Quand je serai grande, je serai illustratrice.

17 Mai

Cette semaine, une rencontre haute en couleurs avec notre Mamzelle O , dessinatrice de talents à la tête de ses petits carnets ordinaires que j’aime tant et que vous pouvez retrouver sur son joli blog!! (allez y vite car les petites phrases accompagnant les dessins sont nécessaires et savoureuses!).

Une petite présentation rapide

Je suis une parisienne de parents parisiens et de grands-parents parisiens… qui s’apprête à partir à Bruxelles. Je suis fan de petits détails, je parle avec les mains, mon vocabulaire compte seulement 300 mots tous exagérés, j’adore voyager en train et raconter des anecdotes.

 Avant vous étiez… et aujourd’hui vous êtes…

Avant j’étais chef de projet dans une grande boite française, (et je lisais presqu’un livre par jour dans les transports en commun et le soir, et je dormais beaucoup). Et aujourd’hui je suis… chef de projet dans la même grande entreprise française ET illustratrice, avec une vie familiale et amoureuse bien remplie aussi. Evidemment je cours tout le temps, je rencontre plus de gens passionnants, je lis moins, et je ne dors presque plus !

Quel a été l’élément déclencheur ?

J’avais un blog de photo, que j’ai dû brutalement arrêter pour des raisons perso. Et ce petit oeil sur la vie quotidienne (petit, parce que je cadrais très serré) me manquait tant ! que je me suis mise à dessiner mes anecdotes.

Depuis quand murissiez-vous ce projet ? Quel a été le délai avant de le mettre à exécution ?

Pour ce qui est de dessiner, ce n’est pas le fruit d’une longue maturation, j’ai toujours griffonné partout, créé des pictogrammes pour communiquer avec une famille d’accueil en Pologne, ou une BD en classe de seconde, que l’on faisait circuler en cours de français (chut !).

Mais depuis un mois, j’ai un statut d’auto entrepreneur pour pouvoir vraiment commencer des illustrations de manière professionnelle. J’aurais dû faire cette démarche 6 mois plus tôt, aussi on peut dire qu’il m’a fallu une demi année de réflexion. Mais pour lâcher mon travail principal ? Oh la ! il va me falloir beaucoup de temps avant que je me crois capable de vivre de mon crayon

Votre formation ou vos expériences précédentes sont-elles proches de votre travail actuel ? Si elles sont totalement différentes, quels sont les atouts que vous retirez de votre cursus ?

Ma formation n’a absolument rien à voir avec le dessin. J’ai un master 2 en mathématiques. Et même pas en géométrie de l’espace, qui m’aurait aidée pour dessiner les perspectives ! Je garde comme atouts une curiosité et  un fourmillement d’idées : la plupart des gens n’y croiront pas, mais les maths c’est très créatif et inventif !

 Qu’est ce qui compte le plus : le culot, l’expérience ou les études ?

Dans la vraie vie ? c’est l’expérience, puis l’audace, plus que le culot. Les études servent à ouvrir une porte vers le monde du travail, et donc l’expérience. Et à découvrir des lieux mythiques (les salles de cours vieillottes et boisées de la rue Cuvier, comme une salle de classe de Harry Potter, une vue somptueuse sur les toits depuis mon lycée parisien et l’expérience unique du sandwich omelette-crevette vendu dans le distributeur de la fac). Multiplier les expériences, en saisissant toutes les opportunités et les contacts, voilà la clé.

(mais bien sûr, si j’avais fait des études de dessin ça me serait mille fois précieux aujourd’hui. Pour savoir rendre un mouvement ou ombrer un croquis !)

La qualité essentielle pour la réussite du projet

Le goût ! Quand on fait quelque chose que l’on aime, ça aide à réussir, à trouver le temps, les moyens, les bons contacts !

Bien sûr il y a des limites ! Par exemple en ce moment j’ai trop de travail dans mon emploi classique, trop tiré sur la corde en galopant de Bruxelles à Paris et le contraire, commencé à trier chez moi, et je n’ai plus aucune énergie pour dessiner. Ce n’est pas grave, ça va revenir, il faut que je me bouge un peu pour remplacer un épisode de série (j’adore les polices scientifiques ou les profilers) par du dessin et zou ! Tout va recommencer !

Je crois aussi qu’il faut savoir bien s’entourer.

La question indispensable qu’il faut se poser (et à laquelle il faut avoir répondu pour se lancer dans cette aventure ?)

Quel est mon but ? (en ai-je un ?)

Non, je rigole ! On peut justement démarrer sans y avoir répondu. Il faut juste savoir : Est-ce important pour moi d’essayer cette piste ? (et y répondre ouiiiiiii !)

 Si vous deviez regretter une chose

Je regrette de n’avoir pas suivi des études de dessin en plus du reste. Ou à la place de la musique (j’ai joué d’un instrument, je ne vous dit même pas lequel ni combien de temps; j’étais archi misérablement nulle). J’aurais dû faire de la chorale (c’est enthousiasmant) et du dessin ! Du croquis, de la perspective… A la réflexion j’en ai fait ! en prépa scientifique : du dessin industriel. Ça comptait aussi peu que la gym et c’est ce que j’ai préféré pourtant !

Vous sentez vous aujourd’hui pleinement épanoui(e) et à votre place ?

Non, pas encore. Mais j’y travaille très sérieusement !

Si un seul conseil devait être donné, ce serait…

Posez des questions (puis faites-vous votre propre idée !). Ouvrez grands vos yeux et vos oreilles.

Le mot de la fin…

Cappuccino ! (parce que je réponds à cette interview depuis un très joli café bruxellois, tout en vieux bois et petits vitraux intérieurs, devant un cappuccino qui fume, avec la pluie derrière la fenêtre)

Merci infiniment pour cette interview et pour avoir pris sur son précieux temps!!

Longue vie à tes petites chroniques qui croquent si bien le quotidien!! (tous ces dessins sont évidemment soumis au droit d’auteur!!)

2 Réponses vers “Quand je serai grande, je serai illustratrice.”

  1. Douchka de chez Catbibi 17 mai 2012 à 21:15 #

    génialement beau simple frais et tout et tout!!

Trackbacks/Pingbacks

  1. Appel à témoins! Envie de petits bonheurs et de grandes rencontres! J’ai besoin de vous! « L'insatiable - 23 novembre 2012

    […] Aldona et ses voyages, Alexandra et ses robes, Marion et ses sites, Cécile et ses photos, Mamzelle O et ses carnets, Cécile et ses custom, Marc et ses petits plats, Julie et son cocon, Marie Laurence et ses livres, […]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :