Les écrivains sont des gens presque normaux… (teasing)

5 Juin

Les mythes auxquels on croit sont ceux que l’on se construit, ceux auxquels on accepte d’adhérer.

Quand ils sont installés en vous et que leur croyance est profonde, ils vous poursuivent longtemps et les déconstruire est chose compliquée.

Mon mythe à moi… Les écrivains !

(Johnny Depp et Brad Pitt peuvent aller se rhabiller, ils ne m’intéressent pas.)

Manuscrit de Marcel Proust. Source

Petite, on m’a très tôt inculqué (Merci Maman !) le goût des livres. On m’a appris à considérer les livres comme des beaux objets dont il fallait prendre soin. Alors, il fallait forcément être incroyable pour les écrire ces petits trésors et pour concocter ces jolies promesses.

Une petite explication s’impose :

Considérer les écrivains comme des idoles, c’est croire qu’ils sont hors normes donc complètement inaccessibles et surtout qu’ils vivent sur une autre planète.

C’est  ne pas oser le regarder quand on passe devant eux dans un salon, encore moins aller les voir, sauf pour une dédicace en tendant le livre les mains moites, n’arrivant qu’à sortir un tout petit Charlotte quand ils vous demandent votre prénom.

Mystifier les écrivains, c’est imaginer qu’ils ont une vie incroyable et se prendre à rêver de vivre leur vie.

C’est surtout ce sentir toute petite, minuscule, à côté d’eux.

Manuscrit de Candide de Voltaire. Source.

Et puis j’ai grandi…

Mais ça n’a rien changé, j’ai toujours l’impression d’être une petite fille devant ces auteurs.

Et puis, un jour, j’ai compris que les auteurs étaient des êtres humains, qu’oser leur dire que l’on a beaucoup aimé leur livre leur fait plaisir, que certains sont touchés et qu’ils font des promesses qu’ils tiennent… Ils s’intéressent à vous, petite fille aux yeux émerveillés.

Et ça, c’est un bouleversement.

Vous allez sans doute trouver tout cela ridicule, mais prenez vos idoles à vous et imaginez que vous discutez avec et même que parfois vous échangez des mails… Le bonheur non ?

Et puis moi, une fois qu’on m’entrouvre la porte, je rentre. Je rentre et j’y crois.

Je me suis dit que peut –être on pouvait discuter, que peut-être mon petit blog pouvait en intéresser certains qui accepteraient de venir faire un petit tour dessus.

J’ai cherché, j’ai envoyé des mails (parfois sans y croire, ne sachant même pas si cela arriverait à la bonne personne) et là mes yeux se sont écarquillés… Des réponses, des envies de partage…

Tout cela pour vous dire, que les écrivains sont des gens presque (je vous ai dit que déconstruire les mythes était une chose difficile… et puis finalement je ne suis pas certaine de vouloir arrêter d’y croire) normaux mais surtout ce sont des êtres humains, pour certains d’une générosité et d’une gentillesse incroyables.

Alors, tous les mardi, je laisserai ma place pour qu’ils viennent vous parler de leur façon d’écrire, du souvenir du premier roman publié et de leur vision de leur travail…

Rendez-vous mardi prochain avec une interview tout en douceur pour commencer.

Un indice pour deviner l’auteur de la semaine prochaine (toutes les semaines, vous aurez un indice sur l’auteur ou sur ses ouvrages pour connaître l’auteur suivant) : Australie.

Etre écrivain, c’est avoir le monde entre les mains, c’est créer quelque chose qui n’existait pas l’instant d’avant, c’est poser sa pierre à l’édifice d’un monde en construction, c’est être libre et pouvoir changer le monde avec ses mots! Et rien que pour cela, je continuerai à penser que les écrivains ne sont pas des gens ordinaires!!

20 Réponses vers “Les écrivains sont des gens presque normaux… (teasing)”

  1. Blanche De Castille 5 juin 2012 à 07:24 #

    J’aime ! Bravo pour cette nouvelle rubrique, je suis très contente pour toi que tu sois parvenues à outrepasser ta crainte et aller vers ces gens!!

  2. FleurDeMenthe 5 juin 2012 à 07:50 #

    Et voilà, mon coeur s’est à nouveau serré à la lecture de ton billet… et juste après mon petit déjeuner, c’est assez désagréable 😉
    Il se serre parce que je me retrouve dans tes mots, ces mains moites, cette mystification de l’écrivain, cette trouille enfantine… Sauf que toi, tu a dépassé çà, tu es allée plus loin, je trouve çà formidable ! J’ai hâte de lire cette nouvelle rubrique que je trouve fantastique !

  3. Corinne (Couleur Café) 5 juin 2012 à 07:51 #

    Je sens que je vais adorer cette rubrique ! Je me reconnais un peu dans ton article, ma maman m’a aussi inculqué l’amour des textes et des livres alors que j’étais encore petite ! Bises.

  4. emidreamsup 5 juin 2012 à 08:25 #

    Bravo à toi et chapeau bas pour avoir dépassé ta peur. J’aimerai pouvoir en faire autant. J’ai hâte de lire ces interviews. Encore bravo !

  5. christine 5 juin 2012 à 08:36 #

    Vivement mardi.

  6. Submarine 5 juin 2012 à 09:26 #

    Je suis ravie de cette surprise, je ne m’attendais pas à une telle rubrique ! Bravo !!

  7. Lulu From Montmartre 5 juin 2012 à 09:36 #

    Quelle belle idée ! J’ai hâte de lire tout ça…

  8. La Flâneuse 5 juin 2012 à 11:03 #

    Bravo pour cette nouvelle rubrique que je vais suivre!

  9. Valentine 5 juin 2012 à 11:36 #

    Génial !!!! Bravo, bravo !!!!

  10. harmoniephotography 5 juin 2012 à 11:41 #

    Je dis Bravo pour etre aller de l’avant, avoir fait face a tes peurs et nous offrir le fruit de ce premier pas.
    Je me sens moi aussi toute petite devant un Ecrivain, pas a ma place avec mes mots tous simples.
    Merci Charlotte! Je crois que je vais aimer ces nouveaux rendez-vous.
    Marie

  11. Olivia Billington 5 juin 2012 à 12:48 #

    Pourquoi ne le seraient-ils pas, normaux ? D’ailleurs, qui l’est ? 😉
    A l’unif, pour mon mémoire, j’ai correspondu pendant un an avec Irène Frain (j’avais décidé d’analyser deux de ses romans, le titre de mon mémoire… mmmh, je cherche… c’était quelque chose du genre « La non-communication dans deux romans d’IF. Silence, manipulation et imaginaire ») et je garde un excellent souvenir de ce dialogue avec elle. Je l’ai rencontrée à deux reprises – une fois pour une dédicace, elle s’était souvenue de la lettre que je lui avais écrite (avant mon mémoire), et après, lorsque je bossais pour un magazine, je l’avais interviewée.
    C’es émouvant de se dire qu’en écrivant, on touche des personnes – lors de ma séance de dédicaces ce samedi, une blogueuse était là, et super émue, tant que ses mains en tremblaient (cela m’a vraiment fait un drôle d’effet) (tout comme la fois où une demoiselle m’a demandé de signer une affiche de mon bouquin).
    Perso, je crois que rencontrer Kate Atkinson me mettrait dans tous mes états, je suis complètement folle de son style, de son univers.

  12. Audrey_tdp 5 juin 2012 à 18:23 #

    Coucou Charlotte !
    Ah je sens que ta future rubrique va beaucoup me plaire !
    Et quel bel article !
    Je me suis reconnue dans presque l’intégralité de ce que tu as écris, ça m’a d’ailleurs rappelé la fois où j’étais tellement fan des romans de Marc Lévy (que dis-je j’étais ? Je le suis toujours !) que j’avais envie de prendre contact avec lui pour lui faire part de ce que ses romans me faisaient comme impression.
    J’ai longtemps hésité à lui envoyer un mail….pour finalement appuyer sur la touche « envoi » en fermant les yeux.
    Trois semaines après il me répondait…et nous avons communiqué un petit moment ainsi.
    Et puis un jour, j’ai eu l’occasion de le rencontrer à Strasbourg.
    Je suis venue avec tous les mails d’échange que j’avais imprimé. Je les lui ai montré, on a parlé, il a pris le temps de m’écouter, j’étais super émue….
    Un excellent souvenir de cette rencontre que je garde aujourd’hui, d’autant plus que j’ai eu l’occasion de le revoir avec une amie que j’avais convertie !
    Encore bravo !
    Bisous 🙂

    • insatiablecharlotte 6 juin 2012 à 12:45 #

      Comme quoi ils ne sont pas si inacessibles… Mais ce sont nos mythes à nous… et puis il faut garder cet émerveillement!!

  13. Laetii 5 juin 2012 à 22:30 #

    Aahh mais c’est long une semaine à attendre pour découvrir ce premier billet!!! Quelle belle initiative! et surtout, merci à toi de partager tes contacts, tes témoignages, tes mots avec nous toutes! Mon p’tit doigt me dit que nous serons donc nombreuses au rendez-vous mardi prochain 🙂

    • insatiablecharlotte 6 juin 2012 à 12:44 #

      Hi hi, c’est pour le suspens… De rien Lucie, j’adore partager avec vous!! J’espère que vous serez nombreuses!!

      • Laetii 6 juin 2012 à 13:26 #

        Lucie?! lol

      • insatiablecharlotte 6 juin 2012 à 13:40 #

        Oula, pardon, j’ai lu deux commentaires en même temps et hop une compilation!!! Désolée LAETII!!!!!! Fatiguée moi? non…. si peu!

  14. Ô Coco 7 juin 2012 à 10:15 #

    Génial ce projet, serai présente au rendez-vous !
    Nous recherchons tous une forme de reconnaissance, de communion, toucher la sensibilité d’autrui dans nos paroles, actes, dans l’exercice de nos passions… Même si je pense que l’écriture est un art majeur, j’imagine que les auteurs, des êtres humains, répondent au même besoin.
    Alors je suis bien impatiente de découvrir cette rubrique, via cette forme de communication qu’est le blog. A bientôt !

Trackbacks/Pingbacks

  1. Et si on parlait écriture avec Gilles Paris? « L'insatiable - 12 juin 2012

    […] vous annonçais la semaine dernière qu’une nouvelle rubrique allait voir le jour, nous y […]

  2. La 25ème heure du livre: une heure chargée de rencontres, de mots et de chaleur! « L'insatiable - 21 octobre 2012

    […] Maintenant, un petit tour dans les stands et là vient le moment que j’attends et en même temps qui m’impressionne un peu, aller parler à ces auteurs avec qui j’ai discuté par internet (mais internet, c’est tellement facile… En vrai, c’est autre chose. Souvenez vous, il y a peu je vous disais que les écrivains étaient quasiment des mythes pour moi!). […]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :