Et si on partageait Nos souvenirs…

14 Déc

Il y a des livres qui vous bouleversent, d’autres qui vous énervement, certains vous émeuvent alors que vous voudriez en chasser d’autres de votre mémoire et puis il y a des livres qui vous touchent, qui vous font du bien , où vous vous dites que cela a été écrit juste pour vous (quelle prétention!), ces livres que vous voulez garder près de vous pour en relire certains passages, pour vous en inspirer… C’est une espèce rare!

(Si cela vous tente, donnez moi un titre dans chaque catégorie et je ferai le même exercice…)

C’est dans ce petit cercle fermé que vient s’inscrire Nos souvenirs de David Foenkinos.

J’avais, évidemment, entendu parlé de David Koenkinos et de sa délicatesse* , mais je dois vous avouer que j’ai du mal habituellement avec ces livres qui ont un succès fou (exemple le plus probant: L’élégance du hérisson… C’est un peu comme les films que l’on découvre après tant de critiques et d’avis, ils perdent de la saveur…), du coup je m’étais tenue éloignée de ce roman.

Et, au détour d’un salon du livre, je m’appretais à acheter ces souvenirs à ma maman, à lui faire dédicacer et puis finalement au dernier moment, quand il m’a demandé pour qui c’était, mon prénom est sorti de ma bouche, presque involontairement.

Petite disgression: pourquoi est ce toujours difficile de discuter avec des auteurs à un salon du livre, pourquoi nous paraissent ils si mystérieux, si intimidants, alors qu’ils sont là juste devant nous… Je prépare toujours des phrases à dire et pourtant je n’y arrive jamais, je ne parviens pas à avoir une pseudo discussion, je suis comme intimidée, comme si je n’étais rien face à un être hors normes… Pourtant ce ne sont que des êtres humains… En plus, David Koenkinos est assez touchant, il m’ a demandé mon prénom, m’a fait sa très jolie dédicace et m’a demandé ce qu’il y avait sur ma bague (vous savez les fameuses bagues paroles), j’ai répondu tout timidement… et là il m’a dit quelque chose en me tendant mon livre avec un petit sourire (mais le bruit m’a pris cette phrase… Je ne saurais jamais ce qu’il a dit…et ce n’était pas juste Au revoir)

 Alors, David si vous passez par là, qu’évidemment vous vous souvenez de moi (peut il en être autrement?), n’hésitez pas….

 Petit quart d’heure de « craquage », revenons à nos moutons!!!

Les souvenirs, c’est la vie sans artifices, sans super héros, sans paysages sublimes… C’est le quotidien magnifié par les mots de David Foenkinos. C’est une jolie réflexion sur la vieillesse, sur l’écriture, sur le mal être de nos sociétés, sur le but d’une vie, sur la facilité dans laquelle on peut parfois se glisser par peur de faire quelque chose d’extraordinaire (au sens propre: qui sort de l’ordinaire).

Ce roman est plein de tendresse, de bienveillance… Il réchauffe, il est comme un baume que l’on voudrait pouvoir appliquer de temps en temps.

Je prends toujours des notes de mes lectures, mais là ce sont des pages entières recopiées, des mots relus plusieurs fois pour m’en imprégner…

Petit florilège:

 » Chaque personne importante d’une vie porte en elle l’écho de l’avenir. »

« Peut être que la caractéristique majeure du bonheur est d’accélérer le temps? « 

« Elle était devenue un tyran de son propre bonheur; sa dictature ne tolérait pas le relâchement de l’épanouissement. »

 

Les souvenirs de David Foenkinos sont nos souvenirs, nos ressentis… C’est finalement en parlant d’eux que les écrivains nous touchent le plus… ( je vais bientôt arrêter de tourner autour et je vais m’attaquer au dernier de Delphine de Vigan!)

* Après avoir refermé les souvenirs, j’ai couru acheter La délicatesse (horreur, il n’avait plus que l’édition qui vient de sortir avec la photo du film sur la couverture… Vous savez, depuis lundi, que les adaptations de livres, ce n’est pas ma tasse de thé… et surtout Audrey Tautou n’est vraiment pas mon actrice préférée!)… j’ai donc lu le livre en sachant quels acteurs avaient été choisis pour les personnages, du coup cela a tronqué ma vision du livre, je n’ai pas été embarquée comme j’aurais pu l’être sans cela… et puis cette description de la troublante Nathalie ne colle pas, selon moi, avec l’image d’Audrey Tautou… Un peu déçue donc par La Délicatesse….surtout après Les souvenirs…

Ps: les fameuses citation mystère sont extaites de ce roman!

6 Réponses vers “Et si on partageait Nos souvenirs…”

  1. Clochette 14 décembre 2011 à 09:43 #

    Et bien tout comme toi j’ai un peu de mal avec les livres (ou film d’ailleurs) dont on fait tout un plat, cela dit pour beaucoup…c’est souvent justifié. Notamment pour l’Élégance du Hérisson que j’ai tout simplement adoré!!! Du coup de savoir que ton fameux livre mystère est un David Foenkinos me chiffonne un peu (je n’ai pas lu la Délicatesse) mais bon les extraits et ta façon d’en parler m’ont tellement plu que je ne vais pas résister longtemps!

    • insatiablecharlotte 14 décembre 2011 à 09:51 #

      En plus tu tiens un blog et tu écris et il y a des très beaux passages sur la difficulté de l’écriture, sur ce que l’on en attend… Sincèrement je partais vraiment sans entrain pour cette lecture… mais c’est vraiment une petite douceur…La preuve: le livre traîne près de moi et n’a pas rejoint ses compagnons sur l’étagère…

Trackbacks/Pingbacks

  1. And the winner is… « L'insatiable - 4 janvier 2012

    […] une affection particulière pour Les souvenirs , Rien ne s’oppose à la nuit et la confusion des peines de Laurence Tardieu… et […]

  2. Karen et moi « L'insatiable - 12 janvier 2012

    […] un de ces livres baumes, comme Les souvenirs ont pu […]

  3. La deuxième fois… « L'insatiable - 22 mai 2012

    […] vous avais parlé de David Foenkinos et de ses Souvenirs qui m’ont conduit vers la case La délicatesse, qui j’avoue ne m’a pas transportée… Je […]

  4. Et si on parlait écriture avec David Foenkinos? « L'insatiable - 26 juin 2012

    […] vous laisse donc en compagnie de l’auteur du best seller La délicatesse et du touchant roman Les souvenirs (entre autres)!   1. L’écriture : c’est inné ou acquis ? C’est 90% sueur et 10% de talent […]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :