Petite pause culture…

10 Nov

Ca faisait longtemps que l’on n’avait pas discuté de livres…

Pourtant, même si le mariage occupait la majeure partie de mes journées et de mes pensées, j’ai réussi à m’évader… (c’était nécessaire je crois!)… De jolies découvertes et une déception…

Commençons par la déception (ce sera fait!!)… Après avoir adoré Grandir de Sophie Fontanel, je me disais que vu les critiques, son nouvel essai L’envie devait être génial… Mais quelle déception… Je n’ai pas été touchée, pas la moindre petite émotion, je n’avais qu’une envie, c’est le terminer (car je n’abandonne jamais un livre en cours de route… Je me dis toujours que le miracle peut surgir au détour d’une page…)… Vraiment, désillusion…

Pas échaudée, je me tourne vers le nouveau roman d’une auteur que j’aime beaucoup aussi Laurence Tardieu et sa confusion des peines. Superbe, vrai moment de lecture… On ne ressort pas indemne de ce livre, il me poursuit encore… Un livre qui traite de la relation père fille, de cette relation si particulière où la pudeur est souvent de mise, sur les non dits de cet amour un peu à part. Courez y!

Toujours dans ma quête de l’absolu, dans mes questionnements, j’ai été attirée par ce bandeau « Connais toi toi même », je prends le livre dans mes mains… Dans les forêts de Sibérie de Sylvain Tesson.. J’ai hésité car un récit d’un homme retiré pendant six mois dans une cabane en Sibérie, ce n’est pas comme ça de prime abord ce qui me plaît le plus… et puis je suis une citadine… La nature et moi, c’est une histoire un peu compliquée, on a parfois du mal à s’apprivoiser (quoique c’est en train de changer… Je vieillis!!) . Mais je suis tombée sous le charme de ce récit, de ces petites phrases (il n’y a jamais eu autant de petit post it, vous savez ces si jolis post its !!), de ce journal intime profond… Les questionnements dans une petite maison en France ou dans une cabane au fond des bois sont toujours les mêmes… des êtres humains quoi! Une vraie révélation!!

Pour finir, mes dernières lectures de célibataire (hi!hi!): ça faisait un moment que j’avais sur ma table de nuit Quand souffle le vent du Nord de Daniel Glattauer… Un roman épistolaire (où les lettres sont des mails…) sur la force des mots, sur les rencontres virtuelles qui se transforment en vraies belles rencontres (ça ne peut que vous parlez, vous, qui êtes en train de lire un blog…!!).

Une fois le livre fermé, on n’a qu’une seule envie : qu’une suite existe… Aussitôt demandé, aussitôt exaucé… La septième vague est une suite qui ne déçoit pas et qui met fin au suspens déployé dans le premier tome… Un vrai bon moment!!!

 

Et vous? C’est quoi votre petite pépite de cette rentrée?

 

 

 

9 Réponses vers “Petite pause culture…”

  1. Sandra 10 novembre 2011 à 08:59 #

    « La délicatesse » de David Foenkinos, lu en une soirée, c’est beau, léger, vrai, touchant, bref, j’ai aimé.

  2. the bride next door 10 novembre 2011 à 13:57 #

    Mais tu lis combien de bouquins par semaine ??

    Moi (surprise !! 😉 ma pépite c’est Rien de s’oppose à la nuit de Delphine de Vigan. C’est le premier livre que je lis d’elle. j’ai aimé la mise en abîme comme on dit au théâtre : elle parle de la vie de sa mère et de ce que ça lui fait à elle même de parler de sa mère. Elle nous entraîne dans sa famille, qu’on envie sur une page avant d’être horrifiée la suivante. C’est un livre un peu troublant où les personnages ne sont jamais complètement noirs ou complètement blancs, ont hésite, on penche d’un côté, de l’autre, on cherche à savoir ce qu’en pense l’auteur avant de rendre les armes : ce livre, c’est la vraie vie, les personnages ne sont pas ceux d’un roman, ils sont humains, tout simplement et Delphine de Vigan raconte, sans jugement autre que la sélection des informations qu’elle choisit de nous donner.
    La vraie vie qui se lit comme un roman.

    • insatiablecharlotte 10 novembre 2011 à 17:12 #

      Il me faut ma dose de lecture pour pouvoir m’endormir… et les nuits avant le mariage, le sommeil a été difficile à trouver…

  3. Milune 11 novembre 2011 à 01:53 #

    Moi en ce moment je lie le livre de Charlotte Valendrey « De coeur inconnu » un livre que je lis petit à petit car comme je suis moi-même greffée du coeur certains passages st assez difficile pr moi mais néemoins intéréssants.

  4. odey 12 novembre 2011 à 11:13 #

    On peut se dire au revoir plusieurs fois de daid Servan Schreiber!
    Magnifique!

  5. Aurel 18 novembre 2011 à 05:30 #

    Dans les forets de Siberie…a l’air fantastique, j’ y penserai a mon retour…et moi je suis une fille du desert, des lieux isoles donc je devrais aimer. Dans mon sac pour l’ heure, les promesses de l’ ombre et Mao the last dancer

  6. Aurel 18 novembre 2011 à 05:33 #

    Non, dans mon sac L’ombre du vent…

  7. Valentyne 5 février 2013 à 06:14 #

    J’ai beaucoup aimé « quand souffle le vent du nord  » 🙂

Trackbacks/Pingbacks

  1. Si on parlait écriture avec Laurence Tardieu? « L'insatiable - 5 février 2013

    […] compte qu’il y a peu de traces de Laurence Tardieur sur ce blog (juste un petit mot sur La confusion des peines, un mot trop court d’ailleurs!) alors que tous ses livres ont été lus et […]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :