée d’un pouvoir ou d’une fonction particulière. Mais en tant qu’anonyme parmi les anonymes… que faire, sinon espérer un monde meilleur ?

  13. Métaphore 8 juin 2012 à 21:21 #

    Magnifique!!! Vraiment très touchant!

  14. Ceriat 8 juin 2012 à 23:31 #

    Pareille que Gie Oia. Tu as bien fait de poser ces mots.

  15. Isa LISE 9 juin 2012 à 10:50 #

    Moi aussi, j’ai mal… J’ai mal aussi en pensant aux enfants qui seraient mieux nés, nés au meilleur endroit et de m’apercevoir que même en offrant mes mots dans un roman, cela ne suffit pas encore…

  16. sophierififi 9 juin 2012 à 13:07 #

    Ton texte me touche, tu exprimes exactement ce que je ressens… On vit dans une époque pas vraiment reluisante…

  17. Dame Petunia 9 juin 2012 à 15:36 #

    Moi qui ne suis pas mère et qui n’ai jamais eu le désir de le devenir, j’ai souvent envie en voyant leur souffrance de les extraire de leur enfer, de les coucher dans un lit douillet, de leur raconter une jolie histoire et de les endormir en les couvrant de baisers…

    Ils ne devraient être gênés que par le bruit du bus qui passe sous ma fenêtre mal isolée, pas par celui des bombes…

  18. Maman 2 puces 9 juin 2012 à 16:45 #

    Le monde marche sur la tête, la valeur de la vie à été perdue. L être humain est méprisable et moi aussi j ai honte

  19. Audrey_tdp 9 juin 2012 à 16:46 #

    Coucou Charlotte !
    C’est tellement vrai ce que tu écris…
    Je suis d »accord avec tout ce que tu dis.
    Des mots simples, peut-être, mais des mots qui constatent…
    La vie et ses injustices….

    • Océane 9 juin 2012 à 22:33 #

      Oui tout cela et affreux, quand on voie la misère mais on peut changer un peu les choses, pas grand chose bien sûr mais avoir l’espoir de faire vivre quelques bon moment à un enfant. C’est mon plus grand rêve, j’ai 18 l’année prochaine et je vais partir un mois en Afrique en mission humanitaire même si je ne vais pas changer le monde, je me sentirai humaine, je n’aurai pu cette honte de rester devant mon ordinateur a ne sourire de rien.. Ils existent plein de moyens d’aider ses enfants, vous pouvez même en parrainer avec 30 euros ou même moins par mois. Informez-vous et aidez les : )

  20. Gaïa 10 juin 2012 à 02:12 #

    Je comprends ta souffrance de ce monde incompréhensible .Mais je pense que tes mots sont utiles au contraire car ils bousculent nos consciences et c’est de cela qu’on a besoin pour s’indigner chaque fois que l’inacceptable se produit .Merci .La force des mots deviendra plus grande que celle des armes.Bisous.

  21. Kurt 10 juin 2012 à 10:01 #

    Triste réalité de la vie!
    Seul le fait de croire nous apporte de l’espérance…
    Sinon, nous serions tous devenu fou!

  22. Aizen Kaguya (@Aizen_kaguya) 11 juin 2012 à 01:13 #

    Concernant tes trois dernières phrases, j’ai simplement envie de te dire qu’ il ne tient qu’à toi d’agir pour ne plus être impuissante. Tu peux réaliser bien des choses. Je pense que les gens, trop souvent ignorent leurs capacités à se rendre justement utile, autrement que par des mots. Les mots ne sont pas inutiles non plus : c’est la base de tout. Pourquoi attendre des états, et leur ingérence? Il me semble que jamais les 99% des citoyens de ce monde n’obtiendront quoi que ce soit de réellement démocratique, s’ils attendent que « les officiels » fassent quelque chose car il n’agiront certainement que pour leurs propres intérêts. Pourquoi devons nous nous reposer entièrement sur eux et abandonner nos propres moyens de changer ce monde par nous même, pour notre avenir et celui de nos enfants ?

    Quand on a mal et qu’on a honte, ce n’est pas parce qu’on a soi-même de la chance: c’est souvent parce que la portée de nos actions ne sont pas en totale harmonie avec nos idéaux. C’est parce qu’il y a un gouffre entre ce que l’on aimerait faire et ce que l’on fait.

    J’ai toujours pensé que parce qu’on avait de la chance, plus que d’autres, on avait la possibilité de donner justement une part de soi au monde, à ceux qui en ont le plus besoin.

    Peu importe quel combat on choisit : le but est de le faire avec le coeur, pour une cause juste, sans rien attendre en retour, par amour de la vie.

    Pourquoi ne t’engages-tu pas avec d’autres, dans des associations humanitaires ? Même si tu donnes ne serais-ce que quelques heures par semaine ou par mois de ton temps, tu pourrais justement être utile : seuls on ne peut rien faire, mais en se rassemblant, on peut bien plus qu’on ne le croit.

    A toi donc de faire ce choix. Bon courage.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :