Quand je serai grande, je serai… décoratrice événementielle!! (1)

22 Mar

Je vous présente une nouvelle rubrique pleine de promesses et d’espoir, de joie de vivre et de dynamisme!!!

Si vous me suivez sur Hellocoton ou si vous lisez régulièrement ce blog, vous êtes au courant de mon appel à témoins!!

J’avais envie de discuter avec des personnes qui vivent de leurs passions, qui ont décidé de tenter une folle aventure… pour vous montrer que cela existe, qu’il ne faut pas se complaire dans la facilité du « ce n’est pas pour moi, c’est impossible », je voulais du positif…et bien en voilà!!

Cette rubrique sera hebdomadaire et se terminera quand plus personne ne voudra répondre à mes petites questions (d’ailleurs, si vous êtes concernés ou que vous connaissez quelqu’un qui correspond à ce profil, n’hésitez pas à me contacter!!!)

C’est avec Virginie, jeune mariée dynamique et romantique, que nous commençons cette aventure… Créatrice du blog 1,2,3 nous irons…, j’avais commencé à la suivre quand j’étais encore dans le « milieu » du mariage, la voici en train de réaliser son rêve: devenir décoratrice évenementielle…

1. Une petite présentation rapide

Une présentation rapide. C’est dur de faire tenir un rêve dans deux ou trois lignes. Bon je vais essayer.

A 27 ans tout justes, grande décision. Je quitte mon travail actuel, pour créer mon agence de décoration évènementielle.

Me faire plaisir en faisant plaisir aux autres dans des instants importants de leurs vies, un rêve pour moi.

Un désir qui devient de plus en plus vrai.

2. Avant vous étiez… et aujourd’hui vous êtes…

Avant, j’étais un jeune étudiante en design d’espace, qui travaillait à mi-temps dans un magasin de prêt à porter pour financer mes études.

Le diplôme en poche, je continue à travailler dans l’enseigne, toujours à mi temps, mais avec une promesse de changer mon contrat en plein temps. Un an et demi après, toujours la promesse et moi je suis devenue impatience.

Mon train de vie devient de plus en plus dur, l’argent manque (on ne peut pas vivre avec un mi temps, et un homme au chômage), mon corps ne supporte plus les heures interminables et non payées dû ce métier, je n’ai plus de vie sociale en terminant tous les soirs à 21h, crevée et fatiguée physiquement.

Et puis l’homme à trouver un Cdi, et ma boîte commence à engager d’autres personnes, et moi je suis toujours à mi temps.

On me prend pour …donc en accord je démissionne, m’inscrit à pôle emploi, qui m’insulte car j’ai quitté un Cdi par ce temps de crise, et me mets à réfléchir, à bouillonner, à penser, à peser le pour et le contre.

Il est impossible que je retourne dans la vente merchandising, je ne veux plus, je ne veux plus.

Donc me voilà avec l’idée de créer mon entreprise. Une entreprise qui me donne envie de me lever le matin, et continuer le soir quand il y a du travail (je suis en dépression à cause de mon ancien travail, et d’évènement personnel, donc il fallait que ça bouge)

Aujourd’hui, je suis avec mes premiers clients, mes premiers contacts pro, mes premières démarches administratives, mes premières communications…mes tout premiers tous.

3. Quel a été l’élément déclencheur ?

Ma dépression, le soutien de mon chéri, et surtout l’envie de créer quelque chose qui me ressemble.

Car disons que dans le milieu dans lequel j’évolue, le secteur est bouché sur Bordeaux. Attention quand je dis bouché, c’est que personne ne recrute.

4. Depuis quand murissiez-vous ce projet ? Quel a été le délai avant de le mettre à exécution ?

C’est difficile de définir un moment. Mon parcours est assez atypique. Je m’explique.

Je suis sortie du collège avec l’espoir de devenir esthéticienne. Je passe le diplôme, mais étant très jeune, je décide de continuer. Donc je passe le Bac pro commerce (si, si il y a une relation), puis un Dut Technique de commercialisation (que je n’ai pas réussi, les amours nous empêchent de faire bien des choses). Avec tout cela, je décide de partir à Orléans pour essayer de faire un Bts communication des entreprises, mais sans résultat. Donc je bosse dans un magasin, et j’en profite pour vivre ma jeunesse. Et la révélation, il faut que je reprenne mes études dans les arts appliqués. J’aime dessiner, j’aime créer, construire de mes propres idées, envies, et plaisirs.

Ainsi je passe le Bts design d’espace, une grande révélation. Je prends plaisir à avoir les mains dans la peinture, la colle, le plâtre…

Je pense que c’est de là que l’envie de faire mon rêve est née. Après plusieurs années de recherche dans des études diverses (qui m’ont beaucoup appris dans plusieurs domaines), j’avais enfin trouvé ce que j’aimais le plus.

Le délai d’exécution, est encore en cours, je pense. Car une entreprise se travaille tous les jours, et à chaque moment.

Il faut faire vivre ses petits bouts de rêve, à un an, à cinq ans ou dix d’existence. Un travail d’une vie.

5. Votre formation ou vos expériences précédentes sont-elles proches de votre travail actuel ? Si elles sont totalement différentes, quels sont les atouts que vous retirez de votre cursus ?

Formation, un peu, beaucoup. Expériences, un peu, en étant vendeuse merchandising, j’ai un bon contact avec les clients, et sais « me vendre ». Etre agenceur et diplômée en design d’espace permet d’avoir la connaissance pour créer des espaces éphémères sur mesure.

Après, je ne sais pas si je peux le prendre en compte, depuis le plus jeune âge, on dessine, on bricole, on transforme dans la papeterie, la mosaïque, le home made, avec maman. Donc je suis manuelle, très manuelle, je ne sais pas faire autrement.

6. Qu’est ce qui compte le plus : le culot, l’expérience ou les études ?

Je dirais les trois.

Le culot, et le contact sont très importants. N’oublions pas, que si on ne se fait pas connaître, on ne survit pas. Et aujourd’hui, le réseau est plus qu’important. On n’hésite pas à aller sur les forums, les réseaux sociaux, à parler à droite et à gauche, à aller aux vernissages, aux expos, aux séminaires, pour laisser ses petites cartes. C’est très important, le relationnel.

L’expérience, tout le monde la demande quand on commence. Pour être convaincant, aujourd’hui on demande l’expérience.

Et pour moi, les études sont mon expérience. Grâce aux stages, aux concours…j’ai acquis diverses compétences que je mets en avant quand on me contacte.

7. La qualité essentielle pour la réussite du projet

La patience…

8. La question indispensable qu’il faut se poser (et à laquelle il faut avoir répondu pour se lancer dans cette aventure ?)

Être prêt à faire des sacrifices, temps, familles, vacances…Mais tout se justifie, et on est souvent récompensé.

9. Si vous deviez regretter une chose

Pour le moment, je ne regrette rien, absolument rien. Je fais de belles rencontres, je vis de jolies choses, et je partage ce que j’aime le plus.

 

10. Vous sentez vous aujourd’hui pleinement épanoui(e) et à votre place ?

Pleinement épanouie, c’est le mot. Je fais ce que j’ai envie au moment j’ai envie. La belle vie.

Je suis heureuse, chaque matin, je fais la liste des choses à faire dans la journée, et je me dis, cela va être une bonne journée.

Bon un peu moins, quand, il faut faire l’administration et la comptabilité.

Mais j’aime ce que je fais, j’ai retrouvé une vie sociale, mon moral va beaucoup mieux, et je sais que je pourrais me construire à travers cette aventure.

11. Si un seul conseil devait être donné, ce serait…

Prenez le temps, tout est possible.

Vivre chaque moment, et ne pas se presser pour que les clients arrivent. Car ils viendront un moment ou un autre, si la communication et le relationnel sont présents.

C’est tellement agréable de vivre son rêve.

12. Le mot de la fin…

Le mot de la fin, Yeahhhh ! Je vis mon rêve, je le construis jour après jour, je profite d’une belle aventure.

Merci infiniment à Virginie pour sa réactivité, pour avoir bien voulu partager son aventure avec moi!! Que l’avenir soit radieux avec plein de jolis moments à préparer!!!!

13 Réponses vers “Quand je serai grande, je serai… décoratrice événementielle!! (1)”

  1. Ulije 22 mars 2012 à 07:30 #

    Tu as raison vivre son rêve c’est merveilleux!
    Moi je fait ce que je sais faire ce n’est pas du rêve tous les jours mais c’est intéressant… Ton parcours scolaire m’a bien fait rire, et j’ai un fiancé un peu comme toi : je l’ai connu en fac de physique-chimie, il a fait un bts dans le bâtiment et aujourd’hui il est charcutier-traiteur (avec des étoiles dans les yeux quand il me raconte sa journée)

  2. adele 22 mars 2012 à 08:50 #

    Merci pour cette nouvelle rubrique. C’est encourageant de voir que d’autres ont réalisé leur rêve.Et c’est intéressant de voir comment elles ont fait. Alors pourquoi pas soi?

  3. virginie 22 mars 2012 à 09:07 #

    Merci, de m’avoir permis de mettre les mots sur mon aventure. C’était agréable et surprenant, comme j’ai réaliser les choses.

    • sandy 13 janvier 2014 à 13:46 #

      Virginie,
      Je viens de lire votre témoignage et j’aurais une proposition à vous faire.
      Pouvez vous m’envoyer vos coordonnées à sandycasting@gmail.com
      ou m’appeler au 01 55 60 11 84
      Merci
      Sandy

  4. Mademoiselle Fifties (Noémie) 22 mars 2012 à 09:44 #

    C’est une bien jolie aventure. Moi aussi j’ai des projets pleins la tête. Ils murissent, murissent, et j’en suis sure, sortiront un jour des placards.
    Merci de nous montrer que quand on veut, on peut !

  5. Clochette 22 mars 2012 à 10:05 #

    Félicitations!!!! je te souhaite toute la réussite que tu mérites!!!

  6. FleurDeMenthe (@FleurDeMenthe) 24 mars 2012 à 14:31 #

    Je sens que je vais adorer cette chronique ! C’est tellement frais de lire quelqu’un qui se sent heureux et épanoui dans ce qu’il fait ! Merci pour ce partage Virginie, et cette lumineuse idée Charlotte !

  7. Laetii 24 mars 2012 à 21:47 #

    Vite vite vite de nouveaux témoignages! C’est très original comme concept, bravo pour cette bonne idée et de la concrétiser aussi rapidement. Et félicitations à Virginie pour avoir fait confiance à ses rêves!

  8. Miss Gaëlle 28 mars 2012 à 10:02 #

    Un superbe article qui donne envie de se lancer tout droit au bout de ses rêves!
    Merci à vous deux de nous faire partager un peu de cette aventure

  9. nyfea 29 mars 2012 à 13:29 #

    Je me disais bien que j’avais loupé quelques choses, cette nouvelle rubrique, ca y est tu l’as lancé, c est genial de pouvoir la mettre en place et d’avoir des personnes qui te contactent pour cela…. Je te l’avais dit que ca interesserait..
    En tout cas bravo ❤

Trackbacks/Pingbacks

  1. Appel à témoins! Envie de petits bonheurs et de grandes rencontres! J’ai besoin de vous! « L'insatiable - 23 novembre 2012

    […] ses fleurs, Sophie et ses contes, Valentine et ses mots, Coquelifo et sa philosophie de vie, Virginie et ses décors, Sidney et ses rôles, Christine et son armoire, Ludivine et ses danses, Caroline et ses […]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :