Quand je serai grande, je serai… officiante de cérémonies laiques!

12 Avr

Cette semaine, on embarque avec Urielle, auteur du blog Les aventuriers de la vie. Blog découvert pendant ma période « mariage » et que je continue à suivre…

Une interview toute en douceur et remplie de générosité!!!

1. Une petite présentation rapide

Je m’appelle Urielle / Uhu, je vais sur mes trente ans. Je suis mariée. J’aime les livres, les petits bricolages, la photo, les voyages, et rire… Et je suis une athée convaincue qu’on a le droit de chercher du sens dans sa vie, sans passer par la religion.

2. Avant vous étiez… et aujourd’hui vous êtes…

Avant j’étais frustrée, maintenant je suis débordée 😉 Plus sérieusement, j’ai deux activités, un peu comme Batman ou Superman. Je suis consultante le jour, et officiante de cérémonies laïques (et blogueuse) la nuit, les WE et durant mes RTT.

3. Quel a été l’élément déclencheur ?

Il y a eu deux éléments déclencheurs pour moi : – Un mal-être au boulot, lié à la fois à des éléments conjoncturels (trop de boulot, des missions compliquées, pas de management) et structurel (manque de créativité et de fantaisie). – En parallèle, la découverte des cérémonies d’engagement / laïques, dans le cadre de notre mariage d’abord, et puis pour le mariage de proches ensuite.

4. Depuis quand murissiez-vous ce projet ? Quel a été le délai avant de le mettre à exécution ?

Le projet de faire des cérémonies laïques est une envie très ancienne, qui date du lycée. J’avais cela dans un coin de ma tête sans savoir si cela était faisable ou pas. Et puis, entre les premières cérémonies pour lesquelles j’ai officié de manière bénévole et le lancement de l’auto-entreprise, un an.

5. Votre formation ou vos expériences précédentes sont-elles proches de votre travail actuel ? Si elles sont totalement différentes, quels sont les atouts que vous retirez de votre cursus ?

Il n’y a pas vraiment de formation pour être officiant, d’autant plus que je ne suis pas certaine de la nécessité d’avoir des qualités d’acteurs. J’ai débuté ma formation par une classe préparatoire littéraire, ce qui évidemment m’aide beaucoup. Ensuite, j’ai fait de la géographie et de l’urbanisme, totalement inutile pour mon activité, à l’exception de l’apprentissage d’illustrator 😉 Ah si, je sais lire une carte, très utile pour trouver le lieu d’un mariage ! Avoir exercé le métier de consultant m’a appris à écouter le client, à m’adapter à son besoin, sa demande : tout le contraire d’une prestation « en kit », identique pour tous… Je suis aussi à l’aise à l’oral, avec une capacité d’improvisation et une bonne résistance au stress.

6. Qu’est ce qui compte le plus : le culot, l’expérience ou les études ?

Le culot, c’est certain… Puis l’expérience. Je n’aurais jamais pu faire cela lorsque j’avais 25 ans !

7. La qualité essentielle pour la réussite du projet

Je pense que pour ce projet précis il faut vraiment être passionné : la relation que j’ai avec les mariés va souvent au-delà d’une simple prestation « professionnelle ». C’est l’envie d’être là avec eux, de les accompagner, de partager cette journée et donner de sa personne ! Le blog est un bon symbole de cela : je m’investis dans l’écriture des articles, je partage des choses, sans être rémunérée en échange. Mais c’est cet investissement qui me permet de me faire connaître, et de donner confiance aux futurs mariés.

8. La question indispensable qu’il faut se poser (et à laquelle il faut avoir répondu pour se lancer dans cette aventure ?)

Etes-vous prêt à avoir deux boulots ? Car oui, on peut difficilement en vivre à temps plein. Par ailleurs, êtes-vous prêt à ne plus avoir beaucoup de WE à vous ?

9. Si vous deviez regretter une chose

Pour l’instant, je ne regrette rien.

10. Vous sentez vous aujourd’hui pleinement épanoui(e) et à votre place ?

Je dois encore trouver mon équilibre entre mes deux activités, mais les choses devraient très bientôt s’améliorer. Les moments que je partage avec les couples que je suis me donnent beaucoup de satisfaction : je ressors généralement d’un rendez-vous avec la banane et plein d’envies ! Je suis en revanche très très mauvaise sur l’aspect administratif, mais je le savais avant de démarrer.

11. Si un seul conseil devait être donné, ce serait

Lancez-vous mais avec prudence 😉 Dans le milieu du mariage, on voit beaucoup de gens qui se lancent en ce moment. Vivre d’une passion, c’est parfait. Mais avoir une passion ne fait pas de nous un professionnel. Réfléchissez bien avant de vous lancer à ce que vous pourriez apporter aux futurs mariés et en quoi vous ne serez pas un prestataire de plus dans le monde impitoyable du mariage ! Quelle est votre accroche ? En quoi vous différenciez-vous des autres ? Qui serait intéressé par votre prestation ?

12. Le mot de la fin…

J’avoue que les choses ont démarré beaucoup plus rapidement que prévu… Du coup, en ce moment, j’aurais plutôt tendance à freiner des quatre fers, afin de garder un petit rythme tranquille qui me laisse le temps de prendre mes marques. Mais je suis ravie de tout cela, et un peu fière aussi ! Je ne sais pas trop comment cela va évoluer, mais je ne pense pas en vivre à temps plein un jour. Néanmoins cette seconde activité m’a permis de mettre de retrouver un peu de fantaisie dans mon quotidien, et ça, j’aimerais bien le garder sur le long terme !

Merci beaucoup Urielle pour cette jolie interview, empreinte de poésie…et pas de doute qu’avec une si jolie philosophie de vie, les mariés soient au rdv!!

6 Réponses vers “Quand je serai grande, je serai… officiante de cérémonies laiques!”

  1. the bride next door 12 avril 2012 à 08:09 #

    Je trouve cette rubrique très intéressante et bravo à toi pour l’avoir lancée.
    Bravo à Urielle, aussi, pour ce qu’elle apporte aux mariés mais aussi au monde du mariage.

    Elle aborde un point important : tes interviewées gagnent-elles leur vie ? pensent elles la gagner un jour avec cette activité ? c’est peut être une question que tu devrais ajouter à ton interview car c’est une question incontournable quand on monte un projet de ce type.

  2. Douchka de chez Catbibi 12 avril 2012 à 10:25 #

    Etonnant et très atypique je suis bluffée jolie découverte pour ma part et l’on sent l’intérêt que revet cette mission que tu t’es donné !! bravo

  3. Uhu 12 avril 2012 à 13:49 #

    Merci Charlotte encore pour cette rubrique très originale.

    Oui l’aspect financier est loin d’être négligeable. Je ne sais même pas comment font ceux qui se lancent sans filet… Car même avec le statut autoentrepreneur, on est limités à 33 000 € par an… Une fois enlevé les frais, les charges et compagnie (encore plus élevé si on a pas d’activité salariée à côté), on peut en vivre mais pas rouler sur l’or. Par ailleurs, à raison de 30 mariages maxi par an en gros, il faudrait facturer plus de 1000 € par mariage ! Pour moi, c’est pour l’instant hors de question !

    Merci Douchka !

  4. Aldona 13 avril 2012 à 07:10 #

    Il était temps que cela arrive en France. Nombre de mes amis dans des pays anglo saxons ont eu recours à ce genre de cérémonies et quand on est non croyant c’est génial de pouvoir faire autre chose de plus sympa qu’une banale cérémonie à la mairie.

    Bravo et continue comme ça!

Trackbacks/Pingbacks

  1. Quand je serai grande, je serai… libre! « L'insatiable - 18 avril 2012

    […] radical avec cette idée qu’il fallait à tout prix tout changer pour aller mieux… Urielle, la semaine dernière, a démontré le contraire: on peut allier deux activités et y trouver son […]

  2. Appel à témoins! Envie de petits bonheurs et de grandes rencontres! J’ai besoin de vous! « L'insatiable - 23 novembre 2012

    […] ses rôles, Christine et son armoire, Ludivine et ses danses, Caroline et ses oiseaux, Urielle et ses cérémonies, Aldona et ses voyages, Alexandra et ses robes, Marion et ses sites, Cécile et ses photos, […]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :